Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Kits » Test : kit Capo 100 – iJoy

Test : kit Capo 100 – iJoy

    Annonce

Le kit Capo 100 est constitué de la box éponyme et du clearomiseur Captain Mini Subohm Tank. La particularité de ce kit se trouve dans la box, puisqu’elle permet d’utiliser un accu au format 21700.

Une boite bien remplie

À l’intérieur de la boite vous trouverez tout le nécessaire : la Capo 100, un câble USB, le Captain Mini, deux coils dont un déjà en place, deux joints, une clef Allen, une carte de garantie inutile en France et un manuel complet, qui sera malheureusement qu’en anglais et en chinois. Ah oui, j’oubliais, il y a également un accu 21700 rebadgé aux couleurs d’iJoy.

Malgré tout, iJoy continue de bouder en ne nous offrant pas de réservoir de secours, mais dans l’ensemble ce packaging est quand même honnête et il est rare de se voir offrir un accu.

Un concept déjà vu

La Capo 100 est disponible en cinq couleurs. La mienne possède ce revêtement spécial “arc-en-ciel” qui fait le bonheur du daltonien que je suis, mais les autres coloris sont plus traditionnels. Le Captain Mini est lui également dans cette même teinte, mais l’ensemble manque un peu de charisme, la faute au Captain Mini et ses 22 mm de diamètre sur une box qui fait 30 mm d’épaisseur. À ce sujet, notez que le diamètre maximum pour que l’atomiseur reste flush avec la box sera au maximum de 26 mm.

Mis à part si vous commencez à vapoter, vous aurez reconnu le concept de la box qui a inspiré iJoy pour cette Capo. Le principe de faire ressortir l’accu du haut de la box n’est donc pas nouveau, mais cette particularité permettant de réduire sa hauteur est toujours appréciable.

D’un point de vue esthétique, la Capo est quand même bien torturée : la tranche côté du bouton de feu comporte deux pans coupés, mais à l’opposé elle est en demi-cercle, l’écran ressort de la façade et son pourtour est constitué de droites non parallèles de différentes longueur ce qui donne l’impression que l’affichage n’est pas horizontale, le bouton de feu n’est pas dans le même alignement que du reste de la box avec un retrait d’un petit peu moins d’un millimètre, le capot de batterie est plus petit que l’épaisseur bref, tout ça est bien tarabiscoté. Que l’on aime ou pas, au moins ça sort un peu de l’ordinaire.

Probablement constitué d’alliage de zinc vu son poids de 150 g sans accu, l’ensemble donne une impression de solidité. Néanmoins, certaines finitions auraient mérité un peu plus d’attention : le capot de batterie possède un filetage qui accroche au début du vissage obligeant régulièrement à le dévisser pour le revisser correctement, et les boutons + et – possèdent pas mal de jeu et si on secoue la box, on les entend clairement bouger.

Par contre, le bouton de feu est pour sa part parfaitement stable, et ses dimensions de 15 sur 23 mm permettent de le trouver sans tâtonnement. La course est courte, et il est actionnable pratiquement sur toute sa hauteur et sa largeur. Ce bouton est sensiblement le même que sur les autres box d’iJoy, et même s’il n’est pas aussi pratique qu’une barre, il reste un excellent compromis.

L’impression générale est donc plutôt bonne, mis à part les deux points cités plus haut, mais également pour un troisième qui sera que ce beau revêtement est juste une horreur en ce qui concerne les traces de doigts et le nettoyage. Même avec un chiffon micro fibre vous y passerez un certain temps, heureusement que j’ai fait les photos avant de m’en servir…

Un écran riche en informations

Les informations affichées sont nombreuses. La puissance est affichée en caractères bien larges, juste à côté se trouve le niveau de charge de l’accu, en dessous en plus petit la valeur de la résistance qui jouxte l’ampérage trouvé à la dernière bouffée, en dessous et de nouveau en plus large la tension ou la température, puis le compteur de bouffées et sa durée à la dernière utilisation et pour finir, tout à fait à droite, le mode de preheat sélectionné. Les informations sont claires et complètes, il ne manque rien.

