Vous êtes ici : Vaping Post » Humour » 18 +

18 +

    Annonce

Comme vous l’avez peut être remarqué, ou lu hier dans le Vaping Post, Facebook et Instagram ont adopté une nouvelle politique d’affichage pour la vape. Et si on a beaucoup entendu râler, avouez qu’au fond de vous, c’est le moment que vous attendiez, petits coquinous.

Si vous ne comprenez pas ce dont il est question, allez au préalable lire l’article d’Alistair, ici. On ne bouge pas, on vous attend, promis. 

Carré blanc

Photo © Vaping Post

Moi, ce que j’aime, c’est introduire mon pin dans ta box, lentement, puis de plus en plus vite et, après avoir titillé ton petit bouton pour te faire chauffer et vaincre ta résistance, avoir la satisfaction immense de sentir cette blancheur épaisse sortir en jets puissants.

Oh, hé, tenez vous un peu, là. Allez prendre une douche froide, ça va vous faire du bien. Je peu plus vaper tranquille ? Arrêtez de me regarder comme ça, c’est gênant.

Et puis, c’est bien mieux de regarder une femme vaper. Enfin, moi, je préfère, chacun son truc. Mais la voir entrouvrir ses lèvres ourlées et les refermer sur le bout de son drip tip, se servir à la fois de sa bouche et de ses mains pour obtenir ce qu’elle veut, et, enfin, lorsque le bonheur jaillit, en avaler une plus grande part et rejeter le reste en restant sensuelle dans un souffle où l’on peut entendre, à peine audible, un petit grognement rauque, la satisfaction et le plaisir se lisant dans son regard….

Il fait chaud, non ? Quand vous aurez fini avec la douche froide, je prend mon tour, ok ?

Classé X

Mais quand même, on ne m’ôtera pas de l’idée que l’autre matin, en se réveillant, les employés des fabricants de vape ont dû trouver tout drôle de devoir partager leur machine à café avec ceux de Jacquie et Michel ou de Dorcel. Non pas que ce ne soient pas des gens éminemment sympathiques, certainement. Mais tout de même.

Même si il y a des sujets en communs. Après tout, on parle aussi de liquide, de faire jaillir quelque chose de blanc, d’introduire des machins dans des trucs, et on peut même parler du potentiel lubrifiant de la glycérine végétale.

Le tout pour, au final, obtenir que circule dans son corps une petite molécule qui donne satisfaction. Nicotine, endorphine, ça finit pareil, non ? Le monde est dirigé par les mots qui finissent en “ine”, quand on y pense. Comme… Attendez, un exemple, qu’est-ce qui finit en “ine” ?

Ah, ben oui : berline. Parce que c’est bien d’avoir une bagnole confortable. Allez, c’est un bon exemple, je l’entérine.

D’accord : la nicotine est un excitant, alors que les endorphines sont généralement le résultat d’une excitation. Mais on reste sur la même lignée, non ? 

Photo © Vaping Post

Ouvre grand

Heureusement que le monde du travail n’est pas, à l’instar du virtuel, une sorte d’immense open space où tout le monde se croise à la machine à café. Imaginez la rencontre entre deux collègues de deux industries différentes, disons au hasard la vape et la pornographie, le matin à la machine à café.

Le pornographe “Hé, salut Jean ! Prêt pour une nouvelle semaine ? T’as fait quoi ce week end ?”
Le vapoteur “JE TE DIRAIS PAS ! Je veux pas que tu me répondes que c’est cool et que tu me racontes ce que toi tu as fait ce week end ! JE VEUX PAS LE SAVOIR !”

Ou bien celle-ci :

Le pornographe “Hé, bonjour, t’es la nouvelle stagiaire du service compta ? On se fait la bise ?”
La vapoteuse “Euh, ça t’ennuie pas d’aller mettre un caleçon avant ?”

Vous imaginez ? Oui, je vois votre regard à travers l’écran grâce à la puissance des mots et de mon imagination fertile. Vous imaginez très bien.

Or, gasme

Photo © Vaping Post

Mais cette idée de faire arborer aux groupes de vape le même logo “interdit aux mineurs” que celui imposé aux groupes traitant de sexualité récréative fait tout le même le bonheur de certains. De Facebook, d’abord, qui n’a plus besoin de chercher les groupes de vape à travers son immense base de données : il leur suffit de regarder qui a modifié le nom du groupe depuis l’annonce.

Et moi, aussi. J’ai toujours rêvé de pouvoir faire un bukkake de blagues salaces autour de la vape. Franchement, j’ai pris mon pied à écrire cet article. C’était vraiment jouissif. Je suis au septième ciel.

Et puis enfin, il y a vous. Si, si, franchement, quand votre moitié vous surprendra à visiter le site de YouPorn sur l’ordi, vous pourrez répondre “Oh, mais je viens de cliquer à l’instant, je pensais que c’était un groupe de vape. Je me disais bien, ils sont bizarres, leurs mods.”

Si vous n’avez pas de moitié, allez vous prendre un demi. Et pour ce bon conseil, on dit merci qui ? 

La rédaction s’excuse pour les bouffées de chaleur que cet article pourrait provoquer sur certains organismes déjà mis à mal par la canicule. Pardon.

Annonce