Vous êtes ici : Vaping Post » Etudes sur la cigarette électronique » La vape aiderait à arrêter de fumer même ceux qui ne comptaient pas le faire

La vape aiderait à arrêter de fumer même ceux qui ne comptaient pas le faire

    Annonce
  • Le Petit Vapoteur
  • Pulp Liquides
  • Innokin
  • Vaporesso
  • Geekvape
  • Jwei Eleaf

Un fumeur qui commence à vapoter, même s’il n’a pas l’intention d’arrêter de fumer, aurait 8 fois plus de chance de le faire.

Une efficacité redoutable

Si l’efficacité de la cigarette électronique en tant qu’outil de sevrage tabagique chez les personnes qui souhaitent arrêter de fumer n’est plus à démontrer, une récente étude (1) s’est penchée sur ses effets auprès d’une population que l’on a moins l’habitude d’observer : les fumeurs qui ne souhaitent pas se sevrer du tabagisme. Ayant été conduite auprès de 1 600 fumeurs américains ayant fait le choix de vapoter en plus de fumer, sans pour autant avoir l’intention d’arrêter, ses conclusions démontrent qu’un fumeur qui passe à la vape, même s’il n’a pas l’intention d’arrêter de fumer, aurait 8 fois plus de chances de le faire.

Dans cette étude, nous avons évalué si l’utilisation des e-cigarettes était associée à l’abandon de la cigarette chez les fumeurs quotidiens adultes qui ne prévoyaient pas initialement d’arrêter de fumer et qui n’utilisaient pas initialement les e-cigarettes.Extrait de l'étude

Afin de réaliser cette analyse, l’équipe de chercheurs a utilisé des données en provenance d’une étude de cohorte longitudinale continue, représentative au niveau national (aux États-Unis), menée auprès de jeunes et d’adultes, qui recueille des informations autodéclarées sur les comportements, les attitudes et les croyances en matière de tabagisme, ainsi que sur les résultats de santé. Les données ont été recueillies lors de 4 vagues réalisées entre les mois d’octobre 2014 et de novembre 2019. Seules les personnes qui étaient à l’origine fumeuses, n’utilisaient pas de cigarette électronique, et n’avaient pas l’intention d’arrêter de fumer, ont été prises en compte.

Résultat, parmi tous les participants, 6,2 % d’entre eux avaient complètement arrêté de fumer, et 10,7 % supplémentaires ne fumaient plus quotidiennement.

D’après ces statistiques, les scientifiques ont déduit que les probabilités d’arrêter de fumer complètement, pour un fumeur qui utilisait une vapoteuse et qui n’avait pour autant pas l’intention d’arrêter de fumer, étaient de 28 % contre 5,8 % pour un fumeur qui ne vapotait pas. Les chances d’arrêter de fumer quotidiennement étaient quant à elles de 45,5 % chez les vapofumeurs, contre 9,9 % chez les fumeurs exclusifs.

Cette étude s’est concentrée sur un groupe de fumeurs quotidiens qui ne prévoyaient pas initialement d’arrêter de fumer et qui n’utilisaient pas d’e-cigarettes ; les résultats ont montré que ceux qui utilisaient ensuite des e-cigarettes tous les jours avaient 8 fois plus de chances d’arrêter de fumer que ceux qui n’utilisaient pas du tout d’e-cigarettes, concluent les chercheurs.

Pour les scientifiques, ces résultats viennent confirmer ceux d’une précédente étude (2) expérimentale dont les conclusions avaient démontré que chez un fumeur qui n’a pas l’intention d’arrêter de fumer, le simple fait de commencer à utiliser une cigarette électronique, augmente l’intention d’arrêter de fumer.

Même si les chercheurs expliquent que certaines limites existent à cette étude, notamment l’impossibilité de savoir si l’intention d’arrêter de fumer est bien née de l’adoption du vapotage, dans le cas contraire, il s’agirait d’une sacrée coïncidence.


(1) Kasza KA, Edwards KC, Kimmel HL, et al. Association of e-Cigarette Use With Discontinuation of Cigarette Smoking Among Adult Smokers Who Were Initially Never Planning to Quit. JAMA Netw Open. 2021;4(12):e2140880. doi:10.1001/jamanetworkopen.2021.40880

(2) Carpenter MJ, Heckman BW, Wahlquist AE, et al. A naturalistic, randomized pilot trial of e-cigarettes: uptake, exposure, and behavioral effects. Cancer Epidemiol Biomarkers Prev. 2017;26(12):1795-1803. doi:10.1158/1055-9965.EPI-17-0460

Voir d’autres études sur la vape

Royaume-Uni : au paradis de la vape, tout n’est aussi...

  • Publié le 3/12/2021

De nombreux vapoteurs indiquent connaître de fortes restrictions sur l’utilisation de la cigarette électronique sur leur lieu de travail.

L’organisation Cochrane abandonnée par son principal partenaire

  • Publié le 1/12/2021

La science indépendante dans la tourmente C’est un véritable coup dur pour la célèbre organisation indépendante à but non lucratif, mais également pour tous les défenseurs de la réduction du …

La vape provoque désormais des fractures

  • Publié le 24/11/2021

Mais en fait, les auteurs expliquent que si ça se trouve, non. Mais quand même, leurs résultats seraient « éloquents pour la santé publique ».

Annonce

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.