Vous êtes ici : Vaping Post » Economie » Le Lotus VapeCase combine téléphone portable et vaporisateur personnel

Le Lotus VapeCase combine téléphone portable et vaporisateur personnel

    Annonce

Certains appelleront cela une grande avancée technologique, d’autres pourront en rigoler ouvertement. Le VapeCase de la société Lotus Vaping Technologies (États-Unis) propose aux vapoteurs de combiner leur téléphone portable avec leur vaporisateur personnel.

Le VapeCase est une coque pour téléphone portable qui contient une batterie et un pas de vis 510.

Quand la coque d’un téléphone portable se transforme en vaporisateur personnel.

L’appareil déjà en vente par le fabricant pour la somme de 119 dollars US ne semble pas faire le buzz escompté au regard du nombre de vues récoltées sur Youtube, mais laissons les choses se faire. En France certaines boutiques françaises commencent à le commercialiser, comme en atteste la vidéo du comparateur Kelklop.

Les téléphones compatibles annoncés par la société américaine sont les suivants :

  • iPhone 5c
  • iPhone 4s
  • Samsung Galaxy S4
  • Samsung Note 2
  • Samsung Note 3
  • HTC One

La batterie embarquée dans cette coque améliorée proposerait une capacité de 2000mAh et offrirait les avantages de la tension variable (en 4 niveaux). Le pas de vis quant à lui serait de type 510/Ego (via un adaptateur) permettant d’accueillir un grand nombre d’atomiseurs.

L’apparition d’objets connectés dans le monde la vape, dont le précurseur reste l’eVic de Joyetech, traduit une fois de plus l’engouement économique pour ce marché et l’effort d’innovation des industriels. On a vu plus récemment la cigarette électronique Smokio qui tente à grands coups de marketing de s’imposer chez les vapoteurs mais qui, pour le moment, ne semble pas avoir convaincu les plus avertis. Le produit avait notamment susciter des interrogations déontologiques chez les professionnels lors de sa commercialisation à la FNAC.

L’innovation chez les fabricants serait-elle en train de basculer de l’empirique à l’empiré ? C’est à vous de juger …

Review Author:Review Date: