Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Pods » Test : AI Pod – iJoy

Test : AI Pod – iJoy

  • Par , le 13/11/2018 à 14h00
    Annonce

L’AI Pod d’iJoy est sobre et bien réalisé, mais il déçoit à la vape par un net manque de vapeur, de saveurs et de hit.

Le pod est bien réalisé

L’AI Pod d’iJoy est sobre et bien réalisé. On en dirait presque classique et de bon goût. Il est compact, et son ergonomie rend la prise en main très agréable. Le traitement de surface est soigné, et les ajustements précis confirment le soin apporté à sa réalisation. La première impression est donc bonne, l’AI Pod inspire confiance à défaut d’être original.

À sa base, on trouve la connexion micro USB qui permet de recharger la batterie en 45 minutes. C’est acceptable, sans plus, compte-tenu du fait que sa batterie ne fait que 450 mAh. Une capacité un peu décevante pour les dimensions du pod, dont l’autonomie ne permet pas de tenir la journée complète avec une utilisation régulière. C’est suffisant si on ne vape que le soir par exemple, mais si on vape toute la journée une recharge intermédiaire au moins est indispensable.

Il est livré avec un cordon tour de cou, un accessoire qui peut être utile à certains.

Revue technique

Les caractéristiques essentielles du AI Pod d’iJjoy

Type de matériel kit débutant
Dimensions mod 90,5 mm sur 28 sur 13
Batterie 450 mAh
Charge USB 0,6 A
Capacité du réservoir 2 ml
Résistances 1,6 ohm
Poids du kit 31 g

Le coffret comprend

AI Pod (x1), cordon USB (x1), cordon tour de cou (x1), mode d’emploi (x1)

Facile à utiliser

Le remplissage est facile. Il suffit de tirer la recharge pour la séparer de la batterie, de soulever le petit bouchon en silicone pour dégager l’ouverture de remplissage et de mettre le liquide. Le niveau restant est parfaitement visible au travers de l’embout, dont le plastique est assez fumé pour s’harmoniser avec la batterie est assez transparent pour laisser le liquide apparent même en faible lumière. Autre point positif, ces recharges ne fuient pas, même avec les liquides les moins chargés en glycérine végétale.

On peut difficilement faire plus simple à utiliser que l’AI Pod. Pas d’écran, pas de bouton, le déclenchement de la production de vapeur se fait automatiquement à l’aspiration. Une toute petite LED de chaque côté indique le niveau de batterie et le fonctionnement du pod. Le mode d’emploi se résume à veiller à aspirer du bon côté, parce que si on aspire par la prise USB, forcément, ça marche beaucoup moins bien.

Il ne manque que la vapeur

Le souci, c’est que ça ne fonctionne pas beaucoup mieux en aspirant du bon côté. On aspire et il ne se passe pas grand-chose. La première bouffée est pratiquement inexistante. L’AI Pod a une latence considérable et les premières secondes d’aspiration n’offrent qu’un tout petit volume de vapeur, des saveurs et un hit inexistants. On est donc tenté de prolonger l’aspiration, mais le flux d’air est trop aérien pour le faire en MTL et trop restrictif pour tenter une inhalation directe. Il reste alors à enchaîner deux ou trois bouffées à la suite, la production de vapeur étant un peu plus acceptable à partir de la seconde.

La vapeur reste cependant très décevante. Certes un pod n’est pas prévu pour produire des nuages colossaux, mais on est ici en dessous du minimum acceptable pour simplement avoir l’impression de vaper. Sur une batterie régulée, on tenterait probablement de doubler la puissance d’autant plus que les saveurs sont presque inexistantes. Il en va de même pour le hit, puisque vous pouvez facilement diviser par 4 le ressenti pour un taux de nicotine donné. On a avec l’AI Pod est un liquide en 12 mg/ml la même sensation en gorge qu’avec un Nautilus et un liquide de 3 mg/ml.

J’ai parfois entendu des arguments en faveur des dispositifs aussi faibles pour l’utilisation de sels de nicotine. Sans rentrer dans les détails, je n’y adhère pas, mais s’ils vous semblent pertinents ce pod est le Graal de l’atténuation du hit. Sous réserve toutefois d’accepter le manque de saveurs et de vapeur qui vont avec.

En résumé

On aime

  • La qualité de réalisation
  • L’ergonomie
  • La facilité d’utilisation

On n’aime pas

  • L’autonomie un peu juste
  • La production de vapeur très faible
  • Les saveurs très estompées
  • Le net manque de hit

Conclusion

3 /5
 

L’AI Pod d’iJoy est bien réalisé, ergonomique et très facile à utiliser. Son autonomie est un peu juste, mais il déçoit surtout par son manque de vapeur, de saveurs et de hit. La vape est vraiment très, très faible par rapport aux clearomiseurs ou aux pods performants. On peut le recommander à ceux qui y voient un argument pour l’utilisation des sels de nicotine, auquel cas on le trouvera brillant, mais je ne peux que vous le déconseiller dans le cas contraire.

 

L’AI Pod d’iJoy en images

Les derniers articles sur la marque iJoy

Test : AI Pod – iJoy

  • Publié le 13/11/2018

Le AI Pod d’Ijoy est sobre et bien réalisé, mais il déçoit à la vape par un net manque de vapeur, de saveurs et de hit.

Test : Diamond VPC Kit – iJoy

  • Publié le 11/11/2018

Pod musclé Au premier abord, le kit VPC ressemble à un kit classique avec une box et un clearomiseur. Mais, le clearomiseur n’en est pas un : c’est un pod. La …

Test : Katana Universal Kit – iJoy

  • Publié le 10/11/2018

Nom d’une p…, vapoteuse ! Permettez-moi une petite vapo-fiction dont vous seriez le personnage principal. On dirait qu’en novembre, vous auriez décidé de tenter d’arrêter la clope, profitant de l’événement …

 

 

Pour ne rien manquer de l’actualité de la vape, rejoignez les 6 500 abonnés à notre newsletter et recevez chaque semaine nos derniers articles !

Annonce

Name of Reviewed Item: AI Pod - Ijoy Rating Value: 4 Image: https://fr.vapingpost.com/wp-content/uploads/2018/11/cover-ijoy-ai-pod.jpg Review Author:Review Date: