Vous êtes ici : Vaping Post » Economie » Juul arrêterait de vendre dans cinq pays, dont la France et l’Espagne

Juul arrêterait de vendre dans cinq pays, dont la France et l’Espagne

Mis à jour le 9/09/2022 à 9h44
    Annonce
  • Le Petit Vapoteur
  • Pulp Liquides
  • Innokin
  • Vaporesso
  • Geekvape
  • VDLV
  • Dlice

C’est une nouvelle qui risque de faire grand bruit si elle se confirme : faute de résultats commerciaux à hauteur de ses attentes, le fabricant de pods Juul se retirerait, d’ici à la fin de l’année, de cinq pays européens.

La fin du pod américain sur le territoire français ?

Publiée par Vaping Post sur Mardi 5 mai 2020

So long, Juul…

La nouvelle a été publiée par le site Buzzfeed.News, sur la base de confidences d’un cadre de Juul : le fabricant de pods américain envisagerait de se retirer de cinq pays européens.

La marque pourrait cesser sa commercialisation en Autriche, Belgique, Espagne et Portugal d’ici juillet, et en France fin 2020.

En cause, des résultats clairement pas à la hauteur des espoirs de ses actionnaires, Altria en tête. Le fabricant de Marlboro avait investi 12,8 milliards de dollars en échange de 35 % du capital de l’entreprise, alors valorisée à 38 milliards. La valeur a depuis été revue à la baisse : Juul vaudrait, aujourd’hui, 12 milliards, trois fois moins.

Le fabricant de pods se recentrerait sur quelques marchés sur le vieux continent. L’Angleterre et la Russie, les deux nations les plus rentables pour l’entreprise, et quelques pays où le marché de la vape est moins développé, comme la Pologne, l’Ukraine, la République Tchèque ou l’Allemagne.

Selon Buzzfeed, les raisons du départ de Juul de cinq pays seraient variées. Les ventes en France et en Espagne seraient bonnes, mais bien en dessous des prévisions, et les marchés belge, autrichien et portugais n’offriraient pas assez de potentiel de développement au regard du coût d’investissement nécessaire pour déployer la stratégie de Juul.

Nous avons demandé à Juul d’infirmer ou de confirmer la nouvelle, pour l’instant sans réponse. La marque a néanmoins cessé sa collaboration avec l’agence qui était en charge de la gestion de sa communication, un signe qui tendrait à confirmer une stratégie de retrait.

Si la nouvelle venait à se confirmer, ce retrait serait un cas d’école sur lequel les analystes n’ont pas fini de se pencher.

Les derniers articles sur Juul

Juul : la société peut-elle éviter un dépôt de bilan...

  • Publié le 14/11/2022

Une nouvelle rentrée d’argent devrait lui permettre de rester en activité le temps que la justice étudie sa récente plainte déposée contre la FDA.

Juul : le célèbre fabricant de pods porte plainte contre...

Un pod Juul

  • Publié le 26/09/2022

Pour lui, le refus d’autorisation de ses produits aux USA est le fruit de pressions politiques et non d’une analyse scientifique objective.

Juul : 438,5 millions de dollars d’amende pour sa promotion...

  • Publié le 7/09/2022

Le fabricant a accepté l’amende et la mise en place de fortes restrictions de marketing et de distribution pour ses produits.

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.