Vous êtes ici : Vaping Post » La boîte à questions » Santé » Est-ce que la cigarette électronique donne le cancer ?

Est-ce que la cigarette électronique donne le cancer ?

    Annonce
  • Le Petit Vapoteur
  • Pulp Liquides
  • Innokin
  • Vaporesso
  • Point de vape
  • Geekvape
  • Jwei Eleaf

C’est un fait connu de tous, le tabagisme provoque des cancers. Mais si un fumeur passe à la cigarette électronique, les risques de voir se former la maladie disparaissent-ils ?

Aucune certitude scientifique pour l’instant

Il est très difficile de répondre à la question de savoir si la vape peut provoquer un cancer, pour la simple et bonne raison qu’il faut attendre les résultats de grandes études épidémiologiques sur des dizaines d’années pour arriver à identifier un facteur de risque provoquant de manière certaine la formation de cancers.

Ainsi, bien que ce type d’études soit actuellement en cours en ce qui concerne la cigarette électronique, comme les études Cig-Electra, une étude longitudinale des trajectoires de consommation de cigarettes électroniques et de tabac dans la cohorte CONSTANCES, ou encore l’étude YEMI Marketing, il faudra encore attendre de très nombreuses années avant de réussir à obtenir une réponse concrète à cette questions.

Ceci étant, il est tout de même possible d’identifier très clairement les facteurs qui provoquent l’apparition de cancer chez le fumeur. Le principal composé dans la fumée de cigarette qui pose un risque indéniable pour les fumeurs sont les goudrons. Or, dans la cigarette électronique, qui ne contient pas de tabac, et qui ne provoque pas de combustion, les goudrons sont absents de la vapeur.

Le monoxyde de carbone contenu dans la fumée des cigarettes, responsable de nombreuses maladies cardiovasculaires, est lui aussi absent de la vapeur des cigarettes électroniques. On a d’ailleurs souvent tendance à croire que seul le cancer du poumon est lié à la consommation de tabac fumé. Mais il existe beaucoup d’autres cancers qui peuvent arriver si l’on fume pendant une longue période de sa vie. Par exemple le cancer de la vessie est une maladie très courante chez les fumeurs, mais aussi d’autres cancers comme ceux de l’œsophage, de l’estomac, du côlon, du foie, du pancréas ou encore du col de l’utérus.

Ainsi en l’absence de goudrons, la vapeur des cigarettes électroniques peut être considérée de manière certaine comme étant nettement moins dangereuse que la fumée des cigarettes de tabac en ce qui concerne les risques de cancer provoqué par ces goudrons.

Il faut aussi rappeler que l’entourage du fumeur est également exposé à des risques de cancer. Le tabagisme passif est en effet un facteur de risque qui est reconnu par les professionnels de santé comme pouvant être à l’origine d’un développement de cancer du poumon. On estime le risque du fumeur passif à 30 % de contracter un cancer du poumon. Ce risque est d’autant plus important que l’exposition à la fumée du tabac démarre très tôt dans la vie. Être exposé au tabagisme passif durant sa petite enfance augmentera en effet, malheureusement, les chances de développer des maladies liées au tabagisme.

Si aucune certitude existe quant à la possibilité de développer ou non un cancer via l’usage de cigarette électronique, ce dispositif permet néanmoins de réduire considérablement les risques du tabagisme. Le département de la santé britannique rappelle que le vapotage diminue les risques du tabagisme dans un ordre de 95 %. En France le ministère de la santé reste plus prudent, et reconnaît officieusement l’utilité du vapotage dans l’arrêt du tabac ou la réduction des risques. Mais pour que cet outil soit officiellement reconnu par les pouvoirs de santé publique, il faudra attendre que de grandes études officielles viennent confirmer cette tendance.

Quoi qu’il en soit, si vous êtes non-fumeur, ne vapotez pas.

Pourquoi la vape est-elle 95 % moins dangereuse que le tabac fumé ?

Annonce

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.