Vous êtes ici : Vaping Post » Juridique » USA : Juul face à 3 plaintes de consommateurs

USA : Juul face à 3 plaintes de consommateurs

    Annonce

Les journées se suivent et se ressemblent pour la compagnie américaine Juul Lab Inc. Entre les pressions qu’elle subit de la part de certains parents d’élèves, d’associations de consommateurs mais également de la FDA, la société doit aujourd’hui faire face à des poursuites judiciaires. 

Juul dans la tourmente 

Juul Lab Inc, société ayant lancé sur le marché les désormais célèbres pods mods Juul, et dont la valeur a été encore récemment estimée à plus de 15 milliards de dollars, doit aujourd’hui faire face à trois plaintes déposées à son encontre. 

Suite aux premières mesures de la FDA prises contre elle, c’est aujourd’hui face à des particuliers que le combat s’engage. 

Première affaire : Bradley Colgate et Kaytlin McKnight contre Juul

La première plainte a été déposée devant le tribunal de district américain en Californie du Nord, à la fin du mois d’avril, par Bradley Colgate et Kaytlin McKnight. 

Tout deux accusent la compagnie de la même chose : les avoir rendus accro à la nicotine, ou en tout cas, plus qu’ils ne l’étaient avant. Bradley Colgate expliquant notamment : 

“Le dosage intense de sels de nicotine délivrés par les produits Juul a entraîné une dépendance accrue à la nicotine ainsi qu’une consommation accrue du produit”.

Seconde affaire : Carl Cooper contre Juul

La seconde plainte a été déposée par Carl Cooper, auprès de la Cour supérieure de San Francisco. 

Cooper y explique notamment qu’il a acheté des produits de la marque Juul afin d’arrêter de fumer, mais qu’au lieu de ça, sa dépendance à la nicotine a été considérablement accrue également.

D’après lui, alors qu’il ne fumait que le week-end par le passé, depuis qu’il a commencé à “juuler”, sa consommation de nicotine est devenue beaucoup plus régulière au point qu’il se sente “forcé” d’utiliser le pod tous les jours, sous peine d’être “d’humeur maussade et agitée”.

Troisième affaire : la mère d’une adolescente contre Juul

La troisième et dernière plainte, la plus récente, concerne quant à elle la mère d’une adolescente simplement désignée par les initiales “DP”, étant entrée en contact avec le tribunal de district américain de New York, le mois dernier.

La mère de cette adolescente de 15 ans y explique ainsi que, d’après elle, Juul aurait volontairement réalisé des produits contenant plus de nicotine que nécessaire afin de satisfaire les besoins d’un fumeur adulte. 

La plainte précise également que “DP” aurait commencé à “Juuler” au sein de son  école spécialisée dans le comté de Rockland, lieu où seraient utilisés des produits de la marque au sein de l’établissement, dans les toilettes de ce dernier, mais également à bord des bus scolaires s’y rendant quotidiennement. 

La mère de l’adolescente en question précise avoir changé d’école sa fille, mais que le nouvel établissement dans lequel elle venait de l’inscrire, connaissant également une forte popularité de la cigarette électronique Juul.

Cette dernière explique enfin avoir tout tenté pour éloigner sa fille de ces produits, notamment en “enlevant la porte de la chambre à coucher” de son enfant, en “verrouillant certaines parties de leur maison”, en “demandant à la direction de l’établissement de ne pas laisser sa fille se rendre dans les toilettes sans surveillance”, mais également en la “forçant à être soumise régulièrement à des analyses d’urine”.

La plainte termine en indiquant que malgré tous ces efforts, l’adolescente est incapable de diminuer sa consommation et que ses “pulsions sont si violentes” que toutes ces interdictions ne suffisent pas. 

Juul compte se défendre

Récemment, la firme Juul Lab Inc a lancé sur le marché de nouveaux pods de liquides pour e-cigarettes contenant moins de nicotine que ceux qu’elle proposait sur le marché jusqu’à présent, en passant d’un taux de 5 à 3 %. 

Une nouveauté qui devrait permettre à l’avenir de laisser le choix aux utilisateurs de leur produit, du taux de nicotine qu’ils souhaitent vapoter. 

Concernant les plaintes, Juul s’est pour l’instant contenté de répondre au magazine The Wired, ayant rapporté l’information : 

Juul Labs ne croit pas que ces plaintes soient justifiées et s’en défendra vigoureusement“.

Malgré l’apparente gravité de ces plaintes, il convient de rappeler que les produits de la firme de San Francisco ne sont ni plus ni moins que des produits du vapotage, et qu’il n’est pas à exclure que ces problèmes puissent avoir eu lieu de la même manière, dans le cas où les plaignants auraient vapoté sur un autre matériel utilisant également des sels de nicotine.

Les derniers articles sur la marque Juul

Juul attaque plusieurs entreprises pour contrefaçons

  • Publié le 26/11/2018

Juul souhaiterait défendre la santé publique Mardi dernier, l’entreprise Juul Lab Inc a déposé une plainte pour « contrefaçon de brevet »  auprès de l’USITC (United States International Trade Commission), dans le …

USA : Juul dévoile son plan d’action contre le vapotage des mineurs

  • Publié le 14/11/2018

Juul forcé de réagir Voilà maintenant plusieurs mois que Juul est attaqué de toute part. Entre confiscation de documents par la FDA, enquêtes menées par certains procureurs, et plaintes de consommateurs, …

USA : Juul sur le point de retirer certaines saveurs du marché

  • Publié le 12/11/2018

Juul sur le point de plier ? Possédant près de 70 % de parts du marché de la vape aux États-Unis, Juul est incontestablement le leader du secteur.  Ayant débuté …

Annonce