Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Box & Mods » Test : M VV II Box Mod – Dovpo

Test : M VV II Box Mod – Dovpo

  • Par , le 29/11/2019 à 17h00
    Annonce

Après le succès incontestable de la MVV, Dovpo met à jour sa box à potentiomètre avec la M VV II. Toujours aussi efficace, cette box se montre capable d’une puissance folle.

Bestiale ?

La M VV II est une box double accu 18650, capable de délivrer de 1 à 8 volts. Légère, elle est tout aussi à l’aise dans une configuration pour une vape indirecte que pour des montages énergivores. Ici pas d’écran, pas de menus complexes, une vape au ressenti uniquement !

Caractéristiques techniques

Dimensions91 x 53 x 27 mm
Poids109 g
Format d'accus2 x 18650
ChargeUSB C, chargeur externe
Puissance maximale280
Diamètre max. de l'atomiseur24
Modes disponiblesVolts

Le coffret comprend :

  • Mod
  • Cordon USB
  • Mode d'emploi

Sans fioriture

Sur le haut de la box, la connectique 510 est montée sur ressort et autorise des atomiseurs jusqu’à 24 mm pour être parfaitement flush. On peut, dans les faits, aller un peu au-delà avec des atomiseurs jusqu’à 26 mm sans que cela soit spécialement choquant esthétiquement. C’est surtout sur de légers chanfreins, au niveau des bords de la box que cela se remarque.

Les panneaux de la porte sont en relief et non simplement imprimés. C’est à la fois suffisamment épais pour éviter toute glisse en main et suffisamment discret pour ne pas être désagréable au toucher. À l’usage, la finition se montre robuste, aucun manque de texture n’est à déplorer.

Mais un seul panneau peut se retirer, celui qui permet l’accès aux accus. On oublie donc toute possibilité de personnalisation en changeant les deux éléments. C’est un argument à prendre en considération pour tous les amateurs de customisation.

Sur la tranche de la box, on trouve le bouton fire, un potentiomètre qui permet de régler la puissance et une petite LED qui permet, en un coup d’œil, de repérer le niveau de charge de ses accus. Ainsi, cette lumière varie du vert au rouge en passant par l’orange :

  • Vert : pour une charge supérieure à 7,6 V.
  • Orange : pour une charge entre 7 et 7,6 V.
  • Rouge : pour une charge inférieure à 6,9 V.

La M VV II bénéficie d’un ensemble de protections classiques.

 

Le bouton de déclenchement est bien bombé et ne souffre d’aucun jeu. L’appui se fait facilement sans pression excessive ni bruit parasite, un excellent point !

Une box polyvalente

Une étonnante inscription “open” se trouve sur une tranche de la box pour indiquer que c’est l’endroit à ouvrir pour loger les accus. Bien que gravée finement, ce n’est pas des plus discret. C’est d’autant plus dommage, qu’un seul panneau décoratif se retire de la box, il ne peut, donc, y avoir de confusion possible quant au retrait des éléments décoratifs.

Le berceau à accus est impeccable. Les finitions sont bonnes, la polarité indiquée, les connectiques sur ressort. Une lanière permet le retrait des batteries. Elle est suffisamment longue pour que l’exercice soit aisé. On trouve, également, une prise USB type C pour une potentielle recharge.

Le réglage de la puissance se fait en tournant un potentiomètre gradué de 1 à 5. Même si le fabricant fournit, dans le mode d’emploi, quelques exemples de plages d’utilisation idéales, il est plus simple dans les faits de choisir son niveau de puissance au ressenti. À titre d’exemple, une valeur de résistance à 1 ohm demande une position du potentiomètre sur le numéro 3 (pour 26 à 30 W), mais en poussant jusqu’au numéro 5, la puissance délivrée sera de plus de 55 W.

Attention, donc, de monter progressivement jusqu’à trouver son ressenti idéal sous peine de maltraiter sérieusement ses résistances !

Cet exemple est bien entendu transposable quelque soit la valeur de la résistance choisie, la prudence et la progression sont de mises. Pour une vape quotidienne raisonnable (et raisonnée), on ne va que rarement au delà de la puissance graduée n°3, sauf à apprécier une vape bien dynamique.

Le réglage de la puissance demande de la précision. La flèche est fendue en son milieu. Pour tourner le potentiomètre il faut soit un peu d’ongle, soit un outil fin (type tournevis) pour affiner le réglage. Des encoches, de chaque côté de l’indicateur de puissance auraient sûrement été plus pratiques. Rien de bien rédhibitoire pour autant.

La M VV II est une excellente box proposée à un tarif très contenu dans sa catégorie. Puissante, elle demande quelques précautions dans sa prise en main et plus particulièrement dans le réglage de sa puissance. Mais, une fois maitrisée, elle se montre réactive quelque soit le type de vape associée. En configuration MTL, elle offre une excellente autonomie. Les amoureux de vape pêchue ne seront pas en reste grâce à sa possibilité de délivrer près de 8 V.

En résumé

On aime

  • Puissance
  • Facile d'usage
  • Robuste
  • Polyvalence

On n’aime pas

  • Accès au potentiomètre
  • Inscription "open" sur la tranche de box

Conclusion

4,4 /5

La M VV II de Dovpo est une bonne box, solide et fiable qui se montre habille à forte puissance mais tout aussi intéressante pour un usage plus sage. Bien fabriquée, bien finie, c'est la box idéale pour ceux qui souhaitent autonomie, légèreté et performance et qui ne seront pas impressionnés par les réglages au ressenti uniquement.

Le Dovpo MVV II en images