Vous êtes ici : Vaping Post » Humour » Vape, affirmation et certitude sont dans un bateau…

Vape, affirmation et certitude sont dans un bateau…

    Annonce

« On ne peut pas affirmer avec certitude que la vape n’est pas dangereuse ou nocive sur le long terme » expliquent doctement des personnes dont la hauteur des responsabilités est inversement proportionnelle à l’élévation d’esprit. Et bien, si, on le peut, et je vous le démontre. On dit merci qui ?

Bob Morane contre Maître Capello

Vape, affirmation et certitude sont dans un bateau. Vape tombe à l’eau. Qui l’a poussé ?

Peut on affirmer avec certitude que la vape est totalement et anodine et sans danger ? Oui, on le peut. Ne vous réjouissez pas trop vite : on peut aussi affirmer avec certitude que la vape va vous rendre tout vert et que vous allez vous effondrer au sol en criant « bleuargh » en guise de dernières paroles.

Mais, me demanderez-vous, comment un tel paradoxe est-il possible ? Et bien, mes amies et amis, lorsque la science est impuissante à se faire une opinion, lorsque la philosophie a échoué à trouver la sagesse, lorsque la politique… Fait son truc à elle dont tout le monde se fiche, de toute façon, il nous reste un dernier recours, qui surgit face au vent, le vrai héros de tous les temps…

Pardon ? Comment ça, c’est malin, je vous ai mis une chanson en tête ? C’était une démonstration. Sachez que si, tout le restant de la journée, vous fredonnez un Indochine, c’est que, d’une, vous êtes influençable, et de deux, vous êtes vieux.

Oui, donc, le vrai héros de tous les temps, c’est le dictionnaire, qui vous apportera sapience et lumière dans l’obscurantisme, et surtout, l’obscurantisme, qu’il retourne à l’obscurité.

Alors, ce dictionnaire, que nous apprend-il ? Il nous explique que « Affirmer » est un verbe transitif du premier groupe qui signifie « Donner une chose pour vraie, énoncer un jugement comme vrai ; affirmer de façon indiscutable ».

Quand à « Certitude », c’est un nom féminin, ce qui est tout à fait logique, puisque la femme par nature est certaine d’avoir toujours raison, particulièrement quand elle a tort. Pardon pour cette remarque d’une misogynie rarement atteinte dans les colonnes du Vaping Post, mais le milieu de l’article approchait dangereusement sans que je ne me sois encore fâché avec personne, ce qui est inconcevable, surtout pour un vendredi. La moitié de l’humanité devrait donc suffire pour que je parte en week-end satisfait.

« Certitude », donc, signifie « fait, opinion sur lesquels on n’a aucun doute ».

Le Père Emptoire sort son tromblon

Dans ce cas, si l’on affirme, c’est qu’on est certain, n’est-il pas ? Quel genre d’individu irait ainsi mettre en avant, en la présentant comme vraie, une idée qu’il sait ou croit être fausse ?

Si l’on affirme, c’est que l’on est certain, donc on affirme forcément avec certitude. C’est une vérité, et, je l’affirme, un pléonasme.

Or, comme chacun sait, le pléonasme, c’est le mal. Le pléonasme est le Satan de l’église grammairienne, c’est le Seth de l’Horus qui veut parler juste, c’est le Voldemort des Harry Potter sémantiques, c’est le Rastapopoulos des Tintin de l’exactitude, c’est le Jules César des Astérix du Bescherelle. Dressez le bûcher pour ce pléonasme que je ne saurais voir !

Comme le disait Thomas d’Aquin : « Que ta parole soit oui, oui, ou non, non. Ce qu’on y ajoute ou retranche vient du Malin ». On n’en a pas fait un Saint pour rien.

Il se peut que l’on se trompe, ce qui ne contrevient pas à ce qui est dit plus haut. On affirme quelque chose qu’on croit vrai, on en est certain, même si l’on est dans l’erreur. Il ne faut pas confondre la certitude avec la vérité. Exemple : « on dit chocolatine »

Mais dans ce cas, comment un haut responsable, au hasard de l’OMS, peut dire que « On ne peut pas affirmer avec certitude que la vape n’est pas plus dangereuse que le tabac » alors que toutes les preuves sont contre lui, et que son niveau d’intellect garantit qu’il ait accès à l’information et sa pleine compréhension ?

Et bien, il se trouve qu’il est dans un cas particulier, le seul cas où l’on peut affirmer sans certitude : c’est lorsqu’on ment avec aplomb.

Et pour cet article, on dit merci qui ? Merci Larousse et Robert !

Annonce