Vous êtes ici : Vaping Post » Humour » Vaper des vitamines, la dernière folie d’Hollywood

Vaper des vitamines, la dernière folie d’Hollywood

    Annonce

Vous aimez vaper n’importe quoi ? Vous aimez faire le dernier truc à la mode sans vous soucier des conséquences ? Vous aimez enrichir des gens qui émettent des idées loufoques ? Ne bougez pas : on a exactement ce qu’il vous faut. Ne nous remerciez pas, et signez une décharge, plutôt.

La pêche ! (vitamines C et B)

Hey hey, les z’amis, la pêche ? La patate ? La frite ? Rholala, vous êtes tout flagada devant votre écran. Mais pas inquiétude, les z’amis, vous allez pouvoir vous requinquer. Ça vous dit de vapoter n’importe quoi et d’enrichir n’importe qui ? Alors, vapez des vitamines !

C’est en effet l’idée complètement loufoque que propose Vitastick, une société américaine. C’est très simple : ne mangez plus de vitamines, vapez les. La société propose toute une gamme de produits d’inhalation prêts à l’emploi, avec une vapoteuse style cigalike, mais bariolée de couleurs vives, contenant une cartouche scellée de liquide à inhaler.

Ou pas, d’ailleurs. La société précise que vous pouvez également utiliser la Vitastick comme diffuseur d’intérieur.

Mais diffuseur de quoi ? C’est une bonne question, et ça m’arrange que vous l’ayez posée, parce que c’est là que ça devient franchement ridicule rigolo.

Vitastick propose ni plus ni moins de vous faire vapoter un gloubiboulga d’huiles essentielles, censées vous apporter des vitamines. Oui, comme quand vous mangez un fruit, mais en vape.

Vis ta mine d’enterrement

Choisissons un appareil au hasard. « Wellness tonic » par exemple. Ça a l’air bien. Bien-être et tonicité, c’est après tout ce qu’il faut à une journée pour être réussie. Alors, dedans, on a : du gingembre bio, du miel brut, du citron, de la camomille et des extraits de champignon Reichi.

Oui, vous avez remarqué, il n’y a que le gingembre qui soit bio, on se demande d’où vient le reste. Mais le miel est brut, ça compte peut-être. Honnêtement, du miel brut, j’en mange le matin au petit déj, et je n’ai jamais eu l’idée de le vaper. Sans doute parce que je pressens d’instinct que je n’obtiendrai pas de vapeur et qu’ensuite, encore mal réveillé, je devrai refaire ma résistance.

Le tout vous fournit généreusement une dose de vitamines A, B2, B6, B12, coulé, C, D, E, CoQ10 et collagène. Le site précise que Nous améliorons également chaque Stick avec 2 000 % de B12, dont les études montrent qu’il est l’une des vitamines les plus stables lorsqu’il est diffusé.”

Pause mathématique

Sachant que : chaque stick contient une dose de produit. Que ce produit contient citron, miel, champignons, gingembre etc. que j’ai évoqué plus haut à doses inconnues.

Comment font-ils tenir 2 000 % dans 100 % sachant que, logiquement, dès qu’on atteint 101 %, ça déborde ?

100 % ça veut dire que, sur cent, il y en a X, qui est compris entre zéro et cent. C’est une proportion. On ne peut pas faire tenir 2 000 % dans quelque chose. A moins que ce soit vraiment bien tassé.

Et en Europe ?
Et en France, ce serait possible ?

La France applique la TPD, qui stipule explicitement, dans son chapitre 7, paragraphe 6 qui concerne aussi les produits de la vape :

Les États membres interdisent la mise sur le marché de produits du tabac contenant les additifs suivants:
a) les vitamines ou autres additifs créant l’impression qu’un produit du tabac a des effets bénéfiques sur la santé ou que les risques qu’il présente pour la santé ont été réduits
b) la caféine ou la taurine ou d’autres additifs et stimulants associés à l’énergie et à la vitalité
c) les additifs qui confèrent des propriétés colorantes aux émissions
d) pour le tabac à fumer, les additifs qui facilitent l’inhalation ou l’absorption de nicotine
e) les additifs qui, sans combustion, ont des propriétés CMR.

En revanche, si les produits non nicotinés ne sont pas concernés par la TPD, la norme AFNOR interdit les vitamines dans les liquides avec et sans nicotine.

Reprenons

“Allô, docteur ? Dites, il se passe quoi si je vape des vitamines ? Oui, si je mets des vitamines liquides sur une résistance qui chauffe et que j’inhale la fumée ? Quoi ? La plupart ne supportent pas la chauffe et perdent leurs propriétés ? Merci docteur”.

Il n’est nulle part fait mention du fait que la vape chauffe le liquide, et donc détruit les vitamines. Par exemple, à 60°C, la vitamine C, il n’y en a plus. Fini, terminé. Il n’est pas non plus précisé le dosage de chaque ingrédient. Ah, si : sur celui que j’ai pris en exemple, il est stipulé que chaque Vitastick contient la dose optimale pour la journée de vitamines.

Ah, chaque Vitastick coûte 20 $ (à peine moins), soit, environ, 17 €. Je sais pas vous, j’ai l’avantage d’habiter à la campagne, mais mon maraîcher, déjà, il prend pas les dollars, mais pour l’équivalent en euros, il me fournit assez de fruits pour me vitaminer beaucoup plus qu’une journée.

Tu as petite mine, Vita !

Vitastick est une compagnie de Beverly Hills, qui a assez d’argent pour sponsoriser une petite fête post-remise des Oscars à Hollywood. C’est de cette manière, en tout cas, que la compagnie s’est faite connaître. Cela en dit long sur son placement en terme de crédibilité : les stars de cinéma hollywoodiennes sont très connues pour leurs excentricités et leurs régimes… Originaux.

Rappelons nous que le client-type de Vitastick, ce sont des gens comme Gwyneth Paltrow, qui suit un régime à 300 calories par jour (au lieu de 1800 recommandées pour l’être humain moyen), Sharon Stone, qui mange des aliments par couleur (vert, c’est bon, rouge, on y va doucement etc.), Megan Fox, qui boit du vinaigre de cidre pour purifier son organisme (ce qu’elle fait ensuite pour son haleine, on ne sait pas), Jennifer Aniston qui ne se nourrit que de pots pour bébés (notez, c’est bon, les pots pour bébé), ou Victoria Beckham, qui fait cinq repas par jour, à la stricte condition que chaque repas puisse tenir entièrement dans le creux de sa main (Source : la presse pipole. C’est facile à vérifier).

Le paradoxe, c’est que la plus grosse difficulté qu’ont les experts est de prouver que la vape n’est pas mauvaise pour la santé, un peu comme trouver la matière noire de l’univers : on n’en a jamais été aussi prêt, mais on n’y est pas encore. En conséquence de quoi, quitte à faire de la peine à Vitastick, prétendre qu’elle soit bonne pour la santé est à tout le moins un peu osé.

Annonce