Vous êtes ici : Vaping Post » Juridique » USA : nouvelle mesure afin de réduire le vapotage des mineurs

USA : nouvelle mesure afin de réduire le vapotage des mineurs

    Annonce

Afin de lutter contre le vapotage des plus jeunes, les Etats-Unis ont récemment présenté un amendement destiné à interdire la livraison de produits de la vape via le service postal américain.

Bientôt la fin des vape mails par la poste ?

Voilà plusieurs années que l’augmentation du vapotage des mineurs inquiète les autorités américaines. En effet, depuis le gain de popularité de Juul dans le pays, en partie auprès des adolescents, les médias outre-Atlantique ne cessent de pointer du doigt une augmentation du nombre de jeunes qui vapotent sur le territoire, parfois appuyée par des études scientifiques, lorsque d’autres, au contraire, préfèrent rappeler que le nombre de fumeurs ne cesse de diminuer dans le pays. Toutefois, cette diminution du nombre de fumeurs aux Etats-Unis n’est que très peu mise en avant, les médias préférant bien souvent se concentrer sur l’augmentation du nombre de vapoteurs.

Afin de lutter contre ce phénomène, les Etats-Unis ne cessent de mettre en place diverses mesures. Adoption de l’ordonnance Tobacco 21 relevant l’âge légal minimum pour se procurer des produits du tabac, de 18 à 21 ans, prise de mesures contre les détaillants soupçonnés de vendre des produits du tabac ou de la vape à des mineurs, création d’un dispositif « anti-vapoteur » installé dans de nombreuses écoles, interdiction des arômes, voire du vaporisateur personnel dans certaines villes, interdiction de faire la promotion de la vape sur Facebook et Instagram, et plus récemment, la mise en place d’une interdiction des arômes sucrés dans les pods.

Aujourd’hui, les Etats-Unis souhaitent aller plus loin et désormais interdire la livraison de produits de la vape par le service postal américain.

L’amendement, baptisé “Preventing Online Sales of E-Cigarettes to Children Act“, a d’ores et déjà été voté par le Sénat la semaine dernière, et prévoit, en plus d’une interdiction de l’envoi de produits de la vape par la poste américaine, d’obliger les autres compagnies de livraison à vérifier la pièce d’identité du destinataire du colis, ainsi que de recueillir la signature d’un adulte au moment de sa remise. Une nouvelle méthode de livraison qui devrait fortement augmenter le coût des vape mails américains (de l’ordre de 20 $ supplémentaires) puisque les vapoteurs seraient ainsi forcés de passer par FedEx, UPS ou DHL, dont les frais de livraison sont bien supérieurs à ceux du service postal américain, qui plus est parce qu’il devra s’agir d’une livraison remise en mains propres, et contre signature.

De nombreuses personnes s’interrogent sur l’efficacité de cette mesure. En effet, en 2018, divers sondages et études rapportaient que seuls 5 % des mineurs aux Etats-Unis, utilisaient internet afin de se procurer des produits de la vape. D’autres rapportent que les livraisons s’effectuant le plus souvent durant la journée, pendant les heures de bureaux, cette nouvelle loi ne devrait faire que compliquer la vie des vapoteurs n’ayant pas la possibilité de se rendre dans un vape shop afin de se procurer les produits dont ils ont besoin pour continuer de rester loin du tabagisme.

De plus, cette nouvelle loi ne devrait pas affecter les livraisons effectuées par diverses plateformes de vente en ligne, comme eBay par exemple, dont les noms des vendeurs sont souvent génériques et ne peuvent ainsi pas être clairement identifiés comme des vendeurs de produits de la vape.

En plus des points soulevés ci-dessus, Gregory Conley, président de l’American Vaping Association, se questionne concernant la pertinence d’une telle mesure et le fait qu’elle force livreurs et destinataires à se rapprocher, dans le cadre de l’épidémie de COVID-19 que le monde connaît actuellement.

Voté par le Sénat, l’amendement part désormais en direction de la Chambre des représentants.

Le reste de l’actualité aux USA

USA : au tour de Juul de faire sa demande de PMTA

  • Publié le 3/08/2020

Plus de 110 études et 125 000 pages de documents La semaine dernière, Juul Labs Inc a publié un communiqué de presse annonçant sa soumission d’une demande d’autorisation de mise …

L’OMS réagit à l’autorisation de mise sur le marché de l’IQOS aux Etats-Unis

  • Publié le 28/07/2020

Moins nocif que les cigarettes, mais plus que le vapotage Le mois dernier, la Food and Drug Administration (FDA) délivrait au cigarettier Philip Morris International (PMI), le label de « …

USA : la FDA menace 10 nouvelles entreprises de vape

  • Publié le 22/07/2020

Vers une disparition de la plupart des produits du vapotage ? Le vapotage des jeunes semble continuer de préoccuper la Food and Drug Administration (FDA) aux Etats-Unis. En effet, l’organisme …

Annonce

Les commentaires sont fermés.