Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » L’Express épingle les e-liquides vitaminés

L’Express épingle les e-liquides vitaminés

Des commerçants présentent certains e-liquides qu’ils distribuent comme compléments alimentaires. Le journal L’express s’est intéressé à ces nombreux arguments commerciaux utilisés pour séduire les fumeurs et les vapoteurs.

Des e-liquides contre la fatigue ou le vieillissement

Non, la cigarette électronique aux vitamines n'existe pas En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/non-la-cigarette-electronique-aux-vitamines-n-existe-pas_1571452.html#kDOXfQwYl4S2Y8MZ.99

Non, l’e-cigarette aux vitamines n’existe pas” sur le site de l’Express

Nous avions déjà évoqué la solution Vapor Diet, censée calmer les petits creux et contribuer à la perte de poids. L’AIDUCE avait déjà alerté le public par le passé sur les prétendus vertus thérapeutiques que présenteraient certains e-liquides vendus dans le commerce ou sur la toile.

Plusieurs distributeurs de produits liés à la cigarette électronique ont déjà pu tromper les vapoteurs et continuent sans doute à tromper les plus naïfs lorsqu’ils indiquent la présence de vitamines dans leurs e-liquides. C’est en tous cas ce que pense un journaliste de l’Express dans un article récemment publié sur le site du journal. La société Cigafyl vend par exemple des e-liquides à la vitamine A, B, C, D ou E en 6 mg du fabricant Dekang. Le site Electrocigarette vendrait quant à lui un e-liquide intitulé Coenzyme Q10, un antioxydant.

Alors que les argumentaires commerciaux pourraient porter à confusion sur les effets de ces liquides révolutionnaires, les responsables des boutiques interrogés par l’Express estiment qu’il n’y aurait pas de publicité mensongère, néanmoins de nombreux consommateurs pourraient se méprendre sur les véritables propriétés des ces produits explique le quotidien.

Le site The Verge aurait étudié en profondeur la question de certains produits conçus par VitaCigs, ces derniers contiendraient de très petites doses de vitamines (s’élevant à 1/5000e de nos besoins en vitamine A et 1/11e pour ceux en vitamine B1). Pour ce média américain de sérieux doutes pèseraient sur le bien-fondé des arguments commerciaux utilisés par ce vendeur et met en garde le lecteur sur l’incidence que pourrait éventuellement avoir un échauffement de ces molécules en cas de vaporisation dans un e-liquide.

L’Express rappelle que les arguments avancés par les fabricants ne sont pour l’instant en aucun cas validés scientifiquement mais que le faible encadrement de la publicité leur permet une liberté quasi infinie pour communiquer sur leurs produits.

Review Author:Review Date:
  • Patricia

    Dans l’article de l’express, on peut lire :

    ” Non contents de vendre la cigarette électronique comme un substitut à la clope classique,… ” Ah bon? Il me semblait au contraire que cette mention de figure jamais sur les vapo, puisque qu’ils ne sont justement pas classés en dispositifs médicaux.

    A part ça, il est exact que ces e-liquides existent, mais je suis allé regarder:

    – le fameux Dekang vitaminé n’est pas sur le site du fabricant,
    – sur le site du vendeur, on voit bien que la composition ne mentionne aucune vitamine,
    – de plus, à en croire les avis ( zéro avis ), on comprend que ce jus fait fureur car c’est bien connu, le vapoteur à 2 de QI n’est-ce pas? Non, en fait personne n’est dupe et ce truc ne se vend pas.
    – d’autres vendeurs affichent clairement : attention, l’appellation vitaminé n’est qu’un “gout vitamines” sans vitamines.
    – sur les centaines et les centaines de e-liquides commercialisés, ceux dont il est question ici se comptent sur les doigts d’une main!

    Une fois de plus, on tente de créer une tempête dans un verre d’eau.

    Alors merci l’Express de prendre soin de nous , les vapoteurs, car en effet, nous n’avons aucune envie de voir les e-liquides vendus comme toutes les autres poudres de perlimpinpin miraculeuses que l’on trouve … bah, dans toutes nos revues ( genre la gellule qui vous fait perdre 20 KG en 15 jours garantie bio, livrée au prix exceptionnel de xxx € , avec cadeau: une pendule qui fait coucou) Au fait, on les trouve aussi dans l’Express ces pubs? (je ne sais pas je ne l’achète pas.)

    Mais si le but recherché par cet article est de semer le doute dans l’opinion publique une fois de plus sur des produits de vape, alors que les fabricants déploient des efforts énormes pour en assurer la qualité, bravo, c’est réussi!
    Voilà qui va apporter de l’eau au moulin de la commission européenne, au bénéfice des cigarettiers ça, qui eux, c’est bien connu, sont les rois en matière de sécurité sanitaire et de transparence sur leurs produits. ( tousse*)

    Le jour où il faudra acheter les e-cig fabriquées par les cigarettiers, j’espère que l’Express saura nous exposer aussi clairement qu’ici de quoi il retourne dans la composition réelle des produits, n’est-ce pas?

