Vous êtes ici : Vaping Post » Communauté » Jacques Le Houezec, un spécialiste de la dépendance tabagique, défend la cigarette électronique

Jacques Le Houezec, un spécialiste de la dépendance tabagique, défend la cigarette électronique

    Annonce
Jacques Le Houezec, conseiller scientifique sur la dépendance tabagique, défend la cigarette électronique.

Jacques Le Houezec, conseiller scientifique sur la dépendance tabagique, défend la cigarette électronique.

J’ai mis un certain temps à comprendre que Jacques Le Houezec, un lecteur de ma-cigarette.fr qui a laissé récemment des commentaires très constructifs sur la réponse d’une député européenne, n’était en fait qu’un consultant en santé publique et spécialiste de la dépendance tabagique.

Jacques, appelons-le par son prénom puisqu’il défend la cigarette électronique, s’est fait interviewé cette semaine par le Nouvel Observateur.

Au lieu de recopier l’article du Nouvel Obs, j’ai décidé plutôt de retranscrire la conversation téléphonique qui a été enregistrée lors de l’interview, qui pour moi est bien plus parlante :

Propos de Jacques Le Houezec au sujet de la cigarette électronique

Début de la retranscription

Il faut bien évidemment continuer à mettre l’accent et la priorité sur l’aide à l’arrêt, mais si en plus de ça, une partie des fumeurs, avant d’en arriver à arrêter définitivement, pouvait changer son mode de consommation et passer à ce produit qui est considérablement moins dangereux qu’une cigarette, on aurait un effet sur la santé publique évident.

C’est la première fois dans l’histoire du tabagisme que l’on a un produit qui remporte un tel engouement parmi les fumeurs.

La deuxième chose qui est importante et que l’on a jamais vu jusqu’à lors avec les fumeurs, c’est qu’ils en parlent entre eux. Ils ont créé des forums de discussion. On connaissait les alcooliques anonymes, mais les nicotiniques anonymes on ne connait pas, en tous cas pas en Europe.

Je pense que l’on est dans une phase intermédiaire de l’extinction, si on peut y arriver un jour, du tabagisme, et je pense qu’il faut négliger aucune chance, et que cette chance là, elle est peut être plus importante finalement, que d’attendre simplement que des lois anti-tabac agissent.

En France, le médecin n’a pas la culture de cette réduction des risques. On a une position en France qui est très axée sur le principe de précaution, mais quelque part à mauvaise escient, c’est à dire qu’au lieu d’abonder dans un produit qui de toute évidence est moins dangereux que la cigarette et qui pourrait nous aider à réduire le tabagisme, on se dit “ha oui mais on ne connait pas ça, il faut attendre de savoir si cela ne vas pas être dangereux“.

Fin de la retranscription

A propos de Jacques Le Houezec

J’ai eu la chance d’avoir pu m’entretenir avec Jacques Le Houezec par téléphone cet après-midi au sujet de sa prise de position en faveur des méthodes de réduction des risques pour le fumeur.

Se qualifiant lui même “d’électron libre” par rapport aux différentes organisations pour lesquelles il travaille ou a déjà travaillé, Jacques estime que l’Europe est en train de faire une grosse erreur en limitant les taux de nicotine à 4mg/ml dans les e-liquides et même s’il ne se fait pas d’illusion, il souhaite que la cigarette électronique soit épargnée des grands groupes industriels, que ce soit du côté pharmaceutique comme celui du tabac. De quoi séduire tout bon vapoteur.

Spécialiste engagé, vous pouvez lire le blog de Jacques Le Houezec sur http://jlhamzer.unblog.fr/ afin de vous faire votre propre idée sur ce personnage, ou suivre sa page Facebook ou bien encore son compte Twitter.

Review Author:Review Date: