Vous êtes ici : Vaping Post » Economie » USA : Reynolds American Inc fait de nouvelles demandes de PMTA

USA : Reynolds American Inc fait de nouvelles demandes de PMTA

    Annonce
  • Vaporesso
  • Le Petit Fumeur

Après avoir soumis différentes demandes d’autorisations de mise sur le marché pour ses pods, le cigarettier Reynolds revient à la charge pour, cette fois-ci, des sachets de nicotine solubles.

Nouvelle soumission pour un produit de l’industrie du tabac

Fin 2019, le cigarettier Reynolds American Inc faisait une demande d’autorisation de commercialisation (PMTA) pour son pod Vuse. Il y a quelques jours, le cigarettier a annoncé avoir réalisé de nouvelles demandes, cette fois pour plusieurs de ses produits appelés VELO (anciennement REVEL), qui sont des pastilles de nicotine solubles.

Décrites par le fabricant comme des « sachets oraux de nicotine innovants », offrant aux fumeurs adultes et aux consommateurs de nicotine « une manière excitante, pratique et alternative » de consommer de la nicotine en déplacement, ces pastilles sont disponibles sous des formes dures ou molles, et dans quatre variantes d’arômes : menthe, menthe forte, fruits rouges et crème.

Selon le cigarettier, les demandes de PMTA récemment envoyées à la Food and Drug Administration (FDA) contiendraient des « éléments-clés » démontrant que la commercialisation continue de ces produits est « appropriée pour la protection de la santé publique ».

Ainsi, après avoir d’ores et déjà envoyé de nombreuses demandes pour ses produits Vuse, Ciro, et Solo, le cigarettier tente désormais de permettre à ses pastilles solubles de rester sur le marché américain une fois la date du 9 septembre prochain passée. Date à laquelle, tous les produits du tabac (et de la vape) n’ayant pas reçu d’autorisation de la part de la FDA, seront retirés des étals américains.

Bien que ce genre de produit offre une réelle réduction des risques par rapport au tabagisme, ces nouvelles soumissions démontrent une fois encore que seuls les cigarettiers semblent avoir les moyens financiers nécessaires pour pouvoir fournir les milliers de pages de documents nécessaires à une demande d’autorisation de mise sur le marché.

D’ici moins de deux semaines maintenant, les vapoteurs américains ne devraient plus avoir le choix qu’entre l’IQOS de Philip Morris (qui est un produit du tabac chauffé et non du vapotage), les produits du cigarettier Reynolds, le SNUS du fabricant de cigarettes Altria, le pod de l’entreprise Juul dont Altria possède 35 %, les produits de deux fabricants de vape indépendants ayant réussi à soumettre une PMTA (AVAIL vapor et E-Alternative Solutions), les quelques produits de la vape qui datent d’avant le mois d’août 2016 ou… la cigarette de tabac.

L’efficacité de la cigarette électronique en tant qu’outil de sevrage tabagique résidant en partie dans le fait que chaque fumeur peut avoir le choix de se diriger vers le produit qui lui correspond, difficile de dire si la drastique diminution dudit choix ne risque pas de compromettre la lutte contre le tabagisme aux Etats-Unis.

Le reste de l’actualité aux USA

USA : le cannabis légalisé dans l’État de New York

  • Publié le 6/04/2021

Il sera désormais autorisé de fumer un joint dans tous les lieux publics où il était jusqu’à présent autorisé de consommer du tabac.

USA : les démocrates pressent la FDA d’interdire les arômes...

  • Publié le 25/03/2021

Le combat contre la cigarette électronique continue Si vous pensiez que l’interdiction des arômes pour les pods, promulguée par Donald Trump l’année dernière, avait calmé les anti-vape des États-Unis, vous …

Le président du célèbre magazine Forbes défend la cigarette électronique

  • Publié le 22/03/2021

Dans son podcast, le président et rédacteur en chef du célèbre magasine Forbes s’est exprimé sur le vapotage. Pour lui, les anti-vapes devraient s’éduquer.

Annonce

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.