Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Kits » Test : eGo AIO Mansion – Joyetech

Test : eGo AIO Mansion – Joyetech

  • Par , le 8/10/2018 à 10h00
    Annonce

Joyetech met l’eGo AIO Mansion sur le marché, un kit au design agréable qui offre une vape très satisfaisante, malgré quelques petits défauts pratiques parfois agaçants.

Un design soigné

L’eGo AIO Mansion est un kit tout en un, dont le design a été soigné dans les moindres détails. Il est compact sans être aussi petit que certains pods, ce qui rend sa prise en main à la fois agréable et fonctionnelle. Ces dimensions sont finalement un excellent compromis entre la facilité de rangement et l’ergonomie.

Les finitions sont également très propres, même si l’ensemble fait relativement “plastique”. On n’est clairement pas sur du matériel haut de gamme, mais les ajustements sont soignés, les surfaces agréables et l’ensemble ne laisse pas d’inquiétude sur sa fiabilité ou sa longévité.

L’embout est protégé par un capuchon en plastique fumé transparent pour le transport qui a tendance à s’enlever un peu trop facilement. À vrai dire, c’est le seul gros défaut dans la conception de cette cigarette électronique, un peu agaçant à l’usage mais sans aucune incidence sur la vape. L’embout lui-même est large et assez fin, ce qui surprend toujours un peu par rapport aux drip tips habituels bien que l’on s’y fasse rapidement.

On trouve sur les côtés de l’eGo AIO Mansion deux petite fenêtres qui permettent de voir le niveau de liquide restant à l’intérieur du réservoir dont la capacité est de 2 ml de liquide. La visibilité serait moyenne si Joyetech n’avait pas eu la bonne idée d’intégrer une LED à l’intérieur du réservoir. L’effet est réussi puisque c’est assez esthétique et que là, pour le coup, on voit parfaitement le niveau de liquide. Une petite manipulation avec le bouton de déclenchement permet même de choisir la couleur de la lumière.

Cet unique bouton permet à la fois d’allumer ou d’éteindre la cigarette électronique avec 5 clics rapides, et de déclencher quand on souhaite vaper. Là où c’est astucieux, c’est que le déclenchement peut également se faire automatiquement à l’aspiration. On a donc le choix entre soit simplement aspirer, soit appuyer et vaper. La première solution est évidemment la plus simple, mais la seconde permet d’éviter la petite latence entre le début de l’aspiration et l’arrivée de la vapeur propre à tous les déclenchements automatiques. Celle-ci est raisonnable sur cette eGo AIO Mansion, mais pas complètement absente pour autant.

De l’autre côté, et également sous la fenêtre du réservoir, on trouve la prise micro USB qui permet de recharger la batterie interne de 1300 mAh. Cette capacité offre une bonne autonomie mais me semble un peu décevante compte tenu du volume de l’ensemble. La place laissée par le réservoir aurait fait espérer une capacité un peu supérieure, qui aurait apporté plus de confort et d’autonomie en cas d’usage intensif.

Revue technique

Les caractéristiques essentielles du l’eGo AIO Mansion de Joyetech

Type de matériel kit débutant
Dimensions mod 103 mm sur 17,5 sur 33
Batterie 1300 mAh
Charge USB
Capacité du réservoir 2 ml
Résistances BF SS316 0,6 ohm
Poids du kit 83 g

Le coffret comprend

eGo AIO Mansion (x1), résistances (x2), cordon USB (x1), mode d’emploi (x1)

Petites mains bienvenues

Pour ce qui est des réglages et de l’entretien, tout se passe à l’intérieur. Il suffit de tirer l’embout pour avoir accès à l’ouverture de remplissage, à la résistance et au réglage flux d’air.

 

Pour remplir le réservoir, on tire sur le petit bouchon en silicone pour dégager une ouverture assez grande pour accepter tous les embouts de bouteille. Le remplissage est très simple et il suffit de surveiller le niveau de liquide qui monte à travers les fenêtres pour s’arrêter à temps. L’opération sera un petit peu plus délicate si vous avez des paluches de bûcheron mais reste relativement aisée.

