Vous êtes ici : Vaping Post » Economie » Perdre du poids avec la cigarette électronique : la promesse de Vapor Diet

Perdre du poids avec la cigarette électronique : la promesse de Vapor Diet

    Annonce

De plus en plus d’entreprises pensent pouvoir profiter du boom de la cigarette électronique dans de nombreux pays européens. C’est notamment le cas de Vapor Diet, une solution imaginée par une firme britannique, qui consiste à vaper des saveurs … généralement interdites par un régime. Cette utilisation faciliterait la perte de poids selon ses créateurs.

Vaper pour maigrir

Tenté par un e-liquide au goût bacon ?

Tenté par un e-liquide au goût bacon ?

Ce n’est pas un poisson d’avril mais une offre bel et bien sérieuse, du moins dans sa forme. Le dispositif peut être utilisé seul ou démarré en parallèle d’une autre méthode de perte de poids, comme l’évoque l’entreprise à l’origine du produit sur son site internet.

On découvre sur la vidéo de présentation de Vapor Diet qu’il s’agit d’un outil très semblable à une cigarette électronique, qui permettrait de calmer efficacement la faim en faisant simplement fonctionner son odorat et ses papilles. On ferait croire à son cerveau lors du vapotage qu’on a ingurgité l’aliment tant souhaité, sans aucune culpabilité.

Dans les e-liquides Vapor Diet, pas de nicotine. En revanche les autres ingrédients classiques sont bien là : propylène glycol, glycérine végétale et arômes alimentaires. Un autre élément vient compléter la liste, le Garcinia Gambogia, un fruit asiatique qui favoriserait la perte de poids.

Des arômes ont notamment été développés pour le petit déjeuner, le déjeuner et le dîner et les personnes qui ont inventé Vapor Diet n’oublient pas de préciser pour valoriser leur produit, que les consommateurs n’ont plus besoin de restreindre leur alimentation… puisqu’ils peuvent sentir les arômes quand bon leur semblent ! Nous avions vu des e-liquides aux prétendues vertus thérapeutiques, désormais c’est l’inhalation de vapeur qui serait susceptible de faire perdre les kilos superflus.

Review Author:Review Date: