Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Box & Mods » Test : S2 Squonk Mod – Augvape

Test : S2 Squonk Mod – Augvape

    Annonce

La S2 Squonk Mod est une box bottom feeder qui présente bien. Mais Augvape a laissé passer quelques défauts de conception et a poussé un peu loin les économies de bouts de chandelle. Dommage, car le concept avait un potentiel intéressant.

Un concept intéressant

La S2 Squonk n’a pas la prétention de bouleverser le monde du bottom feeder, mais plutôt de proposer une box simple, abordable et agréable à utiliser. C’est un cahier des charges respectable et un rapide coup d’œil laisse présumer qu’Augvape s’en est très bien sorti. Le design est réussi, l’ensemble est assez flatteur. Une bonne première impression qui passe hélas rapidement.

Caractéristiques techniques

Dimensions81 x 48 x 25 mm
Poids g
Format d'accus18650
Diamètre max. de l'atomiseur25
Modes disponiblesMéca
Contenance de la bouteille8.5

Le coffret comprend :

  • Mod
  • Bouteille BF

Une offre minimaliste

À première vue, la S2 Squonk est assez plaisante. C’est une petite box mécanique mono-accu 18650 noir mat, avec des portes en aluminium anodisé et une bouteille de liquide pour squonker toute la nuit. Augvape est allé au plus simple, en poussant tout de même le bouchon un peu loin. Un mode d’emploi aurait été apprécié, même si ce genre de matériel est destiné aux amateurs avertis.

Une mise en garde et un rappel des bases indispensables à l’utilisation d’un mod non régulé semblent évidents.

 

On remarque également l’absence d’une seconde bouteille, ce qui fait un peu pingre. D’autant plus qu’il s’agit d’une bouteille dans un format propriétaire. Elle est en silicone très souple et sa capacité est de 8,5 ml.

Beaucoup (trop) d'erreurs de conception

Pour commencer par le positif, les finitions sont soignées et les ajustements précis. Les portes n’ont pas de jeu et le bouton est agréable.

La connexion 510 propose également un joint qui évite les fuites de liquide entre le dripper et la box. Un détail appréciable qu’on voit trop rarement. Tout cela s’annonce donc très bien, mais on regrette quelques défauts, ce qui est fâcheux, mais surtout inquiétant. 

Premier gros défaut, les aimants des portes ne sont tout simplement pas assez puissants et lorsque l’on appuie sur la bouteille, la porte opposée a tendance à s’entrouvrir en grand et à se refermer ensuite, assurant de se pincer au passage. Une erreur de conception d’autant plus incompréhensible que la porte de devant est quant à elle fermement maintenue par trois gros aimants. Les mêmes de l’autre coté et le tour était joué… mais non.

Second défaut, l’absence de languette pour retirer l’accu. Celui-ci s’insère sans difficulté, mais l’opération inverse impose de retirer la bouteille et de l’attraper comme on peut. Augvape n’en est pas à sa première box et l’a déjà fait, pourquoi s’en passer sur la S2 ? Le coût d’un petit ruban fixé au châssis est infime, on suppose donc qu’il s’agit soit d’économies aussi infimes que mal placées, soit à une conception vraiment bâclée. Ni l’un, ni l’autre ne sont enthousiasmants.

Le troisième et le plus gros défaut concerne l’électronique. Augvape ne mentionne aucune caractéristique sur la résistance minimale, les éventuelles protections ou la décharge maximale autorisée. C’est pourtant la base et cela laisse une fois de plus penser que cette box a été sortie trop rapidement.

Mais surtout l’électronique est placée sous la bouteille et l’accu, sans aucune isolation sérieuse. La seule protection, si du liquide sort de la bouteille, est un petit réceptacle en haut du bouchon. En soi, l’idée est bonne et mérite d’être conservée, mais c’est loin d’être satisfaisant pour la sécurité de cette installation ! Si du liquide arrive sur le circuit, on imagine facilement un déclenchement continu au mieux, la destruction de l’électronique au pire. Quoi que non, au pire, il y a le court circuit de l’accu, ce serait bête de l’oublier.

Au final, la S2 Squonk mérite ainsi surtout de repasser sérieusement sur la planche à dessin pour finaliser sa conception. Dommage tout de même de commercialiser un prototype inachevé.

 

En résumé

On aime

  • Esthétique sobre et agréable en main
  • Poids léger
  • Joint sur la connexion 510
  • Ajustemets précis

On n’aime pas

  • Problème de fermeture des portes
  • 1 seule bouteille propriétaire
  • Electronique sous la bouteille de squonk
  • Retrait de la batterie

Conclusion

2,7 /5

La S2 Squonk d'Augvape s'annonçait bien. Un design réussi et des finitions soignées laissaient envisager le meilleur. Mais des défauts de conceptions la rendent agaçante (difficulté de retrait de l'accu ou manque fermeté du maintien des portes), et inquiétante pour l'électronique. Placée sous la bouteille et l'accu sans être sérieusement isolée, c'est à elle seule une raison suffisante pour déconseiller cette box.

Le S2 Squonk Mod en images