Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Drippers » Test : Holic MTL RDA – Vapefly

Test : Holic MTL RDA – Vapefly

  • Par , le 5/06/2019 à 16h00
    Annonce

Vapefly présente un nouveau dripper conçu pour l’inhalation indirecte (MTL), serrée ou un peu ouverte. Il est mignon, il est pratique, il vape très bien, il fonctionne aussi bien en dripper qu’en squonker et il n’est pas cher. Vous en voulez plus ? OK : il ne fuit pas !

(Vape)Fly et Horick

Horrick est un reviewer japonais, officiellement fan des modèles Galaxies de Vapefly. Il a collaboré avec Vapefly pour concevoir ce nouveau dripper, qui reprend quelques recettes de la marque en les améliorant.

Il faut bien admettre que Vapefly a développé une belle expertise dans ce domaine. Il y a un an,  nous pouvions être dubitatifs à la réception du Galaxies MTL RDA d’une sombre marque chinoise de plus. Aujourd’hui, nous sommes carrément enthousiastes quand un produit Vapefly débarque.

Bref, le Holic est un dripper bien conçu, il offre une vraie vape MTL qui peut être très serrée ou un peu ouverte, mais toujours savoureuse et intense pour qui aime ce type de vape. Il est par ailleurs doté de quelques options qui élargissent son intérêt.

Caractéristiques techniques

Diamètre22 mm
Hauteur42 mm
Poids36 g
Option BFPin BF inclus
Type de montagesimple coil
Plateau de montage2 posts
Plage d'utilisation8 à 25 W
Arrivée d'airpar le côté
Drip Tip510
Matériauxacier

Le coffret comprend :

  • Pièces de rechange
  • Pin BF
  • Résistances
  • Drip tip
  • Outil
  • Mode d'emploi

Aération astucieuse

Le Holic MTL RDA emprunte son système de réglage d’air flow au Galaxies MTL RDTA. Il y a une arrivée d’air de chaque côté de la base du dripper et c’est en tournant le baril que l’on choisit quel diamètre de trou mettre en face. Sur le premier côté, il y a 3 orifices.

Sur le deuxième côté, il y en a six. Trois qui fonctionnent de concert avec les trous de l’autre côté, pour avoir deux arrivées d’air et trois qui fonctionnent seuls. Les trous de l’autre côté sont bouchés, pour une arrivée d’air plus restreinte. Il y a donc six niveaux de flux, de très serré en MTL avec un seul petit trou, à presque DL (inhalation directe) avec deux grands trous. Mais ce n’est pas tout !

Sur le plateau, il y a trois arrivées d’air : une sous le coil et deux sur les côtés. Les deux arrivées des côtés peuvent être fermées ou plus ou moins ouvertes en tournant les deux vis.

Mais ce ne sont pas vraiment des vis. Elle ne se serrent pas, elles orientent deux orifices, dirigés dans le même sens que l’empreinte des vis. Quand l’empreinte est dirigée vers le coil, l’air passe. Tournée d’un quart de tour, il ne passe pas. Et entre les deux, il passe plus ou moins.

Ce réglage n’est pas d’une précision extrême, mais il produit un effet sensible. Avec le flux du dessous seul, le Holic propose une vape MTL à l’ancienne, assez serrée et sèche. Le hit est fort, les saveurs précises, voire analytiques. Avec les flux sur les côtés, la vape s’arrondit un peu, accentue les aspects gourmands, les saveurs sont plus mêlées et  onctueuses.

Est-ce que la forme très nettement en dôme de la cloche joue sur la qualité de restitution des saveur du Holic ? Allez savoir ! Toujours est-il que ce dôme est bien joli, et que les saveurs sont bien bonnes. Mais… corrélation n’est pas causalité, donc on ne sait pas !

Bref, le Holic MTL RDA est un très bon dripper MTL, qui peut-être réglé au petits oignons en fonction de ses habitudes ou en fonction des liquides que l’on vape. On peut par exemple accentuer le côté sec d’un tabac en fermant les arrivées d’air des côtés, ou au contraire les ouvrir pour le rendre plus doux et onctueux.

Montage simple et réservoir (presque) étanche

Le Holic MTL RDA n’a pas de réservoir, il ne peut pas être qualifié de RDTA mais il dispose d’une belle réserve de liquide sans sa cuve. Et comme les arrivées d’air passent dans la masse du plateau avant de ressortir vers le coil, il y a très peu de chance de voir le Holic laisser échapper du liquide, même en le malmenant.

Le montage est assez facile à réaliser, les deux posts étant accueillants, notamment avec du fil plat. Deux encoches, sur les côtés de la base, facilitent le placement du guide de bobinage.

Même avec un fil rond assez fin, le placement n’est pas difficile. Le bout des vis est plat, le fil ne s’échappe pas. Les vis sont des BTR, mais leurs empreintes sont assez larges pour être durables.

