Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Pods » Test : Narada Pro – Augvape

Test : Narada Pro – Augvape

  • Par , le 29/05/2020 à 17h03
    Annonce

Après le Narada Pod, Augvape fait évoluer son modèle avec le Narada Pro. Un pod classique, au design soigné. Petit et simple d’utilisation, il est agréable. Sans défaut majeur, il n’est pas pour autant le pod de l’année, la faute à une arrivée d’air perfectible.

Joli mais...

Sur le papier le Narada Pro est attirant. Bon look, étanchéité irréprochable, taille maîtrisée, rechargement rapide. Mais dans la réalité, la vape est moyenne, la gestion du flux d’air mal maîtrisée. Dommage, le Narada Pro ne sort pas du lot et se fond dans la masse de pods corrects.

Caractéristiques techniques

Dimensions du pod82 x 18,5 x 40 mm
Poids du pod129 g
ChargeUSB-C
batterie950 mAh
Plages d'utilisation5 à 30 watts
Capacité du réservervoir3.7 ml

Le coffret comprend :

  • Pod
  • Pièces de rechange
  • Cordon USB
  • Mode d'emploi

Petit et bien fait

Sur le haut du pod, on trouve un petit écran qui regroupe les informations. Le drip tip, juste à côté, est au format 510 et peut-être remplacer par un drip tip standard. Deux encoches sont aussi prévues pour passer un tour de cou. C’est sympa mais… c’est une option !

Sous le Narada Pro, la prise USB-C permet un chargement rapide. La capacité de la batterie est de 950 mAh. C’est correct au regard de la taille du pod.

En façade, le bouton de déclenchement est légèrement concave. Il est rotatif pour ajuster les réglages. Malgré une sensibilité importante, il ne tourne pas de lui-même lors d’un appui. Sous le doigt, le contact est agréable.

L’écran est assez lumineux même en usage extérieur. Il regroupe quelques informations essentielles comme la puissance, l’autonomie de la batterie, la valeur de la résistance. C’est bien assez pour l’emploi qui est prévu avec ce pod.

Un manque de performance

La cartouche se met en place très facilement. Elle est clipsable. La tenue est bonne, aucun jeu n’existe entre la batterie et le réservoir. Le retrait se fait tout aussi facilement, en tirant simplement sur la cartouche.

Le remplissage de la cartouche est identique à la plupart des pods. Il faut soulever une petite protection en silicone pour accéder au trou de remplissage. Les gros embouts de flacon passent sans difficulté.

Pour installer la résistance, un seul sens de pose est possible. Une excroissance vient se loger dans la cartouche, impossible de se tromper. L’étanchéité est excellente, aucun suintement, aucune fuite n’est à constater.

Deux résistances sont fournies avec le pod. Une d’une valeur d’un ohm pour une utilisation en inhalation indirecte. La plage d’utilisation se situe entre 13 à 20 watts. La seconde est en mesh et a une valeur de 0,4 ohm. Elle est prévue pour l’inhalation directe. On peut l’utiliser entre 20 et 28 watts. C’est un peu le point faible du Narada Pro.

Les résistances ne sont pas mauvaises mais pas spécialement performantes. Un manque sérieux de hit se fait sentir et les saveurs sont juste correctes, sans plus. Ce manque de performance vient essentiellement de l’airflow. Le flux d’air parcourt un trop long chemin vers la résistance pour pouvoir laisser les saveurs s’exprimer. Le réglage des arrivées des airs est quasi symbolique, soit c’est tout ouvert, soit tout fermé… Entre les deux, aucune différence. C’est bien dommage !

La résistance prévue pour l’inhalation indirecte (1 ohm) s’en sort un peu mieux que l’autre modèle.

Un plateau RBA est disponible en option. Il permet de loger sa propre résistance et choisir sa valeur de vapotage. Les joints présents garantissent comme sur les résistances préfabriquées une excellente étanchéité. Tous les filetages sont sans reproche.

Pour faciliter le rodage de la résistance et la mise en place du coton, un support adoptant la même forme que le réservoir s’insère sur la batterie. Le plateau reste accessible, il n’est pas nécessaire d’utiliser une autre box.

Le plateau RBA est bien réalisé. Les usinages sont propres pour cette gamme de prix. Autour des pôles positif et négatif des petits créneaux sont présents pour éviter au fil résistif de sortir de son emplacement. C’est une bonne idée surtout quand on voit la taille du plateau.

Il faut des doigts de fée pour maîtriser le plateau. Un coil de 2 mm de diamètre rentre, mais on oublie les diamètres supérieurs. Or, un coil de cette taille demande à bien maîtriser le cotonnage tant dans le diamètre que dans la longueur de la fibre. Tout est petit, presque trop. Il n’y a pas de secret, comment faire plus gros dans un format aussi contenu ?

À la vape le plateau RBA permet au pod de s’exprimer un peu mieux sans atteindre des sommets. C’est mieux qu’avec les résistances du fabricant, mais pas extraordinaire. Le manque de précision de l’airflow est toujours le même. Destiné à un public débutant, le plateau RBA ,dans l’idée d’une évolution de son setup, est bien trop compliqué et technique pour rendre l’expérience agréable.

En résumé

On aime

  • Compacité
  • Facilité d'utilisation
  • Etanchéité
  • Design
  • Charge rapide

On n’aime pas

  • Manque de hit
  • Pas de tour de cou fourni
  • Manque de précision de l'airflow

Conclusion

2,9 /5

Le Narada Pro d'Augvape a besoin d'un peu plus de perfection pour être un pod auquel on s'attache. Il manque de précision dans la restitution des saveurs sur la plupart des résistances. C'est dommage, son look, son format le valorisent, moins sa vape.

Le Narada Pro en images

Les commentaires sont fermés.