Vous êtes ici : Vaping Post » Politique » USA : Joe Biden pourrait « éliminer » le vapotage s’il est élu

USA : Joe Biden pourrait « éliminer » le vapotage s’il est élu

    Annonce
  • Vaze
  • Vaporesso

Lors d’un discours de campagne, le candidat démocrate a clairement fait part de son intention « d’éliminer » le vapotage des États-Unis, si cela était nécessaire.

Un candidat anti-vape ?

Si le principal sujet d’actualité au cours des dernières semaines est sans conteste l’épidémie de COVID-19 qui semble repartir à la hausse dans de nombreux pays du monde, l’autre information principale du moment concerne probablement la tenue des élections américaines. Prévues pour demain, mardi 3 novembre 2020, elles verront le républicain Donald Trump, actuel président des USA, affronter le candidat démocrate Joe Biden.

Nous ne détaillerons pas ici, bien sûr, le programme des deux candidats, la section politique du VapingPost n’étant pas destinée à cela. En revanche, nous sommes obligés de parler des récentes déclarations de Joe Biden, lors d’un discours de campagne dans l’État de l’IOWA, ayant eu lieu dimanche dernier.

En effet, un électeur local a interpellé le candidat démocrate à propos de la situation de la cigarette électronique aux États-Unis :

« Ma question concerne l’industrie de la vape. Au cours des derniers mois, l’administration Trump a réfléchi à des propositions de réglementation et vient de publier un plan beaucoup plus restreint qui vise uniquement les produits les plus populaires auprès des jeunes et qui ne touchera pas les petites entreprises. Ma question est la suivante : avez-vous rencontré des propriétaires de petites entreprises dans ce domaine pour voir comment ces règlements les affectent ou comment ils pensent que nous devrions nous y prendre afin d’empêcher les jeunes d’avoir accès à ces produits ? ».

La vape malmenée partout dans le pays

La question de cet électeur est pertinente, la situation du vapotage aux USA étant particulièrement compliquée depuis plus d’un an maintenant.

En effet, depuis les nombreux décès dus à l’inhalation de produits contenant de l’acétate de vitamine E, les États-Unis n’ont plus cessé de s’intéresser de très près au vapotage. Alors que de nombreux États ont fait le choix d’interdire les arômes dans les e-liquides, pour des durées allant de quelques semaines à plusieurs mois, d’autres ont carrément choisi de l’interdire dans son ensemble. Une situation chaotique qui avait été jusqu’à conduire à une rencontre entre l’industrie et le président Donald Trump, qui avait par la suite, décidé de promulguer une interdiction des arômes pour les pods.

Si cette décision semblait avoir calmé les esprits, c’était sans compter sur l’entrée en vigueur de la Premarket Tobacco Product Applications (PMTA), quelques mois après seulement.

La mise en place d’une nouvelle loi, qui a relancé les débats sur le vapotage aux USA, tant sur le plan sociétal qu’économique, puisque l’entrée en vigueur de cette nouvelle loi devrait avoir un impact très négatif sur la grande majorité de l’industrie.

C’est dans un contexte particulièrement compliqué donc, que cette question a été posée à Joe Biden, dont voici la réponse :

« Je n’ai rencontré aucun des petits commerçants qui vendent des produits de la vape. Mais je vais vous dire une chose, tout le monde sait qui est Donald Trump, et nous devons lui faire savoir qui nous sommes. Et je choisis la science plutôt que la fiction. Et donc, si la science a démontré que le vapotage fait de gros dégâts, alors je me fiche de ce qu’elle fait à un petit entrepreneur qui vend ce genre de choses (…). S’il s’avère que c’est le cas, je l’éliminerai. Je le ferai, je le poursuivrai avec acharnement ».

Ainsi, si de nombreuses décisions politiques de Donald Trump peuvent sembler un peu farfelues, voire réellement mauvaises, force est de constater que le président avait semblé à l’écoute concernant le problème du vapotage, et pris des décisions relativement raisonnées à son propos.

Une certaine retenue que semble ne pas avoir le candidat démocrate, qui s’est dit prêt à « éliminer » la vape de l’ensemble des États-Unis, si cela était nécessaire. Et ce, malgré le fait que le taux de prévalence tabagique n’a cessé de diminuer dans le pays, au cours des dernières années, en partie grâce à la vape.

Le reste de l’actualité aux USA

USA : l’apocalypse post-PMTA a-t-elle eu lieu ? Dimitris Agrafiotis...

  • Publié le 27/11/2020

Deux experts nous parlent de la situation de la cigarette électronique aux États-Unis, depuis la mise en place de la PMTA obligatoire.

USA : une nouvelle étude confirme que vapoter est moins...

  • Publié le 20/11/2020

186 fumeurs pour une recherche sur 6 semaines Malgré les nombreuses études scientifiques déjà parues ayant prouvé que vapoter est moins nocif que fumer, certains travaux continuent pourtant d’affirmer le contraire. …

USA : l’État du Montana remporte son procès contre Big...

  • Publié le 20/11/2020

Les cigarettiers paieront bien ce qu’ils doivent Depuis l’instauration du Tobacco Master Settlement Agreement (MSA) en 1998, l’industrie du tabac se doit de verser, chaque année, plusieurs millions de dollars …

Annonce

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.