    • vaccalluzzo graziella

      Exactement bravo

      • Patricia

        Cerise sur le gateau:

        En dessous de cet article, sur le site de l’Express, on peut voir une vidéo ” la cigarette électronique dans le collimateur de l’OMS” .
        La journaliste sort sans sourciller, parmi une masse de gros, gros mensonges que je ne lui ferais pas l’honneur de répéter ici:

        ” Il n’y a qu’à regarder autour de nous pour voir que l’engouement est terminé : la cigarette classique résiste alors que les cigarettes electroniques ont pratiquement disparu des rues des et (…) des magasins. (…) Actuellement les fumeurs d’ecig sont deux fois moins nombreux qu’il y a deux ans , une bonne nouvelle si on en croit le rapport alarmant de l’OMS : la cigarette électronique constitue une menace grave ….”

        Une BONNE NOUVELLE : La CIGARETTE RESISTE et la Ecig qui constitue une MENACE GRAVE régresse ????

        Ben je ne lui souhaite qu’une chose, c’est que les enfants de cette jeune personne échappent au danger de la ecig, en se tournant vers la bonne vielle cloppe , hum? Comment ce genre de discourt criminel peut-il s’étaler ainsi ?

        Heu, bon bah tout est dit, no comment hein…. pffffffffffff.

        • Titan

          Ben au moins, on sait qui paye les étrennes du rédac-chef de ce torchon …
          Mais blague à part, comment un(e) journaliste (mec/meuf-informé(e)-vérifiant-ses-sources-si-si-ch’t’assure-c’est-son-job) peut-il/elle écrire de telles conneries sans qu’un tyrannosaurus-rex ne vienne lui bouffer sa famille ???
          Mais que fait la police?
          Put …, si la connerie était source d’énergie, ils éclaireraient tout Paris avec!
          Quant au rédac qui en permet la publication … le jour où on foutra les cons dans une valise, j’en connais qui n’seront pas sur le couvercle!
          Je sens venir la grosse contrariance désappointive, lô!

    • Titan

      Voui ben justement j’avais un doute sur l’appellation/identité/nom des 3000 saloperies qui, conjointes à la nicotine, nous rendaient accrocs/hystériques dès qu’on ne percevait plus dans notre espace immédiat la cartouche rouge et blanche.
      Et moa, jé 3,5 de QI ch’te f’ré dire, alors je sé k’eskeuj’dis!
      Je remercie d’avance l’ex-presse de bien vouloir accéder à ma demande. Joindre si possible également les photos en 3D des molécules et additifs. Pour les agents de texture, je les préférerais vivants, c’est pour offir.
      Avec les pressions de mes saints suaires sales mutations.

      • Patricia

        Merci, tu m’as arrachée un rire (rauque, bicoz la fumée , ça rape)

        Allez, consolons nous en citant le Dr Granger de Périgaux: pneumologue qui à dit cette belle sentence : si tous les fumeurs utilisaient la cigarette électronique, au lieu de 65 000 morts il n’y en aurait plus que 65, donc moi ça m’irait totalement parceque mon SEUL but, c’est d’éviter les problèmes de santé.

        Amen

  • Tony Fiant

    Pour une fois, je ne vais pas souhaiter que ce journal finisse, dans sa version papier, comme nos ex (je parle des cigarettes 🙂
    Dès que j’ai vu que certains envisageaient d’adjoindre dans les liquides des substances vitaminées et autres effets prétendument curatifs, j’ai su que cela ne pouvait que nous desservir.
    Les amalgames faciles, et Dieu sait s’ils sont nombreux dans la vape, vont être réactivées, le côté curatif nous fait pencher vers BP et le côté poudre aux yeux alimente le discrédit.
    Dans le meilleur des cas, une assimilation à l’homéopathie (vous savez, le truc parfaitement inefficace mais qui se vend tellement bien surtout chez nous).
    Il est préférable que les fabricants de liquide se limitent aux arômes et à rien d’autres.
    Bien entendu, il y aura toujours des opportunistes, hors marché, pour tenter de surfer sur la vague mais ils vont rapidement chuter et couler.
    Donc, que la vape reste la vape et que les vautours marabouts shamans aillent vendre leur eucalyptus cajun égorgé sous la pleine lune ailleurs que dans nos flacons.

    • Céline Djibaoui

      Ceci dit l’homéopathie marche très bien avec les gamins (pour l’effet placebo bien sur, mais c’est tjs ca de pris).
      Tu sors un tube avec une pseudo étiquette dessus des espèces de petites billes sucrées et c’est magique les larmes arrêtent de couler.

      Bon après évidemment, si le gamin a perdu une jambe dans un accident de voiture faut songer à d’autres traitement…