Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Drippers » Test : Ripsaw RDA – Suicide Mods

Test : Ripsaw RDA – Suicide Mods

  • Par , le 8/12/2022 à 18h34
    Annonce

Toujours à la pointe de l’innovation, la société britannique Suicide Mods revient en force avec le Ripsaw RDA. Ce superbe dripper de 28 mm intègre un très ingénieux système de redirections des flux à l’intérieur de la chambre d’atomisation qui lui confère des saveurs redoutables. 

Un savoureux top airflow

Même si il fait 28 mm de diamètre, le Ripsaw est un dripper dual coil relativement restrictif. De ce fait, et afin d’éviter une chauffe excessive, il ne faut pas réaliser de montage en dessous de 0,12 ohm. Doté d’une profonde cuve, Suicide Mods a, comme à son habitude, particulièrement soigné les finitions. Très facile à monter, ce dripper a vraiment des saveurs à tomber à la renverse.

Caractéristiques techniques

Diamètre28 mm
Hauteur31
Poids70 g
Option BFPin BF inclus
Type de montagesimple et complexe
Plateau de montagedouble coil
Plage d'utilisationselon le montage
Arrivée d'airhaut
Drip Tip810
Matériauxinox

Le coffret comprend :

  • Pièces de rechange
  • Pin BF

Un dripper très restrictif

Le Ripsaw est entièrement réalisé en inox et disponible en 4 coloris. Il est équipé d’un drip tip 810 en delrin noir. Le top cap, composé de deux pièces, reçoit le système de réglage du flux d’air. La partie inférieure est percée de 2 x 5 trous en vis-à-vis que l’on obstrue en faisant tourner sur elle-même la partie supérieure via le drip tip. On note qu’il est très difficile de visualiser le réglage effectué.

À l’intérieur du top cap, les perçages redirigent le flux d’air sur le haut des coils. Au centre, un joint en silicone assure l’étanchéité avec le plateau de montage. 

Le baril comporte plusieurs encoches et butées qui le verrouillent sur le plateau de montage et maintiennent le top cap. Les ajustements sont réalisés à la perfection. 

La gravure représentant une tête de mort est parfaitement réalisée et bien positionnée au centre du baril. Les finitions extérieures sont elles aussi impeccables.

Sous le Ripsaw, on retrouve les gravures du fabricant et le numéro de série du dripper. Deux perçages contiennent des vis BTR. Ces dernières servent à obstruer le perçage du pin 510 si l’on ne souhaite pas l’utiliser sur une box bottom feeder. Celui-ci dépasse assez pour une éventuelle utilisation sur mod méca hybride. On trouve égalent un pin plein dans la pochette des pièces de rechange.  

Un surprenant plateau de montage

La cuve du Ripsaw est tout bonnement impressionnante. Avec ses 5,6 mm de profondeur, elle accueille une confortable réserve d’e-liquide. Deux ergots permettent de positionner parfaitement le fût et d’empêcher sa rotation. L’étanchéité est assurée par deux joints toriques. Le perçage du pin 510 est légèrement surélevé et empêche un retour d’e-liquide dans la bouteille des box bottom feeder. 

Toute l’ingéniosité du Ripsaw repose sur son post positif. Le trou supérieur, d’un diamètre de 6,3 mm, est en contact avec le joint en silicone du top cap. L’étanchéité entre le drip tip et cette pièce est parfaite. Les perçages réalisés dans cette pièce ont deux fonctions. La principale est de concentrer et diriger directement dans le drip tip le mélange air/vapeur. Ce qui confère au dripper des saveurs remarquables. La deuxième est de permettre l’écoulement de liquide directement sur les cotons quand on le remplit par le drip tip. 

Les posts sont équipés de vis plate de 2,5 mm. La pose des résistances ne pose aucun problème particulier. Il suffit de couper les pattes à une longueur de 4 mm et de les positionner parfaitement en face des ouvertures. La pose de la fibre est également très simple. Une longueur de 15 mm de chaque côté du coil permet de déposer suffisamment de coton dans la cuve.

Vaper sur le Ripsaw est un vrai bonheur. Nous l’avons testé avec des aliens en ni90 (3 x 27/38) stabilisés à 0,14 ohm. Airflows entièrement ouverts, la vape est très restrictive. La vapeur est chaude et dense. La restitution aromatique est parfaite et toutes les nuances de notre e-liquide sont présentes. 

Nous l’avons également testé avec un montage plus bas (0,12 ohm). La restitution aromatique est toujours aussi savoureuse, mais le dripper a tendance à chauffer plus qu’à l’accoutumée. Il ne faudra donc pas chercher à descendre plus que ça.

En résumé

On aime

  • Qualité des saveurs
  • Qualité de fabrication
  • Airflow restrictif

On n’aime pas

  • RAS

Conclusion

5 /5

Avec Le Ripsaw, Sucide Mods signe une fois de plus une réalisation impeccable. Le fabricant britannique nous propose un dripper innovant comme il en a le secret. Le rendu des saveurs est dense et parfait. La grosse restriction qu'il propose va sans nul doute ravir les amateurs de dripper dual coil.

Le Ripsaw en images

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.