Vous êtes ici : Vaping Post » Economie » Investissement d’Altria chez Juul : un coup de génie du cigarettier ?

Investissement d’Altria chez Juul : un coup de génie du cigarettier ?

    Annonce
  • Vaporesso

En investissant dans Juul, le fabricant de cigarettes Altria a-t-il senti tout le potentiel d’expansion de la marque à l’étranger ? Si l’on en croit un site d’informations boursières, le cigarettier pourrait bien avoir tiré le gros lot grâce à ce placement.

Le salut d’Altria viendra-t-il de l’extérieur des Etats-Unis ?

Fin 2018, nous vous annoncions un investissement de près de 13 milliards de dollars de la part du cigaretter Altria, dans Juul, leader mondial des ventes de pods. Un investissement qui s’accompagnait d’un second placement de près de 2 milliards de dollars, auprès de Cronos, producteur de cannabis canadien.

Si ce partenariat avait fait couler beaucoup d’encre à l’époque, notamment parce que la communauté de la vape le percevait comme une intrusion de Big Tobacco dans la vaposphère, les économistes annonçaient déjà que le fabricant de Chesterfield avait réalisé là, une excellente opération.

Mais à quel point ?

Tout d’abord, si l’on en croit Altria, le marché de la vape aux USA aurait bondi de 40 % au cours des six premiers mois de l’année 2019. Une augmentation que le fabricant de cigarettes imputerait presque entièrement à Juul, et qui lui profiterait bien sûr.

Mais si les USA représentent à l’heure actuelle, le plus gros du marché de la cigarette électronique, la situation du produit y est particulièrement compliquée, et rien ne prouve pour l’instant, que la vape n’y vit pas ses dernières heures.

Toutefois, comme le rapporte le site du marché boursier NASDAQ, même si la vape venait à disparaître des Etats-Unis, l’investissement d’Altria ne serait pas pour autant perdu, loin de là. Car en effet, si le marché de la vape aux USA est pour l’instant le plus conséquent, ce serait uniquement parce que la vape a commencé à s’y développer en premier. Ainsi, l’Amérique du Nord ne représenterait que 5 % du marché du tabac mondial.

A côté de ça, la région Asie-Pacifique serait de loin le plus grand marché du tabac au monde avec une part de 66 %, suivie de loin par l’Europe occidentale et orientale, le Moyen-Orient et, enfin, l’Afrique, avec 9 %. Autant de régions qui pourraient rapporter gros à Juul, et donc à Altria.

Les bénéfices visés par Altria lors de cet investissement, proviendront-ils alors des ventes de Juul hors des Etats-Unis ?

Il y a fort à parier que oui. Car même si dans certaines régions du monde, le marché de la vape semble peiner à se développer, sa croissance resterait quand même constante. Et les nouveaux produits « à risques réduits » y trouveraient régulièrement une nouvelle clientèle.

Preuve en est avec Philip Morris International qui a lancé son IQOS au Japon, il y a plus de 4 ans. Si la marque a peiné à démarrer, aujourd’hui, elle livrerait au pays du soleil levant, plus de produits du tabac chauffé que de cigarettes combustibles.

Pour l’heure, Altria aurait indiqué s’attendre à ce que Juul ait encore besoin d’une année avant d’enregistrer une réelle progression de ses ventes à l’étranger.

Juul continue d’intéresser les investisseurs

Mise à jour 20/08/19

Au début du mois d’août, nous vous informions de l’investissement de Capital, fond communs de placement, dans Juul. Un placement qui poussait la valeur boursière de l’entreprise à plus de 50 milliards de dollars.

Aujourd’hui, et malgré toutes les critiques que subit l’entreprise, c’est au tour d’un nouvel investisseur (qui a souhaité rester anonyme) d’acheter des actions du leader mondial du pod, à hauteur de  350 millions de dollars selon CBSNews.

De quoi prouver une nouvelle fois que si l’entreprise est largement malmenée aux Etats-Unis, une majorité d’investisseurs continue de croire à la croissance de Juul.

Plus d’économie

Estonie : suspension de certaines taxes pour contrer le marché...

  • Publié le 31/12/2020

Le gouvernement espère ainsi faire diminuer les 62 % à 80 % d-e-liquides achetés via des sources non-officielles.

Italie : augmentation des taxes sur le vapotage

  • Publié le 28/12/2020

D’ici 3 ans, les vapoteurs italiens paieront leurs e-liquides entre 2 € et 2,50 € plus cher pour chaque flacon de 10 ml, nicotiné ou non

Un fonds d’investissement entre dans le capital de Kumulus Vape

  • Publié le 18/12/2020

Après une entrée sur le marché boursier en 2019 et une année 2020 record, la société lyonnaise Kumulus Vape vient de franchir un nouveau cap.

Annonce

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.