Vous êtes ici : Vaping Post » Etudes sur la cigarette électronique » Vapoteurs malades aux USA : le cap des 2 000 personnes touchées a été atteint

Vapoteurs malades aux USA : le cap des 2 000 personnes touchées a été atteint

    Annonce
  • Le Petit Vapoteur
  • Pulp Liquides
  • Innokin
  • Vaporesso
  • Point de vape
  • Geekvape
  • Jwei Eleaf

Malgré l’avancée des nombreuses enquêtes sur le sujet, le nombre de malades continue de grimper aux Etats-Unis.

Le nombre de patients continue d’augmenter

Voilà maintenant plusieurs mois que les Etats-Unis connaissent une « vague de patients » atteints de problèmes pulmonaires, ayant tous pour point commun, d’être des vapoteurs. Si les autorités de santé publique, dès juillet dernier, déconseillaient le vapotage afin de prévenir tout risque, leur discours a (relativement) changé au fil du temps, à mesure que les nombreuses enquêtes menées sur le sujet avançaient.

Selon les derniers chiffres des Centers for disease control and prevention (CDC), en date du 7 novembre, ce ne serait pas moins de 2 051 cas d’EVALI qui auraient été recensés sur l’intégralité du territoire américain. Soit une augmentation de plus de 400 cas depuis la dernière communication de l’organisme à ce sujet, qui datait du 22 octobre.

Panique sur la cigarette électronique : l’histoire d’une hystérie médiatique

Concernant la cause précise de ces problèmes pulmonaires, les CDC indiquent qu’elle demeure inconnue, même s’ils spécifient que « les dernières découvertes nationales et fédérales suggèrent que les produits contenant du THC, en particulier ceux obtenus dans la rue ou auprès d’autres sources informelles (par exemple, amis, membres de la famille, trafiquants illicites), sont liés à la plupart des cas et jouent un rôle majeur dans l’apparition de la maladie ».

Des recommandations toujours à revoir

Ainsi, les recommandations de l’organisation ne changent pas, les CDC continuent de déconseiller « l’utilisation de produits du vapotage contenant du THC ». Mais tout n’est pas tout rose pour autant.

En effet, peu après ce premier « conseil », est inscrite la phrase suivante :

« Puisque le composé ou l’ingrédient spécifique causant une lésion pulmonaire n’est pas encore connu, la seule façon de s’assurer que vous ne courez pas de risque pendant que l’enquête se poursuit est d’envisager de ne pas utiliser un quelconque produit du vapotage ».

De quoi prendre conscience que malgré les nombreux indices laissant présager que seuls les e-liquides artisanaux, contenant du THC, sont la cause de ces problèmes pulmonaires, les CDC ne semblent pour autant pas prêts à complètement abandonner l’idée que la vape puisse est responsable.

Les dernières infos aux USA

USA : les e-liquides aromatisés pourraient vivre leurs dernières heures...

  • Publié le 2/09/2021

A 8 jours de la date limite pour demander une autorisation de vente, la FDA conseille aux liquidiers de faire réaliser des études scientifiques impossibles.

USA : un espoir pour les PMTA des petits fabricants...

Homme en train de regarder dans un microscope
  • Publié le 26/08/2021

Une association a mis au point une méthode pour réaliser certaines analyses scientifiques demandées par la FDA, à moindre coût.

15 experts antitabac de renom défendent la cigarette électronique

  • Publié le 23/08/2021

Pour eux, il faut que la communauté de la santé publique prête plus attention au potentiel de la vape en tant qu’aide pour arrêter de fumer.

Annonce

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.