Vous êtes ici : Vaping Post » Politique » USA : au tour de Juul de faire sa demande de PMTA

USA : au tour de Juul de faire sa demande de PMTA

    Annonce
  • Vaze
  • Vaporesso

Il y a quelques jours, l’entreprise américaine Juul Labs Inc a fait part à la presse de sa récente soumission de demande de PMTA pour son pod ainsi que certains de ses e-liquides. Juul étant au coeur de nombreuses polémiques au Etats-Unis, la FDA en arrivera-t-elle à la conclusion que son produit est « approprié pour la santé publique » ?

Plus de 110 études et 125 000 pages de documents

La semaine dernière, Juul Labs Inc a publié un communiqué de presse annonçant sa soumission d’une demande d’autorisation de mise sur le marché (PMTA) pour son célèbre pod ainsi que deux de ses e-liquides : Virginia Tobacco et Menthol, à des concentrations de 3 % et 5 % de nicotine.

Selon les dires de l’entreprise, cette demande de PMTA aurait pris la forme de données scientifiques provenant de « plus de 110 études » ainsi que « 125 000 pages » évaluant l’impact du produit sur les consommateurs actuels de produits du tabac, les non-fumeurs, mais également les mineurs.

Toujours selon la société, dans le cadre de cette demande de PMTA, l’entreprise aurait élaboré « un programme de recherche complet » axé sur l’examen de « l’impact du système Juul sur la santé publique ». Un programme qui comprendrait des recherches sur le potentiel de réduction des risques du produit, par rapport au tabac fumé, mais également son potentiel pour faire passer des fumeurs adultes à une utilisation du pod. Des données complétées par des informations sur la conception contrôlée et les procédés de fabrication reproductibles associés au système JUUL, ainsi que par des mesures fondées sur des données visant à « limiter les conséquences involontaires sur l’ensemble de la population, y compris l’initiation chez les non-utilisateurs ». Autant de recherches que le cigarettier Altria, qui possède 35 % de l’entreprise, a du aider à mettre en oeuvre.

« Pour obtenir une licence d’exploitation dans la société, nous devons être une entreprise fondée sur la science et les preuves, engager un dialogue ouvert et transparent avec nos parties prenantes, et prendre des mesures méthodiques et responsables pour faire progresser le potentiel de réduction des risques pour les fumeurs adultes tout en luttant contre la consommation des mineurs » a déclaré à cette occasion, K.C. Crosthwaite, PDG de la compagnie.

Juul obtiendra-t-il son autorisation de mise sur le marché ?

Bien qu’il n’y ait aucune raison de douter de la bonne volonté de Juul lors de cette opération, il semble toutefois difficile d’imaginer la société obtenir une autorisation.

Après tout, voilà plus d’un an que l’entreprise est particulièrement surveillée par la FDA, mais également accusée par de nombreuses associations anti-tabac, d’être responsable de l’augmentation du nombre de mineurs qui vapotent aux Etats-Unis. Une accusation qui lui a valu de recevoir de nombreux procès de la part de certains consommateurs, mais également de plusieurs Etats ainsi que de districts.

Et pourtant, cet atmosphère particulièrement tendu sera bien le théâtre des opérations entre Juul et la FDA, qui devra définir si oui ou non, les produits de l’entreprise sont « appropriés pour la santé publique ».

Le 9 septembre prochain, tous les produits de la vape n’ayant pas reçu d’autorisation de mise sur le marché par la Food and Drug Administration, deviendront illégaux et devront être retirés des étals.

Le reste de l’actualité aux Etats-Unis

USA : une nouvelle étude confirme que vapoter est moins...

  • Publié le 20/11/2020

186 fumeurs pour une recherche sur 6 semaines Malgré les nombreuses études scientifiques déjà parues ayant prouvé que vapoter est moins nocif que fumer, certains travaux continuent pourtant d’affirmer le contraire. …

USA : l’État du Montana remporte son procès contre Big...

  • Publié le 20/11/2020

Les cigarettiers paieront bien ce qu’ils doivent Depuis l’instauration du Tobacco Master Settlement Agreement (MSA) en 1998, l’industrie du tabac se doit de verser, chaque année, plusieurs millions de dollars …

USA : une association se ridiculise en publiant une nouvelle...

  • Publié le 12/11/2020

Retour d’EVALI sur le devant de la scène ? Souvenez-vous, au cours de l’été 2019, la cigarette électronique était accusée d’être responsable d’une maladie pulmonaire ayant causé le décès de 68 personnes. Baptisée …

Annonce

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.