Vous êtes ici : Vaping Post » Politique » France dernière minute : Agnès Buzyn démissionne, Olivier Véran la remplace

France dernière minute : Agnès Buzyn démissionne, Olivier Véran la remplace

    Annonce

C’est la surprise de ce dimanche 16 février en France : la Ministre de la santé et des solidarités Agnès Buzyn a annoncé sa démission. Quelques heures après, le Dr Olivier Véran a été nommé pour la remplacer.

Chaises musicales

Olivier Véran en 2017, lors de son élection à l’Assemblée Nationale.

Le week end aura été chargé en actualités : suite au retrait de Benjamin Griveaux comme candidat à la Mairie de Paris, Agnès Buzyn a annoncé en début d’après midi, ce dimanche 16 février, qu’elle avait été investie par LREM pour le remplacer au pied levé. Elle avait pourtant dit au micro de France Inter deux jour auparavant qu’elle était « trop occupée » pour assurer la relève.

Comment pouvait-elle faire pour gérer effectivement les dossiers en cours, dominés par la crise des hôpitaux et le Coronavirus, sur lequel les informations sont de plus en plus inquiétantes ? La réponse, à la surprise générale, est tombée trois heures plus tard, avec l’annonce de la démission de la Ministre.

Et, encore deux heures plus tard, le nom de son successeur a été annoncé : il s’agit de Olivier Véran.

Bonjour, Monsieur le Ministre

Comme Agnès Buzyn, Olivier Véran est médecin. Neurologue hospitalier, il est également engagé en politique. Député de la première circonscription de l’Isère et Rapporteur général de la Commission des affaires sociales à l’Assemblée nationale depuis 2017, il est aussi Conseiller régional d’Auvergne-Rhône-Alpes depuis 2016.

Son bilan politique est déjà conséquent : il est à l’origine de l’expérimentation du cannabis thérapeutique en France, de l’obligation d’afficher le Nutri-Score sur les publicités à visée alimentaire, de la suppression du Numerus-clausus pour les étudiants en médecine, de la mise en place de petits-déjeuners gratuits pour les écoliers, ainsi que de la possibilité d’interdire à un mannequin d’exercer si son indice de masse corporelle est trop faible afin de lutter contre l’anorexie dans le milieu de la mode.

Concernant la vape, il a demandé la réouverture du groupe de travail Vape lors du dernier sommet qui s’est tenu en 2019, et, comme le rappelait Jacques Le Houezec sur Facebook, il a toujours fait montre d’une volonté de dialogue avec les défenseurs du vapotage.

Ceux qui l’ont rencontré en tant que député et dont nous avons pu recueillir le témoignage dressent le portrait d’un homme sympathique, ouvert au dialogue, réfléchi et pragmatique. Un espoir pour la vape, donc, qui ne demande pas un traitement de faveurs, mais juste de pouvoir être jugée objectivement.

Annonce

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.