Ici, j’ai utilisé du nichrome de 0,4 mm, bobiné sur un guide de 3 mm en 9 spires espacées pour arriver à une valeur de résistance autour de 1 ohm, qui me semble appropriée pour une vape MTL un peu dynamique, que cet atomiseur supporte bien.

La pose du coton est une formalité, il faut juste faire des mèches suffisamment longue pour aller au fond de la cuve ou presque.

Le Holic est bien sûr livré avec un pin plein et un pin BF. En dripper, il est agréable parce que sa grande cuve et sa vape MTL permettent de vaper longtemps sans le recharger. En squonker, il est impeccable parce qu’il est pratiquement impossible de le faire fuir.

Petites observations Alexandrines

Mon camarade de revue, Alex, a eu aussi l’occasion de tester et d’apprécier le Holic. Voici donc, avant de conclure avec lui, son point de vue sur l’objet. Deux points de vue valent mieux qu’un !

Le Holic a une une vraie identité, un look, une empreinte qui lui permet d’être reconnu au premier coup d’œil. Son design est sobre sans fioriture et cela lui va bien.

Il se voit associer un micro fused (2x30g/40g) en ni8O, 7 tours sur un axe de 3 mm, pour une valeur de 0,84 ohm. Le cotonnage est déconcertant de facilité et autorise une belle longueur de fibres qui vient se loger au fond de la cuve.

À 20 W, air flows latéraux du plateaux ouverts, le Holic est tout simplement génial. J’aime le comparer avec son prédécesseur, le Galaxies MTL RDA, que j’affectionne particulièrement. Vapefly joue dans la cours des grands. Le Holic est plus précis que son grand frère et restitue les saveurs avec beaucoup de talent. C’est dense, onctueux, royal. Les nombreux trous sur la cloche et les trois arrivées d’air du plateau, autorisent tout type de vape MTL. De très serrée à bien ‘punchy’ la vape se montre juste, un vrai régal quel que soit le liquide utilisé. En usage dripper ou en squonker, il est à l’aise et ne pose aucune difficulté au quotidien.”

Parfait ? Presque !


Mais, car il y a un mais… Le drip tip est un peu décevant. Certes, il agréable sur les lèvres, suffisamment long pour du MTL mais, s’il est bien au standard 510, son logement dans le top cap est plus court que le standard . Aucun de mes drip tips 510 ne s’adaptent sur le top cap, ils sont tous trop longs, même celui du galaxies fait 1 mm de plus en longueur. Le drip tip fourni, n’est pas foncièrement mauvais et conviendra très probablement à nombreux vapoteurs. À mon niveau, je le trouve un peu trop étroit dans son ‘canal’ d’air. Rien de rédhibitoire pour autant, en jouant un peu sur les air flows, on peut compenser cette restriction. Avec son tarif très compétitif, le Holic vient taquiner les (rares) drippers MTL haut de gamme.”

Petites observations épatées

Sans nous être concertés avant, Alex et moi avons mené nos tests indépendamment, nous pouvons donc conclure ensemble que oui, ce dripper est épatant, par sa qualité de vape, et par ses aspects pratiques. L’équipe de Vapefly est composées de vrais pros, qui savent ce qu’ils font dans le moindre détail : le Holic n’a pas à rougir face à d’autres drippers haut gamme de même registre. 

La fabrication et la qualité des finitions sont impeccables. Les joints serrent juste ce qu’il faut, le drip tip est parfaitement étudié pour la vape serrée. Seule la simplicité du décor et peut-être un léger manque de douceur des arrêtes des gravures, pourraient faire la différence avec un dripper vraiment haut de gamme.

Notons au passage que Vapefly fournit une beauty ring de 24 mm pour améliorer la coordination avec les box plus larges, et que le résultat est tout à fait seyant.

Bref, pour ceux qui aiment la vape serrée, MTL ou légèrement DL, c’est un excellent choix, d’autant plus que son système d’aération permet de l’utiliser sur une plage de puissance assez large, de 8 ou 9 W pour une inhalation indirecte très serré, à 25 W, voire 30, pour une vape serrée très intense. Le Holic est suffisamment convaincant pour être positionné à la lisière du high end. Chapeau Vapefly !

En résumé

On aime

  • Une vraie vape MTL, mais pas que
  • Belle restitution des saveurs
  • Pas de fuites, en dripper comme en squonker
  • Montage facile
  • Large gamme de flux d'air, précise
  • Belle qualité de fabrication

On n’aime pas

  • Un petit polissage supplémentaire des arrêtes, et c'était du high end !

Conclusion

4,9 /5

Le Holic MTL RDA est une démonstration du savoir-faire de Vapefly, désormais bien établi, dans le domaine de la vape serrée. Une excellente restitution des saveurs, un montage facile, des possibilités de réglages précis du flux d'air et une large gamme de vape serrée, du MTL au DL restreint, le tout servi par une qualité de fabrication impeccable. C'est du très bon boulot, à la lisière du high end.

Le Holic MTL RDA en images

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *