Vous êtes ici : Vaping Post » Economie » Altria dévalue son investissement dans Juul

Altria dévalue son investissement dans Juul

    Annonce
  • Vaporesso
  • Eliquid Discount

Lors de la publication de ses derniers résultats financiers, le cigarettier Altria a fait part d’une dévaluation de 4,5 milliards de dollars de son investissement dans Juul.

Une dévaluation de plus de 30 %

Le 19 décembre dernier, Altria (Marlboro) annonçait son entrée au sein du capital de Juul. Un investissement de plus de 12 milliards de dollars qui donnait l’occasion au cigarettier de prendre possession de 33 % de l’entreprise de vape la plus performante de l’époque.

Seulement voilà, pas de chance pour le fabricant de cigarettes, seulement quelques mois après cet investissement, les régulateurs fédéraux des Etats-Unis ont commencé à mettre à mal le marché du vapotage.

Entre l’affaire des soi-disant liens entre vaporisation et maladies cardiaques, les soupçons de la FDA sur les deux entreprises de « renier leur promesse faite de combattre la hausse du vapotage des jeunes », et plus récemment, l’affaire des milliers de vapoteurs tombés malades aux USA, non, décidément, ce n’était pas le bon moment pour investir dans une entreprise de vape.

Un mauvais timing confirmé par Altria lors de la publication de ses derniers résultats financiers il y a quelques jours puisque le cigarettier a fait part d’une dévaluation de 4,5 milliards de dollars de son investissement au sein de l’entreprise Juul.

« Altria a pris en compte l’ensemble des indicateurs de perte de valeur, y compris : la probabilité accrue d’une action de la Food & Drug Administration (FDA) pour retirer du marché les produits aromatisés à base de vapeur, diverses interdictions mises en place par certaines villes et Etats, et dans certains marchés internationaux, ainsi que d’autres facteurs » a ainsi déclaré le fabricant de cigarettes.

Le reste de l’actu’ Juul

L’ancienne ministre de la santé du Canada rejoint Juul

  • Publié le 26/10/2020

Une nomination qui fait parler Début juillet, le PDG de Juul, K.C. Crosthwaite, a annoncé la nomination de Rona Ambrose au sein du conseil d’administration. Il a souligné que durant …

L’Allemagne dit à son tour auf wiedersehen à Juul

  • Publié le 22/10/2020

Il n’y aura plus de pods Juul en Allemagne à la fin de l’année. Ce sixième abandon européen marque l’échec du fabricant dans l’ancien monde.

La chute de Juul s’accélère

  • Publié le 4/09/2020

Chute des ventes, durcissement de la réglementation, une période compliquée pour l’entreprise américaine Après la suppression de plus de 500 emplois à la fin de l’année 2019, puis le nouveau …

Annonce

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.