Vous êtes ici : Vaping Post » La boîte à questions » Les questions de santé » Tabac ou cigarette électronique ?

Tabac ou cigarette électronique ?

Mis à jour le 3/01/2024 à 13h03
    Annonce

Vous le savez sans doute, mais le tabac est la première cause de mortalité prématurée dans le monde, et tue une personne sur la planète toutes les 6 secondes. Il n’existe aujourd’hui aucun ministère de santé qui ne souhaite pas combattre le tabac. La cigarette de tabac est l’une des inventions les plus meurtrières qui soient, et sa consommation tue plus que toutes les guerres et catastrophes naturelles réunies. Alors si vous vous posez la question de choisir entre le tabac fumé ou la cigarette électronique, c’est bien que vous considérez le tabac comme dangereux, et c’est une très bonne chose.

La cigarette électronique est-elle moins dangereuse que le tabagisme ?

Oui, énormément. Depuis 2015, le ministère de la Santé britannique estime que vapoter est « au moins 95 % moins nocif » que fumer. Plusieurs centaines d’études sur le sujet ont été réalisées, et toutes s’accordent à dire que la cigarette électronique est beaucoup moins dangereuse que le tabac. Les quelques études qui démontrent de soi-disant méfaits pour la santé du vapotage sont généralement critiquées par la communauté scientifique suite à leur publication. Certaines sont même dépubliées par leurs auteurs.

Dans un monde idéal, la question serait tabac ou rien

Tabac ou cigarette électronique ?

Dans un monde idéal, il ne faudrait ni fumer ni vapoter.

Dans un monde parfait, il faudrait respirer l’air pur des montagnes et ne jamais fumer ou ne jamais vapoter. Il faudrait également habiter dans des zones où l’air est le moins pollué possible, où la nourriture est la plus saine qui soit. Seulement voilà, nos sociétés sont imparfaites, et nos comportements sont souvent à risque. Alors que fait-on des personnes qui continuent malgré tout de consommer des produits très dangereux ?

C’est tout l’enjeu de la réduction des risques, qui a commencé dans nos sociétés modernes avec, par exemple, la lutte contre le sida. Sans entrer dans un discours historique, il a été très compliqué de faire accepter aux autorités de santé que les toxicomanes devaient utiliser des seringues propres ou que les homosexuels devaient se protéger durant leurs rapports sexuels. Aujourd’hui, cela nous paraît presque normal, mais alors que le tabac tue prématurément 70 000 personnes par an en France, on a encore du mal à faire accepter cette idée de réduction des risques dans la lutte contre le tabagisme.

Vous y verrez sans doute la pression des lobbies pharmaceutiques, des lobbies du tabac ou de l’enjeu des recettes fiscales, et vous aurez sans doute raison. Mais entre le tabagisme et l’arrêt franc, la frontière est malheureusement très rigide. Si la lutte contre le tabagisme est l’un des sujets principaux des politiques de santé publique aujourd’hui, ce n’est pas pour rien. Une grande partie des fumeurs continue malheureusement de fumer et les ministères de santé se heurtent à une part incompressible de la population qui ne peut pas, ou qui ne veut simplement pas arrêter de fumer.

Tout ce qui vous éloignera du tabagisme est bon à prendre. L’arrêt du tabac est tellement bénéfique pour la santé du fumeur que les moyens pour y arriver doivent être multiples et encouragés.

Une très grande différence entre le tabac et la cigarette électronique

Il existe aujourd’hui des centaines d’études scientifiques qui abordent le sujet de l’e-cigarette. S’il existe aussi une forte controverse sur ce sujet, un consensus scientifique est clairement apparu depuis plusieurs années. Le vapotage offre une réduction des risques considérable face au tabac fumé.

Chaque pays adopte une approche différente selon sa politique de santé publique. En France par exemple, on avoue à demi-mot que le vapotage peut permettre aux fumeurs d’arrêter de fumer, mais fait tout de même partie de recommandations officieuses durant l’opération Mois sans tabac qui a lieu chaque année. C’est surtout au Royaume-Uni que l’on peut observer le plus grand engouement pour la vape au niveau politique. Et c’est d’ailleurs le département de santé britannique qui a le premier publié en 2015, un copieux rapport sur la cigarette électronique. Au moins 95 % moins risquée que le tabac fumé, c’est écrit noir sur blanc, et clamé dans toutes les campagnes de prévention du tabagisme en Angleterre. Le résultat ? Des centaines de milliers de fumeurs se mettent à la vape et améliorent par conséquent leur état de santé.

Si vous souhaitez consulter de nombreuses études sur le sujet, nous disposons d’une rubrique spécialement dédiée à cette thématique. Mais ce qu’il faut retenir lorsque l’on hésite entre vape et tabac, c’est que la cigarette électronique est un excellent choix.

Dans l’idéal, il faudrait hésiter simplement entre fumer ou ne pas fumer, sans parler de vaporette, mais nous ne sommes pas dans un monde idéal. Le tabagisme est extrêmement nocif pour la santé, et cela même si vous fumez peu. C’est d’ailleurs, surtout la durée d’exposition aux polluants contenus dans la fumée qui vous mettra grandement en danger. Sans monoxyde de carbone, sans goudron, sans particules fines et réduisant de manière considérable la quantité des composés toxiques contenus dans la fumée du tabac, la cigarette électronique est une aubaine de santé publique que les gouvernements du monde doivent saisir immédiatement, et vous aussi, si vous êtes fumeur.

Pour adopter une vie plus saine, ne fumez pas. Si vous n’êtes pas fumeur, ne vapotez pas.
Si vous ne voulez pas ou ne pouvez pas arrêter de fumer, la cigarette électronique est une option à considérer, mais il faut viser l’arrêt définitif du tabac, c’est important.


Cet article ne constitue pas un avis médical. En cas de doute, rapprochez-vous d’un professionnel de santé.

Quelques grandes études sur la cigarette électronique

Étude Cochrane : confirmation que la vape est plus efficace que les autres substituts nicotiniques

88 études confirment l’efficacité de la cigarette électronique pour arrêter de fumer. Dernière mise à jour : janvier 2024.

Étude Cochrane : nouvelle confirmation que l’e-cigarette aide à arrêter de fumer

La cigarette électronique était près de trois fois plus efficace que les patchs, et aussi efficace que d’autres traitements reconnus.

Pourquoi vapoter est moins dangereux que fumer ?

Depuis 2015, la cigarette électronique est considérée comme étant « au moins 95 % moins dangereuse » que fumer.

Vous n'avez pas trouvé de réponse à votre question ?
Nous pouvons vous aider.

Posez votre question sur la vape

Les commentaires sont fermés.