Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Pods » Test : Atopack Dolphin – Joyetech

Test : Atopack Dolphin – Joyetech

  • Par , le 27/11/2017 à 14h03
    Annonce

L’Atopack Dolphin de Joyetech est un kit très simple à utiliser, fiable et qui procure une vape agréable pour un tarif raisonnable.

Un kit simple et compact

Évolution du Penguin, le kit Atopack Dolphin de Joyetech ne ressemble pas à une cigarette électronique, du moins tel qu’on a l’habitude de les voir. Très compact et tout en rondeurs, il offre une prise en main naturelle et ergonomique. Le large bouton permet de déclencher avec l’index, le creux du pouce ou même la paume avec une égale facilité.

Ce bouton a un clic ferme et net, et c’est le seul sur ce kit dont le cahier des charges privilégie la simplicité d’utilisation. Il faut 5 appuis rapides pour l’allumer ou l’éteindre, appuyer pour vaper et nous venons de faire le tour du mode d’emploi.

Juste sous le bouton, la prise micro USB permet de recharger la batterie interne de 2100 mAh en une heure si vous disposer d’un chargeur 2 A. L’autonomie est satisfaisante avec les résistances de 1,2 ohm, mais un peu juste avec celles de 0,25 ohm. On peut tenir la journée avec les premières, mais il faudra prévoir une charge intermédiaire avec les plus puissantes.

Enfin, en bas de la façade, on trouve une rangée de 5 LEDs qui indiquent le niveau de charge restant de la batterie. C’est simple et largement suffisant, à l’image de l’ensemble du kit qui permet de vaper agréablement sans avoir besoin de 3 jours d’apprentissage.

Revue technique

Les caractéristiques essentielles de l’Atopack Dolphin de Joyetech

  • Dimensions (L – l – h) : 100 x 50 x 31 mm
  • Poids : 91 g
  • Batterie : intégrée 2100 mAh
  • Courant de charge max. : 2 A
  • Puissance maxi : 50 W
  • Airflow : non réglable
  • Contenance : 6 ml

Le coffret comprend

  • 1 Atopack Dolphin
  • 1 cartouche Atopack Dolphin
  • 1 résistance Atopack JVIC3 1,2 ohm
  • 1 résistance Atopack JVIC2 0,25 ohm
  • 1 câble USB
  • 1 manuel

Un réservoir original

Avant de vaper, il faut tout de même installer la résistance et remplir le réservoir. Et avant cela, il faut séparer le réservoir de la batterie, ce qui est parfois un peu difficile. Tout est réalisé en plastique brillant, ce qui est très joli mais tout autant glissant. Et si les doigts et le kit ne sont pas parfaitement propres et dégraissés, ça glisse, ça ne vient pas et c’est agaçant. On y arrive au bout du compte, mais c’est trop tard, on est agacé, et pourquoi Joyetech n’a pas prévu un revêtement moins glissant, non mais c’est vrai, quoi, à la fin.

Pour remplir le réservoir, on l’ouvre par le petit bouchon en silicone sur le côté. Cela laisse apparaître un trou assez large pour tous les embouts de bouteilles courants, le remplissage est facile et propre. La capacité est d’un confortable 6 ml de liquide, on n’aura pas à renouveler l’opération trop souvent.

Reste enfin à placer la résistance, en commençant par enlever le cache en plastique qui la remplace avant la première utilisation. Là aussi, aucune difficulté, il suffit de le mettre la résistance dans le bon sens puisqu’elle n’est pas symétrique. Les résistances sont également faciles à enlever pour les remplacer.

Une vape agréable mais fixe

Quelle que soit la résistance que l’on installe, c’est elle qui définit l’arrivée d’air puisqu’elle n’est pas réglable sur le kit. Elle se fait par les deux entrées sur le réservoir, qui ne disposent d’aucun dispositif de réglage. On peut argumenter que c’est un plus pour la facilité d’utilisation, ça n’en reste pas moins un défaut pour la polyvalence et l’agrément de vape. Un défaut à modérer par la conception même du kit, la puissance n’est pas réglable de toute façon. 

La résistance de 0,25 ohm (à gauche sur la photo) a un diamètre intérieur large, qui permet à l’air de passer facilement. On a un flux d’air aérien, peu restrictif, parfait pour l’inhalation directe. La production de vapeur est conséquente, le rendu des saveurs très satisfaisant. 

La résistance de 1,2 ohm a au contraire un diamètre intérieur fin, d’environ 1,2 mm. Le flux d’air est restreint d’autant, et parfait pour l’inhalation indirecte. Le Dolphin corrige ainsi la principale lacune du Penguin qui ne propose que l’inhalation directe. La production de vapeur est bien entendu réduite, comme la consommation de liquide, mais l’autonomie de la batterie sensiblement augmentée et le rendu des saveurs étonnamment bon.

Quelle que soit la résistance, la capillarité est bonne et je n’ai eu aucune fuite avec l’une comme avec l’autre. Par contre, le liquide n’arrive sur le coton que par le haut de la résistance, et avec celle de 0,25 ohm et un liquide en 20 PG/80 VG le rendu devient moins bon si on vape plusieurs fois de suite. Le bas du coton doit mettre plus de temps à s’imbiber, et on finit par avoir un petit arrière-goût de coton un peu sec. Il suffit de vaper plus tranquillement pour que le coton ait le temps de s’imbiber de manière homogène, ou d’utiliser un liquide en 30/70 par exemple. Rien de bien méchant donc.

En résumé

On aime

  • Sa compacité
  • Son design
  • La grande capacité du réservoir
  • La vape agréable
  • La possibilité de vape directe ou indirecte

On n’aime pas

  • Pas de réglage du flux d’air
  • Autonomie réduite avec la résistance en 0,25 ohm
  • Retrait du réservoir parfois difficile

Conclusion

Notre note : 4/5. L’Atopack Dolphin de Joyetech est un kit très simple, compact, ergonomique et polyvalent. La vape qu’il procure est agréable, et on ne peut lui reprocher qu’un flux d’air non réglable au-delà du choix de la résistance et un réservoir parfois difficile à ouvrir. La capacité de 6 ml de liquide est généreuse, celle de la batterie un peu moins, en particulier avec les résistances de 0,25 ohm. Un très bon kit quoiqu’il en soit, qui corrige la lacune du Penguin pour l’inhalation indirecte.

L’Atopack Dolphin de Joyetech en images

Les derniers articles sur la marque Joyetech

Test : Exceed Grip – Joyetech

  • Publié le 20/06/2019

Annonce

Test : Atopack Magic – Joyetech

  • Publié le 5/02/2019

Gros pod poussif ! Non, ce n’est pas une injure, mais une description. Techniquement, l’Atopack Magic est à la fois une AIO et un pod. Il fait la taille et …

Test : kit Espion Tour / Cubis Max – Joyetech

  • Publié le 8/01/2019

L’espion est de retour Avec la Espion Tour, Joyetech décide de faire revenir sur le devant de la scène sa box Espion, adaptée à un format très léger en utilisant du plastique …

Mais aussi :

 

L’actualité de la vape existe aussi en kit complet et facile avec notre newsletter !  [wysija_form id=”2″]

Annonce

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *