Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Drippers » Test : Templar RDA – Augvape

Test : Templar RDA – Augvape

  • Par , le 5/04/2018 à 12h49
    Annonce

Le Templar RDA est un petit dripper proposé par Augvape. Petit par la taille certes,  mais sa vape peut être grande, de la dégustation des saveurs en simple coil à la production de gros nuages en double coils. Le Templar RDA est un atomiseur qui mérite de l’intérêt. 

Le déballage de l’objet annonce la couleur : adaptateur pour drip tip 510, pin bottom feeder et réducteur de chambre indiquent qu’il sera possible de varier sa vape, du simple au double coil et du dripping au squonking. Nous sommes devant un dripper conçu pour être polyvalent et nous pourrions présager du pire : les objets polyvalents sont parfois moyens en tout.

Contenu de la boite

Dripper Templar RDA
Accessoires réducteur de chambre, adaptateur pour drip tips 510, baril  alternatif
Pièces joints et vis de rechange, pin BF et standard

Un dripper bien pensé

Dans sa configuration de base, le Templar RDA est composé de 4 pièces :

  • Un plateau plaqué or avec un système de serrage à guillotine et une seule vis de serrage, en titane, dont l’empreinte est profonde.
  • Un baril percé de 6 petites fenêtres horizontales de chaque côté, constituant des arrivées d’air importantes : la respiration est presque libre.
  • Une bague de réglage du flux d’air, qui permet de boucher tout ou partie des fenêtres de manière progressive, en commençant par celles du haut. Réglée au minimum, le flux d’air est très restreint.
  • Un drip tip en POM très court et au format 810.

En dévissant l’unique vis centrale, la guillotine remonte : elle est fixée à la vis par une rondelle serre-clip. On découvre alors 4 emplacements qui faciliteront le placement des pattes des coils, comme sur un plateau Velocity.

La guillotine est en céramique, le système de serrage est simple et astucieux.

Le pin percé est monté d’origine et un pin plein est livré dans le stock de pièces. De mon point de vue, celui-ci ne dépasse pas assez pour pouvoir visser  le Templar sur un mod hybride en toute sécurité.

Le montage en double coil se fait un peu moins facilement que sur des plots Velocity, puisqu’on ne peut pas bloquer les pattes une par une. Mais il reste facile de placer les coils comme on le souhaite, en serrant la guillotine un petit peu avant d’ajuster leurs positions.
Remarquons au passage, au fond de la cuve et sous le centre des plots, l’arrivée de liquide en mode bottom feeder : le liquide sera bien réparti de chaque côté de la cuve.

Pour les photos, j’ai fait un montage en double coil, mais le réducteur de chambre permet de le monter en simple. Le montage est fait avec du fused clapton de nichrome pour une valeur de 0,18 ohm.

 

Sur le bord du plateau, deux ergots viendront se positionner dans deux encoches à l’intérieur du baril, solidarisant la base et le baril. Ainsi les arrivées d’air sont toujours en face des résistances, et nous pouvons visser ou dévisser l’atomiseur sur un mod sans faire tourner le baril. Très pratique.

La pose du coton ne pose pas de difficulté.

 

Avec ce montage, une fois remonté sur un mod mécanique, nous pouvons vaper au alentour de 80 W avec le flux d’air ouvert à fond. 

Dernier accessoire curieux : un deuxième baril en plastique transparent, qui fait aussi office de drip tip. Avec cet accessoire, n’y a pas de réglage du flux d’air. Les 4 trous (deux de chaque côté) sont creusés à 45° pour amener l’air sous les coils, comme sur un Recoil. Le flux est aérien, un tout petit peu moins que le baril noir ouvert à fond.

Revue technique

Les caractéristiques essentielles du Templar de Augvape

Type de matériel dripper
Diamètre 24 mm
Hauteur 26 mm
Poids 30 g
Type de montage simple ou double résistance
Arrivée d’air réglable
Drip Tip 810 en POM + adaptateur 510
Matériaux acier

La vape du Templar

Augvape a construit un excellent dripper. Sa qualité de fabrication est évidente, sa petite taille permet de faire des setups compacts avec tous les mods acceptant le diamètre 24 mm, en mode dripper comme en mode squonker. Seule la bague de réglage de l’airflow est capricieuse : malgré les encoches qui facilitent sa prise en main, elle reste dure à tourner sur mon exemplaire, le joint étant un peu trop épais. Je l’ai remplacé par un autre plus fin, trouvé dans mon stock de vieilleries.

Par ailleurs, le flux d’air est toujours remarquablement silencieux. Je l’ai dit, je suis généralement très sceptique devant un objet qu’on nous présente comme polyvalent… mais de temps en temps je me trompe, et c’est le cas aujourd’hui : le Templar RDA est polyvalent, tout en étant bon dans ce qu’il sait faire. Alors que sait-il faire ?

Du cloud à gogo

En configuration de base, donc avec deux coils, comme sur les photos, le baril noir, et les arrivées d’air ouvertes au moins au deux tiers, c’est un atomiseur pour le cloud. Il supporte ses 80 W sans problème et sans griller les saveurs pour autant : elles ne sont pas d’une grande subtilité, mais sont puissantes et agréables. La vapeur est dense et goûteuse, elle est chaude mais pas brûlante. Par contre, à ces puissances, le corps du Templar chauffe vite, et le drip tip peut être un peu trop court suivant la manière dont on vape.

Le baril en plastique permet justement de vaper à forte puissance sans que le corps ne monte trop en température. La vape ne change pas fondamentalement, mais l’ouverture plus large invite aux aspirations superlatives. Ce baril est donc réservé à un usage de type machine à vapeur.

Des saveurs précises

En montant des coils plus raisonnables pour une résistance de 0,3/0,4 ohm, une puissance autour de 35/45 W, et en refermant les arrivées d’air à moitié, les saveurs gagnent en présence et en précision. Le réglage du flux d’air est progressif à souhait.

Mieux, en utilisant le réducteur de chambre, et donc un seul coil, les saveurs deviennent vraiment subtiles, d’autant plus que l’on réduit le flux d’air et la puissance. Certes, on reste dans le domaine de l’inhalation directe, et on n’atteindra pas l’équivalent des drippers simple coil dédiés aux saveurs, mais on s’en approche vraiment. Épatant.

En résumé

On aime

  • La qualité de fabrication
  • La diversité des accessoires
  • La vape en puissance ou en subtilité
  • La finesse du réglage de flux d’air
  • Le rendu des saveurs toujours agréable

On n’aime pas

  • Le joint trop épais sur la bague d’airflow
  • Le drip tip un peu court

Conclusion

4,5 /5
 

Le Templar RDA fait partie du haut de panier des drippers polyvalents en inhalation directe : il sait aussi bien fournir des saveurs subtiles à 25 W en simple coil que de gros nuages au delà de 70 W. Son flux d’air est silencieux et très progressif, chacun pourra trouver sa vape facilement en mode dripper comme en mode squonker. Bref, à part l’épaisseur un peu trop grande du joint de la bague de flux d’air (sur mon exemplaire au moins), c’est un carton plein !

 

Le Templar RDA d’Augvape en images

Les derniers articles sur la marque Augvape

Test : Templar RDA – Augvape

  • Publié le 5/04/2018

Le Templar RDA est un petit dripper proposé par Augvape. Petit par la taille certes,  mais sa vape peut être grande, de la dégustation des saveurs en simple coil à la …

Test : V200 Mod – Augvape

  • Publié le 30/01/2018

Avec sa nouvelle box V200 Mod, Augvape innove sur le design avec une référence intéressante à la technologie automobile. On ne pouvait que vous décortiquer l’agrément des moteurs VTEC transposé à …

Test : Druga Squonker kit – Augvape

  • Publié le 6/12/2017

Un kit BF à moins de 50 €, c’est tentant. Et de fait le Druga Squonker kit est loin de faire bas de gamme. Mais sa conductivité laisse vraiment à …

Mais aussi :


 

Pour ne rien manquer de l’actualité de la vape, rejoignez les 6 500 abonnés à notre newsletter et recevez chaque semaine nos derniers articles !

Annonce

Name of Reviewed Item: Templar RDA Rating Value: 4.5 Image: https://fr.vapingpost.com/wp-content/uploads/2018/03/AugvapeTemplarVignetteVP-13.jpg Review Author:Review Date: