Vous êtes ici : Vaping Post » Communauté » Interview : Mark Todd, le reviewer dans l’abri de jardin

Interview : Mark Todd, le reviewer dans l’abri de jardin

    Annonce

Mark Todd : l’Écossais enfermé dans son abri de jardin avec son chien est devenu, en quelques années, l’un des reviewers en langue anglaise les plus écoutés et respectés de la vape. Il s’est prêté au jeu des questions/réponses pour Vaping Post, sur la vape, les reviews, la France, et, bien entendu, le monstre du Loch Ness.


Vaping Post : Bonjour Mark, merci de répondre aux questions de Vaping Post.

Tu es un des reviewers en langue anglaise les plus connus, avec Phil Busardo et Damian Morter. Tu sais combien de revues tu as fait jusqu’à présent ?

Mark Todd : Jusqu’à aujourd’hui, j’ai uploadé 1611 vidéos. Oh, mon Dieu, il faut que je me trouve une vie !

Ce sont les gens qui défendent nos intérêts nuit et jour qui méritent d’êtres connus

Mais je déteste ce terme de “célèbre”. Je suis juste un vieux type avec son chien dans un abri de jardin, ce sont les gens qui défendent nos intérêts nuit et jour qui méritent la célébrité.

VP : Tu as fait ta première revue pour le Steampunk Ecig Mod il y a 5 ans. Qu’est-ce qui t’as décidé à faire des reviews ?

MT : En réalité, ma première revue était pour le Britvape Tank Pyrex 6 ml, le 12 avril 2012 ! C’était sur un forum anglais appelé UKV, je venais d’acheter ce tank, et quelqu’un m’a demandé une photo. Je me suis dit qu’une courte vidéo serait plus simple, et le reste, comme on dit, appartient à l’histoire.

VP : Quelle est ton histoire avec la vape ? Parce que c’est dur d’imaginer Mark Todd avec la clope au bec, avant la vape…

MT : J’ai fumé toute ma vie, jusqu’à 30 cigarettes par jour. Un jour, je suis sorti fumer dans le coin fumeur à mon travail, et quelqu’un vapotait avec une batterie 510 Riva et un cartomiseur dessus. Ça m’a semblé être un gadget sympa de toxicomane, j’en ai commandé un, et, deux jours plus tard, je n’ai plus jamais fumé une cigarette.

Plusieurs années plus tard, je me considère comme chanceux. La vape est devenue ma passion avant de devenir mon travail, je rencontre et parle avec des gens extraordinaires, et la communauté de la vape est la meilleure que j’ai connue.

VP : Même si tu testes des setups pour débutants, tu reviewes aussi souvent du matériel high end. Lequel de ces deux aspects préfères-tu ?

MT : C’est quelque chose que je dois changer. Je suis passionné de mods faits à la main par des artisans, principalement parce que je suis jaloux du talent de ces gars, mais il faut reconnaître que j’ai un peu perdu de vue pourquoi j’ai commencé les reviews : aider les gens à arrêter de fumer. C’était mon fil conducteur, mais ces 3 dernières années, je me suis trop tourné vers ces jolis jouets brillants… Il faut que ça change.

VP : Il y a quelques temps, tu as fait un vlog pour dire que tu cessais les reviews. Et un mois plus tard, tu es revenu. Que s’est il passé ? C’était une blague, ou un coup de raz-le-bol ?

MT : J’étais un peu lassé, à cette période, parce que j’avais beaucoup de trolls et qu’ils m’avaient tiré vers le bas. Quand vous vous mettez en avant, vous devenez une cible pour les imbéciles, et à mon grand regret, je les ai laissés m’entraîner vers le bas. Je me suis endurci, je ne leur accorde plus d’importance.

Je ne me rappelle pas de groupe de fumeurs faisant aussi bien que ce qui se fait dans la vape

Je me concentre sur les choses positives, maintenant, en me rappelant pourquoi j’ai commencé tout ça et en évitant les drames. J’ai l’impression que les gens oublient tout le bien qui a été fait dans le monde de la vape, toutes les œuvres de bienfaisance et les milliers et milliers de gens qui se sont levés dans le monde de la vape et ont créé des groupes pour aider les autres, partout dans le monde. Si tu m’avais dit il y a 6 ans que des choses pareilles pouvaient se faire, je ne t’aurais pas cru, je ne me rappelle pas de groupes de fumeurs faisant aussi bien ! (rire)

VP : Tu vis en Écosse. Ces jours-ci, en France, on parle du Brexit, de Catalogne, et on se demande si l’Écosse pourrait prendre son indépendance. Penses-tu qu’il y a eu un vote des vapoteurs pour le Brexit, et qu’un phénomène similaire pourrait se produire pour l’indépendance de l’Écosse ?

