Vous êtes ici : Vaping Post » Economie » Juul songerait à ouvrir des magasins à son nom

Juul songerait à ouvrir des magasins à son nom

    Annonce

Selon une source anonyme travaillant pour Juul, l’entreprise serait en train d’étudier la possibilité d’ouvrir ses propres points de vente physiques. Bientôt l’apparition des Juul Stores ?

Une question étudiée « sérieusement »

En novembre dernier, le fabricant de pod américain Juul annonçait l’arrêt des ventes de plusieurs de ses saveurs au sein des vape shops américain, ainsi que dans toute autre boutique physique. Une mesure mise en place dans le cadre de son plan d’action destiné à lutter contre le vapotage des jeunes. Selon l’entreprise, la mesure était claire. Ces boutiques ne vendraient plus que des pods « qui reflètent ce qui est actuellement disponible pour les cigarettes combustibles », c’est-à-dire des arômes tabac « et les produits à base de menthol ». Ses saveurs sucrées n’étant plus vendues que sur son site internet.

Si la mesure était nécessaire pour le fabricant afin de prouver sa volonté de voir les jeunes Américains accéder moins facilement à ses produits, elle soulevait tout de même déjà, à l’époque, une question d’ordre économique. Juul allait-il pouvoir continuer de gagner autant d’argent en supprimant autant de produits de la vente ?

Et si la réponse à cette question n’a jamais été officiellement établie, il semblerait en fin de compte que Juul avait une autre idée derrière la tête. En effet, si l’on en croit une source anonyme travaillant au sein de l’entreprise, le partenaire d’Altria serait actuellement en train de réfléchir à ouvrir ses propres points de vente physiques, et cette fois-ci en son nom. Va-t-on bientôt voir arriver des Juul Stores

Deux ouvertures au Texas ?

Selon l’employé de l’entreprise, Juul n’aurait pour l’instant « pas encore pris la décision d’ouvrir des points de vente au détail », mais la question serait « étudiée ». Une question étudiée plutôt sérieusement puisque le collaborateur du géant américain indique tout de même que deux personnes auraient déjà été embauchées dans ce cadre.

Toujours selon la source, tous les potentiels magasins qui seront ouverts par la marque, dont les premières ouvertures devraient se faire d’abord à Houston et Dallas, dans l’Etat du Texas, ne laisseront entrer que les personnes âgées de 21 ans ou plus. Une vérification à l’aide du scan électronique de la carte d’identité des clients serait d’ailleurs prévue.

Et s’il indique que ces magasins ne devraient vendre, eux aussi, que des arômes tabac et menthol, forcément, en ouvrant des boutiques à son nom, Juul aura une marge de manoeuvre bien plus grande qu’avec de simples boutiques partenaires. De quoi lui laisser l’occasion de remettre en vente ses autres saveurs aromatisées à l’avenir ?

Mais ceci n’est pour l’instant que pure spéculation. Affaire à suivre…

Le reste de l’actualité de Juul

28,3 % d’arrêt du tabac après 3 mois d’utilisation de Juul, selon Juul

  • Publié le 5/04/2019

15 456 nouveaux clients satisfaits Depuis sa création en 2015, le fabricant du pod Juul ne cesse de ressasser sa volonté de lutter contre le tabagisme. Une volonté largement remise …

Juul améliore la traçabilité de ses pods pour prévenir le vapotage des jeunes

  • Publié le 18/04/2019

Comprendre la façon dont les mineurs se procurent ces produits Bien que la récente démission de Scott Gottlieb ait légèrement freiné les actions de la FDA ces derniers temps, la …

Juul se lance en Corée du Sud

  • Publié le 23/05/2019

Des pods moins nicotinés qu’aux USA Après s’être récemment lancé, avec plus ou moins de succès, en France, au Royaume-Uni, en Allemagne, en Suisse, au Canada et enfin en Israël, …

Annonce

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *