Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Drippers » Test : BTFC RDA – Augvape

Test : BTFC RDA – Augvape

  • Par , le 18/10/2018 à 10h30
    Annonce

Sous son aspect presque quelconque, le dripper BTFC d’Augvape apporte quelques petites surprises sympathiques au niveau de ses air flows et de son plateau. Il produit une vape aussi excellente que polyvalente. En un mot, c’est une réussite.

Son design est soigné

Le BTFC est né d’une collaboration entre Augvape et le reviewer YouTube VapnFagan. L’idée principale était de créer un dripper capable de pouvoir s’adapter à sa propre préférence de vape suivant que vous recherchez la vapeur ou les saveurs, d’où l’idée de proposer des air flows en haut et en bas, BTFC voulant dire “Bottom Top Flavour Clouds“.

De forme cylindrique en carton renforcé, le coffret est plutôt sympa. Le BTFC est d’un diamètre de 25 mm pour une hauteur de 26,5 mm, et si l’inscription de son patronyme sur la cloche n’est pas spécialement discrète, c’est cependant la seule inscription de visible et son seul véritable défaut esthétique. Le drip tip extra large au format 810 peut être remplacé par un second de fourni, également au format 810, qui est translucide et de largeur plus raisonnable. Si vous ne l’aimez pas non plus, libre à vous d’en mettre un autre à condition qu’il soit sans joint et qu’il respecte le format.

Un pin 510 BF est également joint, ce qui est toujours appréciable. Cependant, contrairement à la majorité des drippers qui sortent en ce moment, le BTFC possède une cuve vraiment profonde de 11 mm qui permet son utilisation en dripping sans que l’on soit obligé de le remplir toutes les deux bouffées. C’est donc un dripper réellement exploitable aussi bien en bottom feeder qu’en dripping que nous propose Augvape.

L’ensemble des pièces est correctement usiné avec des joints bien calibrés. La peinture est légèrement brillante sans être à effet miroir, elle ne retient pas les traces de doigts et se montre résistante aux rayures. Augvape reste fidèle au soin apporté à ses productions.

Revue technique

Les caractéristiques essentielles du BTFC RDA d’Augvape

Type de matériel dripper
Diamètre 25 mm
Hauteur 26,5 mm
Poids 48 g
Type de montage double coil
Drip tip 810 en Delrin
Matériaux inox 304

Le coffret comprend

BTFC RDA (x1), pièces de rechange (x1), drip tip (x2), mode d’emploi (x1)

Le plateau permet un montage sans difficulté

Le plateau du BTFC est l’un des plus aboutis que j’ai pu avoir entre les mains dernièrement. Mis à part le fait qu’il permet une aération des coils par le bas et latéralement, le montage des coils est vraiment très simple.

Les passages pour enfiler les pattes des coils sont orientés obliquement vers le bas. De cette manière, il n’est pas nécessaire de les couper au préalable, même si ces dernières font plusieurs centimètres de long, rien ne vient empêcher leur placement. Une fois le coil en place bien à l’aplomb de l’arrivée d’air du bas, il suffit de serrer et de couper l’excédent. L’inclinaison des plots et le fait qu’ils soient placés au bord du plateau permettent une totale accessibilité aux vis et aux pattes.

Pour la hauteur du placement, il faut juste faire en sorte qu’en remettant le baril sans le top cap on puisse apercevoir les coils à travers les arrivées d’air. Une fois l’ensemble remonté, le flux sera légèrement dirigé vers le bas du coil grâce à une partie biseautée située sur le top cap.

Double coil préconisé

Le BTFC peut également être utilisé en simple coil, mais pour être honnête, le résultat n’est pas vraiment convaincant. Non pas que le montage pose un problème, mais la vape qu’il produit dans cette configuration n’est pas à la hauteur. La faute en revient aux arrivées d’air du dessous qui sont excentrés pour mieux refroidir le montage double coil. En simple coil, il faut au moins monter à 3,5 voire 4 mm de diamètre si l’on veut que le flux ascendant vienne côtoyer le coil, et encore, ce n’est pas vraiment probant. Le BTFC est résolument un dripper pensé pour le double coil.

Tout est dans l’air flow

La qualité de vape du BTFC est donc dû au placement des coils et bien sûr, à ses airflows. Les arrivées d’air sont au nombre de 4, et on pourrait presque dire qu’en fait, il y en a 6.

En haut, 2 petites ouvertures séparées de chaque côté permettent d’agir principalement sur la production de vapeur. Il suffit de tourner le top cap pour modifier l’ouverture. En bas, deux grandes ouvertures en cyclope agissent plutôt sur la restitution des saveurs. En réalité, ce n’est pas aussi simple et si l’on ouvre que les arrivées du haut ou du bas, la vape n’est pas très qualitative.

Pour la production de vapeur, le réglage n’est pas bien compliqué : on ouvre tous les airflows en montant la puissance et c’est partie. Avec des coils qui donnent au total 0,18 ohm, 70 W est un peu la limite maximum pour rester dans une vape qui est chaude, mais qui ressemble à quelque chose, à condition de ne pas enchaîner plus de trois bouffées d’affilé.

Si l’on recherche un bon compromis entre saveurs et vapeur, il faut jouer sur les deux airflows ainsi que la puissance. Toujours avec les mêmes coils de 0,18 ohm, le compromis est pour moi une ouverture d’un trou en haut et de 3/4 en bas pour une puissance de 40-45 W. Les saveurs sont alors assez bien détaillées et la vapeur généreuse.

À noter qu’il n’est pas forcément évident de voir l’ouverture du haut. Sur notre version noire, le top cap est lui aussi de cette teinte et il faut jouer un peu avec la lumière pour voir la fermeture.

Trouver sa vape avec le BTFC ne se fait pas en 30 secondes. Il faut un peu de temps pour apprivoiser la bête et de nombreux paramètres entrent en compte : le liquide, le type de coil, le placement au montage, le drip tip utilisé, le cotonnage, la puissance d’utilisation, etc. Mais une fois que l’on a trouvé, la vape se révèle agréable et savoureuse.

En résumé

On aime

  • Ses air flows qui permettent une vape polyvalente
  • Son plateau de montage très accessible et simple à mettre en œuvre
  • Sa qualité de vape
  • Sa bonne profondeur de cuve
  • Utilisable en dripping et bottom feeder
  • Ses finitions
  • Son prix

On n’aime pas

  • Le réglage de l’air flow du haut qui est peu visible sur la version noire
  • Pas de notice de fourni
  • Le logo sur la cloche qui n’est pas discret

Conclusion

5 /5
 

Le BTFC RDA d’Augvape est vraiment un très bon dripper. Sa polyvalence est exemplaire, aussi bien dans son utilisation qui peut être conventionnelle ou en bottom feeder, tout comme la vape qu’il procure, savoureuse ou orienté vapeur. Son plateau est un bonheur pour installer ses coils, et son design laisse apparaître de nombreux détails réfléchis. Je vous le recommande sans problème.

 

Le BTFC RDA d’Augvape en images

Les derniers articles sur la marque Augvape

Test : Intake RTA – Augvape

  • Publié le 10/08/2018

Le Intake est un très bon atomiseur reconstructible simple coil destiné à l’inhalation directe raisonnable. Il adopte un air flow par le haut, il ne fuit donc jamais, et c’est un atout majeur !

Test : Templar RDA – Augvape

  • Publié le 5/04/2018

Le Templar RDA est un petit dripper proposé par Augvape. Petit par la taille certes,  mais sa vape peut être grande, de la dégustation des saveurs en simple coil à la …

Test : V200 Mod – Augvape

  • Publié le 30/01/2018

Avec sa nouvelle box V200 Mod, Augvape innove sur le design avec une référence intéressante à la technologie automobile. On ne pouvait que vous décortiquer l’agrément des moteurs VTEC transposé à …

 

 

Pour ne rien manquer de l’actualité de la vape, rejoignez les 6 500 abonnés à notre newsletter et recevez chaque semaine nos derniers articles !

Annonce

Name of Reviewed Item: BTFC RDA - Augvape Rating Value: 5 Image: https://fr.vapingpost.com/wp-content/uploads/2018/10/cover-augvape-btfc-rda.jpg Review Author:Review Date: