Vous êtes ici : Vaping Post » Economie » Des pastilles à sucer en complément de la cigarette électronique

Des pastilles à sucer en complément de la cigarette électronique

Alors qu'après l'amour il convenait de s'en griller une, il va falloir maintenant sucer avant de pouvoir vapoter.

Alors qu’après l’amour il convenait de s’en griller une, il va falloir maintenant sucer avant de pouvoir vapoter.

La société Fuisz fondée par le Dr. Richard Fuisz, un physicien dans le business de la drogue légale, vient d’annoncer la mise en production d’une pastille à sucer pour améliorer la délivrance de la nicotine en complément des cigarettes électroniques.

Un timing parfait

C’est marrant comme tout semble tomber à pic ces derniers temps. Alors que l’Union Européenne souhaite réduire le taux de nicotine des cigarettes électroniques à 4mg/ml, c’est à dire à des doses dérisoires, l’industrie du médicament est en train de se frotter les mains face au marché qui s’ouvre enfin à elle et devient tout d’un coup très créative.

La nicotine dans l’e-cigarette est lente et passe par la bouche

Quand le Dr. Richard Fuisz s'apprête à prendre un vol, c'est la bousculade à l'embarcation.

Quand le Dr. Richard Fuisz s’apprête à prendre un vol, c’est la bousculade à l’embarcation.

Fuisz rappelle que la nicotine dans les cigarettes électroniques est assimilée par le corps via la muqueuse bucale et non pas les poumons comme on pourrait l’imaginer. La lenteur de diffusion et la faible durée de vie de la nicotine dans le corps quand elle est administrée via une cigarette électronique demandait de trouver un super complément selon Fuiz. Selon lui l’industrie de la cigarette électronique galère à proposer des produits efficaces. Il propose donc de nous sauver.

Un démultiplicateur d’effet

Le produit miracle que le physicien compte nous faire avaler est en fait une pastille à sucer. Une révolution technologique qui vient s’ajouter aux 200 brevets déjà déposés par l’homme d’affaire. Mais contrairement à ce que l’on pourrait croire, cette pastille ne contient pas de nicotine, il s’agit en fait d’un démultiplicateur d’effet pour ainsi dire. Consommé juste avant une vaporisation, il augmente l’intensité de la délivrance, une sorte de mega booster qui limite les dommages liés à la consommation du médicament ciblé.

Ce complément sera utilisé pour accompagner la vaporisation de THC à usage médical (le principe actif du cannabis) ainsi que celle de la nicotine.

Le vapoteur sera-t-il prêt à sucer les petits bonbons de l’industrie pharmaceutique avant de pouvoir utiliser son ecig ? J’en doute …

Références

http://www.tobaccotoday.info/2013/01/09/fuisz-announces-a-new-lozenge-product-to-enhance-e-cigarette-tobacco-satisfaction-as-well-as-thc-delivery-from-medical-marijuana/

Review Author:Review Date:
  • Bastos

    Et c’est pas nocif ^^ ?
    QQu’un a fait des études sur le long terme quant à l’utilisation de cette pilule, …
    Halala !!
    On nous prend pour des pigeons c’est phénoménal.

    Hors sujet :
    J’ai testé un mod méca + un kick evolv et ben c’est terrible.
    Franchement mon prochain achat.
    Un mod méca c’est increvable et ce qui m’intéresse c’est de vaper vers 8W tout le temps pour en venir au fait :
    un mod VV électronique c’est 60 – 70€ pour qque chose de peu précis à part le Vamo peut être sinon faut compter 200€. un mod méca c’est à partir 30€ (ça peut monter très haut aussi, mais faut voir les alliages … utilisés) avec une bonne solidité, un kick c’est 50€ avec une précision de +/-1%. soit pour un mod résistant et précis à partir de 80€. Et si le kick meurt ben on peut quand même vaper.
    Donc si vous voulez vous mettre au mod et ne pas faire l’oiseau voyageur, pensez y ^^
    PS : utilisateur d’un mod VW électronique et d’un full méca, et oui j’ai fait mon pigeon :p

  • Didier

    Il fallait bien qu’ils sautent sur l’occasion les industriels du tabac.
    Sinon je pense que l’on peut obtenir la même chose avec un liquide à 0% de nicotine et des patchs à 21 pour faire plaisir aussi à ces messieurs des laboratoires pharmaceutiques.