Vous êtes ici : Vaping Post » La boîte à questions » Santé » Comprendre le vapotage passif en quelques minutes

Comprendre le vapotage passif en quelques minutes

Mis à jour le 28/11/2022 à 11h22
    Annonce
  • Le Petit Vapoteur
  • Pulp Liquides
  • Innokin
  • Vaporesso
  • Geekvape
  • VDLV
  • Dlice

Si vapoter est considéré comme moins nocif que fumer, qu’en est-il du vapotage passif ? Notre réponse à un lecteur.

Existe-t-il un risque pour la santé avec le vapotage passif ?

Plusieurs travaux scientifiques ont conclu que le vapotage passif n’existe pas. Si la question n’est toutefois pas tranchée pour certains scientifiques, les indices actuels se montrent rassurants.

Un vapoteur regarde, dubitatif, sa cigarette électronique

Les questions sur la cigarette électronique restent nombreuses chez le grand public.

Des risques minimaux, voire inexistants

Bonjour, utilisateur de la cigarette électronique, grâce à laquelle je ne suis plus fumeur depuis plusieurs années, je me pose la question de la vape passive, voire tertiaire. Je ne tombe dans mes recherches que sur des études contradictoires ou réalisées avec des matériaux aujourd’hui totalement obsolètes, dispose-t-on d’éléments plus solides aujourd’hui et surtout non partisans ? Je vous remercie par avance de l’intérêt que vous voudrez bien porter à cette question et vous souhaite une merveilleuse année.

Bonjour, pour répondre à votre question, le tabagisme contient deux grands effets passifs : la fumée recrachée par le fumeur et la fumée de la combustion lente issue de la cigarette en elle-même. Si la première est très néfaste pour l’entourage même si filtrée par les poumons du fumeur et par le filtre, la seconde est bien plus supérieure dans sa nocivité. Vous pouvez déjà prendre cela en considération lors de votre analyse sur le vapotage passif, car la vapoteuse ne produit un aérosol que si on l’active.

Compte tenu de l’absence de goudrons, de monoxyde de carbone et de nitrosamines, le vapotage offre une très grande réduction des risques pour son utilisateur comparé au tabac fumé. Cela vaut également pour l’entourage. La fumée d’une cigarette combustible émet également de très nombreuses particules fines qui viennent se déposer sur les surfaces et les fibres d’une maison, des vêtements, cheveux, etc. Ce type de tabagisme passif est une autre forme à considérer, avec un vapotage dont la taille et la nature des particules ne posent pas ce type de problème.

Ce qui reste au vapotage est d’une part la nicotine, qui peut se retrouver dans le sang de l’entourage. Même si elle n’est pas mise en cause dans les grandes maladies du fumeur, elle reste une neurotoxique et agit sur le système cardiovasculaire, au même titre que la caféine par exemple. D’autre part, la présence potentielle d’aldéhydes dans la vapeur, selon la nature du e-liquide utilisée et selon la configuration matérielle du vapoteur (le spectre de la nocivité s’agrandirait avec beaucoup d’arômes, mal étudiés pour le vapotage, et beaucoup de puissance dans la vaporisation). Néanmoins les concentrations repérées par les études ne remettent ni en cause l’énorme pouvoir de réduction des risques du vapotage face au tabac fumé, ni la santé directe du vapoteur selon des échelles de risques standardisées (comme celles des normes d’exposition en milieu de travail par exemple), mais ce ne sont que des échelles théoriques, car aucune étude n’existe, et n’existera d’ailleurs jamais, sur les effets à long terme du vapotage sur des non-fumeurs en bonne santé, suivis pendant 50 ans.

Plusieurs études rassurantes

S’il est toujours impossible de répondre avec certitude à cette question, plusieurs recherches scientifiques se sont penchées sur le problème et ont apporté, jusqu’à présent, des réponses plutôt rassurantes.

Dès 2015, plusieurs études ont conclu que le vapotage passif n’existe tout simplement pas (1, 2). 

En 2017, Clive Bates, consultant britannique et ancien directeur de l’association Action on Smoking and Health (ASH), commentait également un travail qui alertait sur le vapotage passif. Il qualifiait alors l’étude en question de « travail inutile ».

La même année, Michel Siegel, professeur américain de santé publique, publiait les résultats de relevés de l’air présent dans vape shop. Les prélèvements avaient été réalisés dans des « conditions défavorables » puisque la boutique n’était pas pourvue d’un quelconque système de ventilation. Sur place, les vendeurs étaient accompagnés de 13 clients et des nuages de vapeur étaient visibles. Selon les résultats des relevés, réalisés en collaboration avec le département de santé californien, aucun composé nocif n’était présent dans l’environnement

Pour aller plus loin 


(1) Insights from Two Industrial Hygiene Pilot E-Cigarette Passive Vaping Studie, John C. Maloneya, Michael K. Thompsona, Michael J. Oldhamb, Charles L. Stiffa, Patrick D. Lillya, George J. Patskanbc, Kenneth H. Shaferbc & Mohamadi A. Sarkarb – DOI:10.1080/15459624.2015.1116693

(2) Marco E, Grimalt JO. A rapid method for the chromatographic analysis of volatile organic compounds in exhaled breath of tobacco cigarette and electronic cigarette smokers. J Chromatogr A. 2015 Sep 4;1410:51-9. doi: 10.1016/j.chroma.2015.07.094. Epub 2015 Jul 29. PMID: 26243705.

D'autres questions sur le vapotage passif ?

Le vapotage passif n’existerait pas selon une récente étude

Une nouvelle étude vient s’ajouter aux nombreuses autres montrant que le vapotage passif, à la différence du tabagisme passif, ne pourrait poser aucun problème de santé pour l’entourage du vapoteur. …

Cigarette électronique : Pas de tabagisme passif selon des chercheurs français

C’est la grande nouvelle de la journée d’hier et je dois cet éclairage à Jacques Le Houezec qui a partagé l’info sur sa page facebook. La vapote passive vient de …

USA : une nouvelle étude conforte l’absence de vapotage passif

Une étude publiée fin novembre par une équipe de chercheurs d’Altria, fabricant de la MarkTen, apporte de nouveaux éléments au dossier du vapotage passif confirmant des risques mineurs pour la santé. Des résultats …

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.