Pour parfaire le tout, l’écran est très lumineux et même en plein soleil, il est encore possible de lire les informations. Un écran comme on aimerait en voir plus souvent.

Un menu complet et ergonomique

Comme le veut la tradition chez Ijoy, le chipset à été développé par Iwepal Cool Gui et une fois de plus, c’est une réussite. L’ergonomie de navigation se montre intuitive et il n’est même pas nécessaire de consulter le manuel à partir du moment où l’on sait que cinq clics permettent d’allumer ou d’éteindre la box, et que trois clics permettent d’accéder aux réglages. On navigue avec les boutons + et – et la validation se fait avec le bouton de feu, tout se fait instinctivement.

Les modes de vape sont comme on peut s’y attendre, le mode puissance, le contrôle de la température et TCR avec 2 emplacements mémoires.

Le preheat sur les trois premières secondes de bouffée est également présent avec 4 modes :

  • Normal, la valeur est la même que la puissance
  • Hard, 30 % de plus que la puissance
  • Soft, 20 % de moins que la puissance
  • User, à définir sous forme graphique suivant ses préférences

Ce type de preheat est de loin le plus efficace, et contrairement à de nombreuses box concurrentes, c’est lui qui s’adapte à votre montage et à la puissance demandée. Parfait.

Mis à part les réglages inhérents au mode de vape et qui consistent essentiellement à choisir la puissance ou la température, les autres réglages possibles sont la remise à zéro du compteur de bouffée et la durée d’affichage que l’on peut choisir entre 10, 30, 60 et 90 secondes. Pas besoin de plus de réglages, cela me va très bien.

Pour finir avec ce menu, j’aimerais souligner un élément important toujours négligé par les fabricants : le changement de puissance. Qui n’a jamais pesté contre le fait que d’augmenter la puissance de 0,1 W avec de nombreux aller-retours pour l’ajuster était absurde lorsque l’on vape à plus de 10 W ? Et bien il semble qu’enfin cette aberration soit du passé. La progression sur la Capo se fait de watt en watt si on reste appuyé sur le bouton + ou – et quelle que soit la puissance, et de 0,1 W si on appuie et que l’on relâche un de ces boutons immédiatement. Que saint Ohm bénisse Iwepal sur trois générations. Bien sûr, l’éternel râleur que je suis trouve encore qu’il manque une progression exponentielle pour que ce soit parfait, mais cette petite attention fait plaisir et changer de puissance devient nettement plus agréable comme ça.

Revue technique

Caractéristiques essentielles de la Capo 100 :

  • Hauteur : 78,2 mm
  • Largeur : 52,3 mm
  • Épaisseur : 30 mm
  • Poids : 150 g – 220 g avec un accu 21700
  • Matière : alliage de zinc
  • Puissance : de 5 à 100 W
  • Batterie : 21700 – 20700 – 18650 avec un adaptateur
  • Rechargeable par le port micro USB à 2 A
  • Mise à jour du chipset : oui
  • Plage de résistance : de 0,05 à 3 ohms
  • Modes de vape : puissance, contrôle de température en Ni200, titane et inox, mode TCR avec deux mémoires
  • Preheat : 3 modes (soft – normal – hard) + un mode personnalisable
  • Compteur de bouffées : oui
  • Écran monochrome de 0,96 pouce – surface d’affichage de 17 × 17 mm
  • Connectique : Pin 510 en laiton monté sur ressort
  • Coloris :  noir, bronze, arc-en-ciel, acier et jaune

Caractéristiques essentielles du Captain Mini Subohm Tank :

  • Hauteur : 54,5 mm
  • Diamètre : 22,5 mm
  • Contenance du réservoir : 3,2 ml
  • Connexion : en plaqué or non réglable
  • Matériaux : Inox – Pyrex
  • Poids : 60 g
  • Type de résistance : CA-M2
  • Airflow : en bas, bague de réglage en rotation libre
  • Drip tip : type Widebore delrin au format 510
  • Remplissage : par le haut sans démontage du top cap
  • Couleurs disponibles : associées à la Capo 100

Un accu pas aussi performant que ça

L’intérêt principal de la Capo réside bien entendu dans le fait qu’elle puisse utiliser un accu au format 21700. Ce n’est pas la première box à offrir cette possibilité, mais pour l’instant, elles ne sont pas nombreuses. Comme pour la box Captain PD270 avec ses 20700, iJoy fournit donc un accu dans ce nouveau format, ce qui fait toujours plaisir.

Annoncée comme étant d’une capacité de 3 750 mAh pour 40 A d’intensité, sur le papier c’est plutôt prometteur. Seulement voilà, il s’avère qu’en réalité, et d’après les tests effectués par le blogueur Mooch spécialisé dans les revues d’accus principalement dédiés à la vape, le compte n’y est pas. D’après lui, l’accu fourni par Ijoy n’est que de 3 620 mAh (le mien affiche 3 450 mAh mais il n’est peut-être pas encore rodé) et surtout, sa décharge ne serait que de 24 A avec un courant de décharge maximum à 30 A. Mooch indique avoir contacté iJoy et ces derniers ont promis d’indiquer les vraies valeurs sur les futurs accus, ce qui n’est toujours pas le cas à ce jour.

Alors est-ce que cet accu est merdissimale ? En théorie et par principe, à partir du moment où ce qui est annoncé n’est pas la réalité, oui. Mais dans les faits, ce ne sera pas forcément un réel problème et tout dépendra de votre vape. Si vous vapez à 30~40 W il y a peu de chance que cela soit handicapant, mais au-dessus de 70 W cet accu ne sera pas le plus adapté. Ma vape se situant entre 30~40 W, j’ai quand même noté une petite augmentation de l’autonomie par rapport à mes accus 25R, mais rien de bien extraordinaire. La différence avec des accus de marque en 18650 est finalement assez minime pour l’autonomie, et bien en deçà pour ce qui est de la décharge de courant, cet accu iJoy 21700 n’apporte pas grand-chose au marché actuel. Peut-être que les autres accus d’autres fabricants offrent de meilleures performances, mais pour celui-là, je ne suis pas plus emballé que ça.

Concernant sa recharge, vous pourrez soit utiliser directement la Capo, mais la charge ne semble pas s’effectuer à 2 A, soit utiliser votre chargeur s’il est capable d’accueillir le format 26650, les contacteurs allant souvent jusqu’à 70 mm de longueur ce qui sera le minimum.

À noter cependant que la Capo 100 accepte également des accus au format 20700 ainsi qu’au format 18650 à condition que vous possédiez un adaptateur. En effet, Ijoy n’en fournit pas, ce qui en termes de satisfaction client est nul surtout pour les quelques centimes que cela doit coûter. Maintenant, acheter cette box pour y coller un 18650 n’est pas forcément le plus judicieux, mais cela pourrait dépanner.

Le Captain Mini : la version réduite du Captain S

On achète rarement un kit pour l’atomiseur. C’est un peu un bonus ou le petit truc en plus qui peut faire pencher la balance. Et parfois c’est la bonne surprise.

Cette version Mini du Captain S que nous avons testé dernièrement est exactement sa copie conforme à quelques différences près :

  • Son diamètre est de 22,5 mm
  • Sa contenance est de 3,2 ml
  • Le drip tip est au format 510
  • Les résistances sont différentes

Parmi les points positifs, on retrouve le remplissage par le haut très pratique en faisant coulisser le top cap avec toujours la possibilité de le démonter et des finitions très correctes.

