Vous êtes ici : Vaping Post » Economie » COVID-19 : les répercussions de la pandémie en France et dans le monde

COVID-19 : les répercussions de la pandémie en France et dans le monde

    Annonce
  • Le Petit Vapoteur
  • Pulp Liquides
  • Innokin
  • Vaporesso
  • Point de vape
  • Geekvape
  • Jwei Eleaf

Avec 4 milliards de personnes confinées, le 7 avril, l’économie mondiale est durablement impactée. La population va évoluer dans ses actes d’achats et les gouvernements vont modifier les réglementations et leur approche de la science. Pour y voir plus clair, EcigIntelligence livre quelques pistes.

L’impact le plus immédiat dans certains pays (mais pas dans tous) sera l’effondrement des ventes des magasins indépendants qui ont reçu l’ordre de fermer leurs portes. Cela ne réduira peut-être pas beaucoup le nombre de vapoteurs, car le matériel et le liquide seront probablement encore disponibles dans des points de vente tels que les supermarchés, mais cela restreindra fortement la disponibilité de certaines marques, et poussera probablement certains vapoteurs à recommencer à fumer.

France : le maintien de l’ouverture des boutiques est un signe positif

En France en particulier, la décision du gouvernement de maintenir les magasins de vape ouverts est une très bonne nouvelle et indique que l’industrie de la vape est perçue de manière positive.

À plus long terme, l’industrie mondiale de la vape – comme toutes les autres – ressentira les effets du ralentissement économique. Cela ne sera peut-être pas désastreux pour l’ensemble du secteur (la nicotine a toujours été relativement résistante à la récession), mais cela portera préjudice aux entreprises déjà en difficulté ou avec peu de trésorerie.

Report de la date limite des PMTA et prolongation de la transition du Brexit

Il y aura également des retards dans les processus réglementaires, avec des effets à la fois positifs et négatifs (par exemple, un report probable de la date limite de la FDA (un report de 4 mois, officialisé depuis, ndlr) pour les PMTA aux États-Unis). En Europe, nous prévoyons que la période de transition du Brexit sera presque inévitablement prolongée.

Enfin, il convient de mentionner certaines recherches préliminaires qui suggèrent que la relation entre le tabagisme et le Covid-19 pourrait être complexe et inhabituelle. Il est bien trop tôt pour tirer des conclusions définitives, mais cela pourrait également influencer le débat général sur le tabagisme et la réduction des risques.

Une vision de la vape modifiée

La pandémie pourrait également modifier les attitudes à l’égard de la vape dans la société ainsi qu’au sein du gouvernement. Il est trop tôt pour dire exactement de quel ordre, mais les facteurs possibles comprennent :
– un investissement post-pandémie substantiel dans la santé publique en général – dont une partie se répercutera sur la lutte antitabac – et une voix beaucoup plus forte en faveur de la santé publique au sein du gouvernement ;
– des changements de gouvernement dans de nombreux pays au moment des prochaines élections ;
– un plus grand respect de la science et de la recherche – cela pourrait être positif pour la cigarette électronique ;
– une plus grande sensibilisation aux risques dans l’environnement quotidien – cela pourrait être un point négatif (même s’il est irrationnel) ;
– un glissement des achats en ligne vers les achats en boutiques physiques, ces dernières devenant des lieux de rencontre et de divertissement moins fréquentés mais plus appréciés.

Judit Bach, responsable du marketing et des relations avec la clientèle, eCigIntelligence – www.ecigintelligence.com

Nos derniers articles sur l’économie de la vape

Ces sociétés qui tentent d’endormir le gogo

  • Publié le 6/10/2021

Dormir paisiblement grâce à un oreiller contenant du CBD ? Voilà la promesse faite par plusieurs entreprises américaines.

JTI compte sur la vape et le tabac chauffé, mais...

  • Publié le 16/09/2021

Dans une interview au média AGEFI, Vassilis Vovos, de JTI, affirme ses ambitions autant sur la cigarette traditionnelle que sur la vape.

Canada : le marché du cannabis est saturé

  • Publié le 26/08/2021

Trop de cannabis au Canada : poussée par une bulle spéculative, la production s’est emballée et 95 % des stocks n’ont pas trouvé preneur

Annonce

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.