MT : Alors, il y a une règle, quand on veut passer un moment sympa avec quelqu’un, c’est de ne parler ni de politique, ni de football. Donc, je vais invoquer le cinquième amendement sur cette question.

VP : La TPD va s’appliquer en Angleterre jusqu’au Brexit… Et après ? Parce que le gouvernement britannique semble plus “pro vape” que Bruxelles…

En matière de règles, le Royaume-Uni est chanceux

MT : En pure contradiction avec ma réponse précédente, les règles qui sont déjà en place en Europe ont déjà trouvé leur place dans la législation britannique, donc même quitter l’Europe ne changera rien. J’ai travaillé dans une boutique de vape pendant 3 ans, je viens juste de terminer, et je peux t’affirmer que les règles sont assez légères. Comparé à d’autres endroits dans le monde, le Royaume-Uni est chanceux.

VP : Comment imagines-tu la vape dans 5 ans ? Quel type de matériel ? Quel genre de législation ?

Par rapport à il y a cinq ans, il n’y a pas tellement de changements dans le matériel

MT : C’est une question difficile, parce que, quand je regarde la vape d’aujourd’hui avec celle d’il y a 5 ans, particulièrement dans le monde du reconstructible et du haut de gamme, il n’y a pas tant que ça de changements, au final. D’accord, nous avons le contrôle de température et des circuits électronique perfectionnés pour la régulation, mais est-ce que ça a été un changement si radical, pas vraiment ! Ce qui a changé en mieux, c’est le large choix de produits de vape disponibles pour les gens souhaitant quitter le tabac. Le choix est extraordinaire et la majorité d’entre eux marche vraiment bien.

VP : Tu es venu à Vapexpo à Paris. Tu as regardé les produits français, tu as vu des choses qui te plaisaient ?

MT : J’adore Paris, ma femme et moi y avons été souvent ces 25 dernières années, et y aller à un événement pour la vape, c’était énorme ! J’ai reviewé beaucoup de matériel français tout au long de ces années, et c’était bien de pouvoir rencontrer ces fabricants et de pouvoir mettre des visages sur des noms. C’était une belle expérience, et j’y reviendrai.

Désolé, ta question, c’était ce qui m’a plu. Et bien, j’ai enfin pu voir la box du Plombier Volant en vrai. Oh mon Dieu ! Je l’avais lorgnée pendant des mois !

VP : En général, tu penses qu’il y a une manière anglaise, une manière française une manière américaine de vaper ?

MT : OUI ! Au fur et à mesure des années, chacun s’est vraiment approprié les choses à sa façon. Nous, au Royaume-Uni, nous sommes persuadés que nous sommes énormes sur le marché de la vape, mais voyager en Pologne, en Allemagne et en France m’a fait réaliser que nous sommes finalement un petit poisson dans une vaste mare.

Les plus grosses différences résident dans le style des mods, en France, c’est très différent de ce que vous voyez sur la scène britannique, et, comme toujours, certaines me plaisent, d’autres moins. Ça, c’est pour être diplomate (rires).

VP : Sur quoi tu vapes en répondant à nos questions ?

MT : Je vape du Goose Juice custard en 3 mg, dans le dripper Papillon de Gus sur le Gallium Squonker d’Elemental Mods.

VP : Merci pour tes réponses, Mark. Une dernière, avant de se quitter : en tant qu’Écossais, peux-tu nous révéler la vérité sur le monstre du Loch Ness ?

MT : La vérité, et bien, la vérité, c’est que c’est un cloud chaser, tout le monde pense qu’il vape en MTL, mais aujourd’hui, Nessie a des tatouages et fait des ronds de vapeur ! (“Some OOOOOOO’s” en VO)

VP : Merci Mark !

La chaîne You Tube de Mark Todd : www.youtube.com/user/toddecigreviews