Des résistances performantes

Les résistances pour ce Captain Mini sont différentes du Captain S. Ce sont des CA-M2 et les deux qui sont incluses dans le kit sont pour l’une, une valeur de 0,5 ohm pour une puissance de 30 à 60 W et pour la seconde, 0,3 ohm pour une puissance de 50 à 80 W

Comme pour le reste de la série CA, ces résistances ne se vissent pas. Pour la mettre en place, il suffit simplement de l’enficher dans la chambre d’atomisation. J’apprécie toujours cette particularité qui simplifie bien la tâche lorsque l’on veut l’enlever pour la changer ou pour nettoyer le clearomiseur.

Les arrivées de liquide sont pratiquement les mêmes que sur les CA : 4,6 sur 1,86 mm, mais comme le diamètre de la résistance est plus petit, 12 mm au lieu de 15 mm, cette dernière est mieux imbibée et cela se ressent. Même dans les limites hautes des puissances recommandées, je n’ai eu aucun problème en vapant normalement avec un liquide en 60 % de VG.

Pour les deux résistances, les saveurs sont au rendez-vous et la vapeur agréable. Le meilleur rendu des saveurs se fera entre 30 et 40 W pour la résistance de 0,5 ohm, et entre 50 et 55 W pour celle de 0,3 ohm. Bien entendu, avec celle de 0,3 ohm on poussera un peu plus la puissance ce qui générera un peu plus de vapeur qu’avec la 0,5 ohm.

Un très bon clearomiseur

Au final, ce Captain Mini s’avère être un très bon clearomiseur. Le seul petit bémol concernera ses arrivées d’air, non pas du fait qu’elles ne permettent qu’une vape exclusivement aérienne, on s’en serait douté pour un subohm, mais plutôt qu’elles ont tendance à siffler avec une ouverture d’un quart.

Comparé au Captain S, je préfère plutôt cette version mini, plus homogène et avec des résistances adaptées. Sa contenance de 3,2 ml peut sembler un peu juste, mais ce n’est cependant pas un réel problème, car le remplissage étant vraiment très simple sans avoir à démonter quoi que ce soit.

En résumé

On aime

  • Le kit complet
  • Son écran très lumineux
  • Le chipset performant et sa navigation intuitive
  • Le Captain Mini qui délivre une très bonne vape
  • Son bouton de feu agréable et bien proportionné

On n’aime pas

  • Box assez lourde
  • L’accu 21700 fourni qui est de plus faible puissance qu’annoncé
  • La finition moyenne du filetage du capot d’accu et les boutons + et – qui bougent
  • Les traces de doigts qui restent bien visibles partout sur la box
  • L’absence de notice en français

Conclusion

Notre note : 4/5. La Capo 100 est une bonne box qui ne souffre pas de gros défaut et qui fonctionne très bien, et le Captain Mini se révèle être un bon clearomiseur, pratique et performant. L’accu livré est un peu décevant sans être non plus rédhibitoire, mais si vous pensez à une utilisation en nomade, ce kit ne sera pas le plus léger, ni le plus compact malgré son apparence. Un kit honnête et sans prétention.

Le Captain 100 d’iJoy en images

Les derniers articles sur la marque Ijoy

Test : Genie PD270 – iJoy

  • Publié le 23/11/2017

La box Genie PD270 de iJoy vous propose une lampe de poche et un format double  20700. Quant à la vape, vous aurez le meilleur ou le pire selon votre …

Test : kit Capo 100 – iJoy

  • Publié le 16/10/2017

Le kit Capo 100 est constitué de la box éponyme et du clearomiseur Captain Mini Subohm Tank. La particularité de ce kit se trouve dans la box, puisqu’elle permet d’utiliser …

Test : Wondervape RDA – iJoy

  • Publié le 2/10/2017

Ijoy est largement connu pour ses atomiseurs et ses mods, et propose le Wondervape RDA avec certains de ses kits. C’est un dripper incohérent, limité à une seule configuration de …

Mais aussi :