Vous êtes ici : Vaping Post » Juridique » PMI attaque en justice le gouvernement Sud-Coréen

PMI attaque en justice le gouvernement Sud-Coréen

    Annonce

En début de semaine, Philip Morris Korea Inc a indiqué avoir déposé une plainte contre le gouvernement sud-coréen afin d’exiger que celui-ci divulgue les données utilisées lors de sa dernière étude dont les conclusions indiquaient que l’iQOS contenait des substances cancérogènes. 

La contre-attaque de Philip Morris

En juin dernier, une étude réalisée par le Ministry of Food and Drug Safety de Séoul, indiquait que jusqu’à cinq substances cancérogènes avaient été trouvées dans deux appareils du tabac chauffé, l’iQOS de PMI et le Glo de BAT. Une analyse qui avait également détectée que leur niveau de goudron dépassait celui présent dans les cigarettes combustibles. 

Cette affirmation allant naturellement à l’encontre des dires de PMI qui affirme quant à lui que son produit du tabac chauffé est beaucoup moins nocif, le cigarettier avait alors demandé au gouvernement Sud-Coréen de lui communiquer les données qu’il avait utilisé afin de conduire son analyse, une demande qui avait a l’époque été rejetée. 

C’est ainsi que selon l’agence de presse Reuteurs, Philip Morris aurait porté plainte contre ledit gouvernement lundi dernier, afin de le forcer à lui faire part des informations demandées. 

Un représentant du gouvernement concerné a d’ores et déjà indiqué qu’il “suivra les procédures légales si nécessaire”.

Tout savoir sur IQOS, le tabac chauffé de Philip Morris

Annonce