Vous êtes ici : Vaping Post » Etudes sur la cigarette électronique » La cigarette électronique plus efficace que le reste pour arrêter de fumer

La cigarette électronique plus efficace que le reste pour arrêter de fumer

Mis à jour le 21/02/2023 à 16h39
    Annonce

Une étude française confirme que la cigarette électronique se montre plus efficace pour arrêter de fumer que les patchs et autres substituts.

Les conclusions en bref

  • La cigarette électronique augmente de 38 % les chances d’arrêter de fumer à 6 mois, comparativement à aucune consommation de nicotine.
  • Le vapotage augmente de 61 % les chances de sevrage tabagique à 12 et 24 mois, comparativement à aucun apport de nicotine.
  • L’utilisation de substituts nicotiniques traditionnels (patchs, etc.) diminue respectivement de 38 % et 43 % les chances de continuer d’arrêter de fumer à 12 et 24 mois.
Un homme fume une cigarette

Une fois encore, la cigarette électronique est reconnue comme beaucoup plus efficace que les autres substituts nicotiniques.

La meilleure méthode pour se sevrer du tabagisme 

Malgré des résultats convaincants sur le terrain, l’efficacité de la cigarette électronique en tant qu’aide au sevrage tabagique continue de faire débat pour certains chercheurs. En 2020, l’organisation Cochrane démarrait une revue de la littérature scientifique à ce sujet et concluait que le vaporisateur personnel serait près de 2 fois plus efficace pour arrêter de fumer que les autres substituts nicotiniques (patchs, gommes à mâcher, etc.). Il y a quelques jours, une nouvelle étude française (1), publiée dans la revue Preventive Medicine Reports, est arrivée à une conclusion similaire : utiliser une cigarette électronique pour arrêter de fumer serait bien plus efficace que d’autres méthodes plus « traditionnelles ». L’e-cigarette se montrerait également plus efficiente pour un sevrage tabagique à long terme

Nos résultats suggèrent que dans des circonstances réelles, l’utilisation de la cigarette électronique est associée à l’abandon du tabac à court, moyen et potentiellement long terme, tandis que l’utilisation de la TRN n’est presque pas associée à l’abstinence durable de fumerExtrait de l'étude

Les données utilisées dans le cadre de cette recherche sont celles du Baromètre français de la santé 2017, enquête transversale menée par Santé publique France. Après avoir exclu les participants ne répondant pas aux critères de la recherche, l’échantillon restant portait sur un total de 2 783 personnes. 

Le vapotage répond mieux aux besoins des fumeurs

Dans leurs conclusions, les auteurs indiquent que « notre étude montre que l’utilisation d’une cigarette électronique – seule ou en combinaison avec la TRN [thérapie de remplacement de la nicotine, N.D.L.R.] – semble être associée au sevrage tabagique, alors que cela ne semble pas être le cas pour l’utilisation exclusive de la TRN dans notre échantillon ».

Les chercheurs émettent plusieurs hypothèses pour expliquer ce constat : 

  • Le vapotage ressemble à l’acte de fumer et pourrait réduire le besoin de fumer du tabac puisque le geste est conservé,
  • les fumeurs ont tendance à sous-déclarer leur consommation de tabac, se retrouvant ainsi avec une prescription de TSN sous-dosée, tandis que les vapoteurs sont en mesure d’ajuster leur consommation de nicotine, l’adaptant ainsi à leurs besoins réels,
  • une recherche précédente a démontré que vapoter aide à arrêter de fumer, même lorsqu’on ne le souhaitait pas,
  • les substituts nicotiniques traditionnels comme les patchs, sont plus « passifs » et pourraient ne pas répondre aux besoins psychologiques et sociaux associés au tabagisme.

« Nos résultats suggèrent que dans des circonstances réelles, l’utilisation de la cigarette électronique est associée à l’abandon du tabac à court, moyen et potentiellement long terme, tandis que l’utilisation de la TRN n’est presque pas associée à l’abstinence durable de fumer », concluent-ils.


(1) Fekom, M., ElAarbaoui, T., Guignard, R., Tarik, Andler, R., Quatremère, G., Ducarroz, S., Nguyen-Thanh, V., & Melchior, M. (2022, November 12). Use of tobacco cessation aids and likelihood of smoking cessation: A French population-based study. Preventive Medicine Reports. Retrieved December 7, 2022, https://doi.org/10.1016/j.pmedr.2022.102044

Les dernières études sur la vape

VERITAS : les effets du vapotage chez les non-fumeurs seront...

  • Publié le 25/04/2024

Une étude débutée l’année dernière devrait permettre de répondre à la question d’ici quelques mois. Un travail très attendu.

« Il faut éviter les comparaisons directes entre les méfaits...

  • Publié le 22/04/2024

La qualité au rabais Nouvelle entrée dans notre florilège des pires études sur la cigarette électronique. Baptisée Risk and safety profile of electronic nicotine delivery systems (ENDS): an umbrella review …

19 % de risques supplémentaires d’insuffisance cardiaque pour les vapoteurs...

  • Publié le 9/04/2024

Une nouvelle étude, non publiée dont seul le communiqué de presse a été rendu public, affole déjà la presse internationale.