Le changement de la résistance est également assez simple même si ce n’est pas le plus commode qu’on ait jamais vu. La résistance n’offre en effet que très peu de prise directe et il faut se servir de la petite plaque en métal à l’intérieur du drip tip pour la dévisser. Rien de bien compliqué, mais c’est clairement moins simple que sur d’autres modèles.

On retire alors ensemble la résistance et son support. Il suffit de dévisser la première du second pour la remplacer. Prévoyez tout de même du papier absorbant ou un torchon, il est autrement impossible d’effectuer cette opération sans s’en mettre plein les doigts.

Le réglage du flux d’air enfin se fait en tournant la bague supérieure du support de résistance. Les petits doigts sont alors bienvenus puisqu’elle est peu accessible. L’ouverture d’arrivée d’air, bien visible sur la photo, l’est nettement moins une fois en place et il faut un peu tâtonner pour trouver le bon réglage.

Joyetech a regroupé l’ouverture de remplissage, la résistance et le réglage du flux d’air sur une surface relativement petite en sacrifiant un peu la facilité d’accès au passage. Rien de rédhibitoire, mais un point à prendre en considération si vous êtes bûcheron(e) ou particulièrement maladroit(e).

Une vape excellente

La bonne surprise de l’eGo AIO Mansion vient de la qualité de la vape qu’elle procure. Les résistances BF SS316 0,6 ohm offrent un excellent rendu des saveurs et un hit conforme au taux de nicotine du liquide utilisé. La possibilité d’utiliser soit le déclenchement automatique à l’aspiration soit le bouton participe également largement à l’agrément de vape.

Il semble tout de même que certaines résistances aient une capillarité un peu excessive, surtout si vous utilisez des liquides à 70 % ou plus de propylène glycol. Cela ne provoque pas de fuite, mais après quelques heures de stockage la résistance a tendance à s’engorger, et il faut une petite dizaine de bouffées pour que l’excès de liquide s’évapore et qu’elle redevienne agréable à utiliser. Le phénomène est moins sensible avec des liquides en 50/50, et ceux avec plus de 70 % glycérine végétale sont à éviter compte-tenu des toutes petites ouvertures d’arrivée de liquide dans les résistances.

En résumé

On aime

  • La qualité de réalisation
  • L’ergonomie
  • Le choix du déclenchement automatique ou manuel
  • Le rendu des saveurs
  • Le hit

On n’aime pas

  • Le réglage du flux d’air peu pratique
  • La capillarité excessive sur certaines résistances

Conclusion

4,5 /5
 

L’eGo AIO Mansion de Joyetech est globalement très agréable à utiliser et elle procure une vape très satisfaisante avec un très bon rendu des saveurs et un hit conforme aux attentes. La possibilité d’utiliser soit le déclenchement automatique à l’aspiration soit le bouton est confortable. Un accès plus facile réglage du flux d’air et une meilleure gestion de la capillarité des résistances auraient été appréciés, mais ce modèle reste un excellent choix.

 

L’eGo AIO Mansion de Joyetech en images

Les derniers articles sur la marque Joyetech

Test : eGo AIO Mansion – Joyetech

  • Publié le 8/10/2018

Joyetech propose avec l’eGo AIO Mansion un kit au design agréable qui offre une vape des plus satisfaisantes, malgré quelques petits défauts agaçants.

Test : kit Ultex T80 / Cubis Max – Joyetech

  • Publié le 26/09/2018

Le kit Ultex T80 & Cubis Max de Joyetech est vraiment innovant et apporte un réel progrès dans la conception des résistances en particulier. Une excellente surprise.

Test : Kit eVic Primo Fit / Exceed Air Plus – Joyetech

  • Publié le 14/08/2018

Le Kit eVic Primo Fit, comme son nom l’indique, est conçu par Joyetech pour les débutants. Mais sa gamme d’usage est large : il permet de vaper en inhalation directe modérée, ou en …

 

 

Pour ne rien manquer de l’actualité de la vape, rejoignez les 6 500 abonnés à notre newsletter et recevez chaque semaine nos derniers articles !

Name of Reviewed Item: eGo AIO Mansion - Joyetech Rating Value: 4.5 Image: https://fr.vapingpost.com/wp-content/uploads/2018/09/cover-joyetech-ego-aio-mansion.jpg Review Author:Review Date: