Vous êtes ici : Vaping Post » Politique » France : restriction des arômes et paquet neutre pour la vape au programme

France : restriction des arômes et paquet neutre pour la vape au programme

Mis à jour le 11/12/2023 à 16h15
    Annonce

Ce matin, le ministre de la Santé et de la Prévention, Aurélien Rousseau, a détaillé les mesures qui devraient être mises en place dans le prochain plan national de lutte contre le tabac. Effet d’annonce ou véritable plan d’action ?

Revirement de situation

PLNT cigarette électronique France

Les annonces du ministre de la Santé inquiètent tout le secteur du vapotage.

La France deviendra-t-elle bientôt un pays antivape ? C’est la question qui se trouve désormais sur toutes les lèvres depuis les nombreuses annonces d’Aurélien Rousseau, ministre de la Santé et de la Prévention. Dans l’optique de réduire le taux de prévalence tabagique dans l’Hexagone, qui stagne depuis maintenant de nombreuses années, le gouvernement semble chercher de nouvelles solutions pour le réduire, notamment en ciblant la cigarette électronique.

L’un des objectifs principaux de cette nouvelle version du PNLT sera la prévention de l’entrée dans le tabagisme. En ligne de mire, les cigarettes, bien sûr, dont le prix devrait atteindre 13 euros par paquet à l’horizon 2027, mais aussi les « nouveaux produits du tabac », comme les e-cigarettes ou les sachets de nicotine. Perçus comme conduisant au tabagisme, malgré les nombreuses études scientifiques ayant démontré le contraire, ces derniers, dont l’efficacité pour arrêter de fumer est désormais avérée, pourraient être durement touchés.

Pour éviter que les consommateurs ne se reportent sur d’autres produits qui se diversifient, nous allons également poursuivre le rapprochement de la fiscalité de l’ensemble des produits du tabac, avec ou sans combustion.Aurélien Rousseau, ministre de la Santé et de la Prévention. Conférence de presse le 28/11/23

S’il ne s’agit pour l’instant que des prémices de ce que sera réellement le prochain plan national de lutte contre le tabac, de nombreuses réactions ont déjà eu lieu. Loïc Josseran, président de l’Alliance contre le tabac, se désole d’une hausse aussi faible des prix du tabac. Selon lui, cette augmentation tarifaire « ne marquera pas les esprits » et ne « changera rien ».

Les nouveaux produits du tabac en danger

Du côté de la vape, de nombreux changements législatifs sont également réfléchis. À commencer par les arômes des e-liquides, dont certains pourraient être interdits. Le marketing est également visé puisque l’idée d’une obligation d’un paquet neutre pour les produits du vapotage est également sur la table. Pour Aurélien Rousseau, ministre de la Santé et de la Prévention, le packaging actuel des e-cigarettes et autres liquides donnerait aujourd’hui « l’impression d’acheter un produit de luxe, un produit très smart. Aujourd’hui, l’idée c’est qu’il n’y ait plus aucun marketing », poursuit-il.

Il y a encore dix ans, contre le tabagisme, la cible était bien identifiée, la cigarette. Aujourd’hui, les nouveaux produits se multiplient. Ils sont colorés et ludiques, ciblant clairement les jeunes et même les très jeunes à grand renfort de marketing. C’est pourquoi le dernier volet de PNLT (…) concerne la capacité essentielle que nous devons avoir collectivement à anticiper les évolutions rapides du marché pour mieux protéger nos concitoyens contre ces produits qui mènent ensuite le plus souvent au tabagisme, et qui n’en sont pas des substituts.Aurélien Rousseau, ministre de la Santé et de la Prévention

Les sachets de nicotine également ciblés

Les sachets de nicotine sont également visés par le nouveau plan national de lutte contre le tabagisme. Le ministre les décrit comme un nouveau mode consommation « très attirant et qui cible très explicitement les plus jeunes ».

Nous continuerons également à travailler à la diminution de l’attractivité du produit du tabac et du vapotage. En particulier le paquet neutre, sera étendu à tous les produits du tabac, y compris de vapotage.Aurélien Rousseau, ministre de la Santé et de la Prévention

Les débats en séance publique concernant le PNLT sont prévus pour le 4 décembre prochain. Les déclarations télévisées du ministre sont à retrouver sur FranceTvInfo.

La Fivape réagit

À travers un communiqué de presse, la Fédération Interprofessionnelle de la vape a réagi aux mesures annoncées par Aurélien Rousseau. Elle regrette que la question du vapotage ne soit traitée que pour « le présenter comme une menace » au lieu d’être « intégré avec volontarisme » dans la politique nationale de lutte contre le tabac. Comme le rappelle l’association, la cigarette électronique est actuellement l’outil de sevrage tabagique le plus utilisé par les fumeurs français.

Le vapotage n’a rien d’anecdotique dans la lutte contre le tabac. Le voir ainsi présenté uniquement comme une menace dans le PNLT doit alerter toute la classe politique, gouvernement compris. Nul ne doit oublier le rôle des milliers de professionnels du vapotage en boutique spécialisée qui n’est ni salué, ni reconnu. Ce sont pourtant eux, qui dans les 3500 points de vente que compte le territoire français, consacrent leur journée à accueillir, motiver et accompagner les fumeurs français dans leurs tentatives de sevrage.Jean Moiroud, président de la Fivape

La potentielle mise en place d’un paquet neutre pour les produits de la vape l’inquiète également. Elle souligne d’ailleurs que cette mesure « contredit le contenu des réunions préparatoires au PNLT auxquelles la Fivape a participé ».

Attaquant aussi l’ingérence de l’industrie du tabac ainsi que de plusieurs organisations antitabac, la Fivape appelle à un « sursaut de la classe politique (…) pour que cesse au plus vite cette attitude schizophrénique vis-à-vis de la vape ».

Le reste de l’actualité en France

WePost, ce nouveau business qui fait tiquer les douanes françaises

  • Publié le 17/05/2024

Et si vous pouviez amortir une partie du prix de votre billet de train ? C’est désormais possible avec WePost. Mais attention.

France : l’association SOVAPE auditionnée par le Sénat

  • Publié le 30/04/2024

Une audition pour défendre la cigarette électronique suite à des propos tenus par l’industrie du tabac lors de sa rencontre avec les sénateurs.

Conférence citoyenne de Je Suis Vapoteur : les enseignements

  • Publié le 19/04/2024

Je Suis Vapoteur (JSV) a décidé d’organiser une conférence citoyenne sur la réglementation de la vape et du tabagisme en France.

Les commentaires sont fermés.