Vous êtes ici : Vaping Post » Economie » La médicalisation de la cigarette électronique pourrait-elle favoriser l’industrie du tabac ?

La médicalisation de la cigarette électronique pourrait-elle favoriser l’industrie du tabac ?

Le professeur Peter Hajek demande aux autorités de calmer le jeu sur la médicalisation de l'e-cigarette, au risque de favoriser l'industrie du tabac.

Le professeur Peter Hajek demande aux autorités de calmer le jeu sur la médicalisation de l’e-cigarette, au risque de favoriser l’industrie du tabac.

La phrase peut paraitre incongrue au premier abord mais l’idée n’est pas si saugrenue. Pour ce psychologue anglais spécialiste de la dépendance tabagique, la médicalisation des vaporisateurs personnels (e-cigarette) freinera irrémédiablement leur développement.

L’argumentaire principal de Peter Hajek est le suivant : Pour que les vaporisateurs personnels puissent être efficaces il faut qu’ils puissent entrer en concurrence avec le tabac. Leur variété technique et leur grande disponibilité actuelle sont des facteurs clés dans leur attractivité.

Pour mieux expliquer ces propos, voici la traduction d’un article paru sur le site de l’université de Queen Mary à Londres qui fait écho du document scientifique publié par Hajek et son équipe dans le journal The Lancet Respiratory Medicine. On notera par ailleurs la participation à ces travaux de l’un des défenseurs français de la cigarette électronique, Jacques Le Houezec.


Début de l’article paru sur le site de l’université Queen Mary

Les intentions visant à réglementer la cigarette électronique comme un médicament pourraient mettre en péril des effets bénéfiques énormes en matière de santé, d’après un expert dans la lutte contre le tabagisme de l’Université de Londres.

Dans un article publié dans The Lancet Respiratory Medicine, le Professeur Peter Hajek, Directeur de l’unité de recherche de la dépendance tabagique de l’Université de Londres appelle les régulateurs en matière de santé publique à ne pas encore prendre de décision.

Au mois de juin, l’Agence britannique de réglementation des produits de santé et des médicaments (MHRA) a annoncé que les e-cigarettes devaient être considérées comme des « médicaments » dans de nouvelles propositions visant à renforcer les réglementations sur les produits contenant de la nicotine.

Le Professeur Hajek a déclaré : « Par rapport à des risques hypothétiques qui semblent peu probables au vu des connaissances actuelles sur les cigarettes électroniques, nous savons que le produit que les e-cigarettes remplacent est très dangereux. Si tout nouveau risque quelconque apparait, alors des réglementations plus sévères peuvent être prises ».

Imposer aux e-cigarettes les mêmes réglementations que les dispositifs médicaux entrainera vraisemblablement une hausse des prix ainsi qu’une baisse d’innovation. P- Hajek

Les e-cigarettes sont conçues pour délivrer de la nicotine sans les substances toxiques présentes dans la fumée de tabac.

Imposer aux e-cigarettes les mêmes réglementations que les dispositifs médicaux entrainera vraisemblablement une hausse des prix ainsi qu’une baisse d’innovation dans les produits, ce qui d’après le Professeur Hajek offrira la victoire à l’industrie du tabac.

Pour la première fois dans l’histoire du mouvement de lutte contre le tabagisme, une perspective réaliste voit le jour. -P. Hajek

Il ajoute : « Etant donné que l’e-cigarette est un produit de consommation récréatif qui concurrence des cigarettes bien plus nocives, qui ne sont elles pas réglementées en tant que médicaments, une réglementation médicale obligatoire n’est pas exigée en matière de sécurité publique et peut donc affecter la santé de la population en empêchant les e-cigarettes de concurrencer les cigarettes de tabac. Une réglementation excessive sur les e-cigarettes protègera le monopole des cigarettes de tabac sur le marché et pourraient provoquer des maladies et la mort de millions de fumeurs à qui l’on a empêché d’avoir accès à une nouvelle génération d’e-cigarettes.

« Pour la première fois dans l’histoire du mouvement de lutte contre le tabagisme, une perspective réaliste voit le jour ; le problème du tabac pourrait être résolu avec un minimum, voire aucune implication des gouvernements et des dépenses de gouvernement. Les régulateurs en matière de santé devraient attendre avant de prendre une décision ».


Fin de l’article

Références

Should e-cigarettes be regulated as a medicinal device? – Peter Hajek, Jonathan Foulds, Jacques Le Houezec, David Sweanor, Derek Yach
The Lancet Respiratory Medicine, Early Online Publication, 23 July 2013 – doi:10.1016/S2213-2600(13)70124-3 – http://www.thelancet.com/journals/lanres/article/PIIS2213-2600%2813%2970124-3/fulltext

QM professor calls for rethink on e-cigarette regulation – Queen Mary University of London
http://www.qmul.ac.uk/media/news/items/smd/104506.html

Review Author:Review Date:
  • Kickblaster

    Une manière très pertinente de voir les choses. A exploiter à don’f.

  • Francoise Trouillas-Zenner

    oui! sans commentaire, tant c’est vrai!

  • Jacques Le Houezec

    Merci Ghyslain 😉

  • Geoffroy Contesenne

    merci tout est dit !!!