Vous êtes ici : Vaping Post » Economie » BAT reprend son souffle en Chine

BAT reprend son souffle en Chine

    Annonce

British American Tobacco, comme la grande majorité des fabricants de tabac, va mal ces derniers temps. Ainsi, afin de tenter de se relancer, le géant du tabac investit aujourd’hui une somme non divulguée dans un fond de capital-risque chinois. 

Un investissement pour le développement de produits “nouvelle génération” 

Au cours des 12 derniers mois, le cours de l’action de BAT a chuté, passant de 64.39 € lors de son meilleur jour, le 21 juillet 2017, à tout juste 41 € lors de sa pire journée ayant eu lieu le 19 avril dernier. Une chute vertigineuse de pas moins de 36 %. 

Si certains s’accordent à dire que la principale raison des difficultés financières de Big Tobacco est le fait de la montée en puissance de la marque Juul, il y a fort à parier que l’équation soit en fait bien plus complexe que ça et relève plutôt d’une prise de conscience générale concernant les risques liés à la consommation de tabac combustible.

Les différents efforts de lutte contre le tabagisme participent également à faire reculer la consommation de tabac fumé et nous rapprochent de l’inéluctable fin du produit, que les analystes anglo-saxons nomment le “tobacco end game“.

Deux éléments qui ne cessent de faire croître la popularité de la vape qui, rappelons-le, représente tout de même un marché de 1.34 milliards de dollars au Royaume-Uni, de près de 4 milliards aux USA, et qui devrait atteindre un total de 47 milliards en 2025 selon un rapport de Bis Research réalisé l’année dernière

Afin de tenter de contrecarrer ces constantes baisses de résultats, chacun des grands fabricants de tabac opte pour sa propre stratégie, mais tous semblent cependant converger vers un seul et même objectif : se faire une place sur le marché de la vape avant qu’il ne soit trop tard. 

Ainsi, si PMI a choisi de développer son iQOS et d’investir près de 5 milliards dans la recherche et le développement d’autres produits du tabac chauffé, dont la réduction des risques par rapport à la consommation de tabac traditionnel reste à confirmer, BAT a quant à elle choisi d’investir une somme d’argent tenue secrète dans un fond de capital-risque chinois appelé China Materialia.

C’est lors de l’annonce de cet investissement que le géant du tabac a déclaré qu’il devrait lui permettre “d’accéder à des technologies nouvelles et émergentes et d’aider au développement des produits de la prochaine génération”.

A l’heure actuelle, BAT possède déjà plusieurs marques ou produits alternatifs aux cigarettes tels que Vype, Vuse, Ten Motives ou encore Chic. Autant d’atouts lui ayant permis de réaliser pour 500 millions de livres sterling de ventes l’année dernière, et que la société dit estimer à 5 milliards au cours des 4 prochaines années.


Annonce