Vous êtes ici : Vaping Post » Politique » USA : le Massachusetts interdit définitivement les e-liquides aux goûts sucrés

USA : le Massachusetts interdit définitivement les e-liquides aux goûts sucrés

    Annonce
  • Le Petit Vapoteur
  • Pulp Liquides
  • Innokin
  • Vaporesso
  • Point de vape
  • Geekvape
  • Jwei Eleaf

Hier, le gouverneur du Massachusetts a annoncé une interdiction permanente des cigarettes mentholées et de tous les e-liquides sucrés à partir de l’été prochain.

Le premier d’une longue série… ?

Depuis la déclaration de plusieurs milliers de cas de lésions pulmonaires chez des vapoteurs au cours des 5 derniers mois, les Etats-Unis sont en proie à une certaine hystérie concernant l’utilisation d’un vaporisateur personnel.

Bien que les dernières données communiquées par le CDC et la FDA relatent que seuls les e-liquides au THC, contenant de l’acétate de vitamine E, peuvent être accusés de provoquer des problèmes de santé, certains Etats continuent de s’en prendre à la vape dans sa globalité.

Ainsi, plusieurs localités américaines ont choisi d’appliquer diverses restrictions sur certains produits du vapotage, jusqu’à présent de façon temporaire.

Le Michigan, New York, le Rhode Island, Washington, l’Oregon ou encore le Montana, ont ainsi interdit les e-liquides aux goûts sucrés pour des durées allant de 4 à 6 mois.

Mais si l’on pouvait espérer que l’avancée des enquêtes, qui tendent toutes à démontrer que le vapotage d’e-liquides traditionnels ne pose aucun risque particulier pour la santé, puisse calmer un peu la situation, c’était sans compter sur la récente décision du Massachusetts d’interdire définitivement tous les e-liquides aux goûts sucrés.

En effet, hier, Charlie Baker, gouverneur de l’Etat, a annoncé une interdiction des cigarettes combustibles mentholées et de tous les e-liquides sucrés à partir du 1er juin 2020, et ce, de façon permanente.

Pour lui, ce projet de loi représente un « grand pas en avant », et l’action qu’il était « nécessaire » de réaliser, en l’absence de politique fédérale à ce sujet.

Plusieurs groupes anti-tabac ont salué la décision, dont l’American Cancer Society’s Cancer Action Network qui a déclaré que « plus de 80 % des adolescents qui ont déjà consommé un produit du tabac » auraient commencé avec un e-liquide sucré.

Matthew Myers, président de la Campaign for Tobacco-Free Kids, a quant à lui décrit cette nouvelle réglementation comme « une étape cruciale pour mettre fin à l’épidémie croissante d’utilisation de cigarettes électroniques chez les jeunes » et pour « empêcher les fabricants de tabac d’utiliser des saveurs sucrées pour attirer les enfants dans une vie de dépendance ».

Selon de récentes recherches, moins de 6 % des mineurs aux USA vapoteraient quotidiennement. Un faible taux qui pourtant, ne semble pas empêcher le Massachusetts de priver toute sa population de fumeurs, de ce qui fait de la cigarette électronique, l’outil de sevrage tabagique le plus efficace à ce jour : les arômes.

USA : une étude révèle l’importance cruciale des arômes au sein des e-liquides

Dernièrement, aux USA

USA : la FDA finit de mettre à mort la...

Photo d'un cimetière
  • Publié le 21/09/2021

Plus d’un million d’e-liquides ont à nouveau été refusés par l’organisme de santé. Le vapotage aromatisé pourrait bien être sur le point de disparaître.

USA : les e-liquides aromatisés pourraient vivre leurs dernières heures...

  • Publié le 2/09/2021

A 8 jours de la date limite pour demander une autorisation de vente, la FDA conseille aux liquidiers de faire réaliser des études scientifiques impossibles.

USA : un espoir pour les PMTA des petits fabricants...

Homme en train de regarder dans un microscope
  • Publié le 26/08/2021

Une association a mis au point une méthode pour réaliser certaines analyses scientifiques demandées par la FDA, à moindre coût.

Annonce

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.