Vous êtes ici : Vaping Post » Juridique » USA : Juul à nouveau poursuivi en justice

USA : Juul à nouveau poursuivi en justice

    Annonce

Il y a quelques jours, la procureure générale du Massachusetts, Maura Healey, a annoncé que son Etat portait plainte à son tour contre Juul. Un nouveau procès qui vient s’additionner aux nombreux autres d’ores et déjà en cours contre le leader du pod américain.

La société une nouvelle fois accusée de « l’épidémie de vapotage des jeunes » aux USA

Après les Etats de New York, de Californie, de Caroline de Nord, et les districts du Kansas, du Missouri, de Washington et de Long Island, c’est au tour du Massachusetts de porter plainte contre Juul, accusé d’avoir créé « une épidémie de vapotage chez les jeunes ». Maura Healey, procureure générale de l’Etat, a annoncé mercredi dernier la nouvelle.

La poursuite, intentée auprès de la cour supérieure de Suffolk, soutient que la société a illégalement fait de la publicité et vendu des produits contenant de la nicotine à des jeunes mineurs.  Pour la procureure générale, le Massachusetts ainsi que les Etats-Unis connaîtraient aujourd’hui une « crise de santé publique », et cette poursuite viserait « la société qui a tout déclenché ».

Parmi les preuves avancées par la procureure, plusieurs échanges entre des membres de la société Juul et des clients mineurs du Massachusetts, que certains employés auraient guidé afin de pouvoir se fournir un Juul, sans pour autant avoir l’âge légalement requis.

La procureure aurait ainsi dévoilé des mails échangés entre un client de 18 ans et un collaborateur de Juul, qui aurait conseillé au jeune de se faire livrer ses produits dans l’Etat voisin, dans lequel l’âge légal minimum pour se procurer des produits du tabac n’était que de 18 ans, contrairement au Massachusetts où il était alors de 21 ans.

Toujours selon M.Healey, Juul aurait également acheté des espaces publicitaires sur des sites internet destinés aux jeunes, tels que Nickelodeon, Seventeen ou encore Cartoon Network.

De son côté, le porte-parole de Juul a indiqué ne pas avoir encore examiné la plainte, et « rester concentré sur le fait de gagner la confiance de la société en travaillant en coopération avec les procureurs généraux, les régulateurs, les responsables de la santé publique et d’autres parties prenantes pour lutter contre l’utilisation [de Juul] par les mineurs »

La procureure générale annonce ce procès comme « la première véritable fenêtre sur le plan marketing original de la société » et « montre que Juul a intentionnellement choisi des modèles et des images qui plaisent aux jeunes, que la société a fait de la publicité pour ses produits sur des sites web destinés aux enfants et que Juul a expédié des e-cigarettes à des jeunes mineurs qui les ont commandées directement en ligne auprès du site officiel ». Son souhait étant d’obtenir « le remboursement au Commonwealth des dépenses engagées pour réduire la nuisance de la dépendance des jeunes à la nicotine ».

En juillet 2018, Maura Healey était la première procureure générale des Etats-Unis a avoir officiellement annoncé enquêter sur les agissements de Juul.

Les derniers articles sur Juul

USA : au tour de Juul de faire sa demande...

  • Publié le 3/08/2020

Plus de 110 études et 125 000 pages de documents La semaine dernière, Juul Labs Inc a publié un communiqué de presse annonçant sa soumission d’une demande d’autorisation de mise …

Hawaï attaque Juul et Altria en justice

  • Publié le 3/07/2020

Les entreprises accusées de « nuisance publique » Après les Etats de New York, de Californie, de Caroline de Nord, du Massachusetts et les districts du Kansas, du Missouri, de …

Juul arrêterait de vendre dans cinq pays, dont la France...

  • Publié le 4/05/2020

D’après un cadre de Juul, la marque s’apprêterait à se retirer de cinq pays européens : la France, l’Espagne, la Belgique, l’Autriche et le Portugal

Annonce

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.