Vous êtes ici : Vaping Post » Economie » Cigarette électronique en France : les tendances post-déconfinement

Cigarette électronique en France : les tendances post-déconfinement

    Annonce

Voilà quelques semaines que le confinement a été levé en France. La vape repart-elle ? Nous avons fait le tour de quelques boutiques pour déceler la tendance générale, et si les premiers jours ont été moroses, la tendance générale serait à un optimisme, modéré mais réel.

Ça va mieux, merci

Après la période du confinement, qui a été assez compliquée pour les vape shops, régnait l’incertitude. Comment la vape allait-elle redémarrer ? Les clients qui s’étaient détournés pendant la crise au profit des sites internet et, parfois, des buralistes, reviendraient-ils ?

Nous avons interrogé plusieurs boutiques de vape un peu au hasard à travers la France. Hasard improbable, ou tendance réelle, où que soit situé le professionnel que nous avons interrogé, les principales tendances étaient assez similaires.

Un redémarrage en douceur. Clairement, ça n’a pas été la ruée vers les boutiques de vape dans les premiers jours, mais le chiffre a néanmoins tenu. En deçà de la même période l’an dernier, mais supérieur aux espérances. Ceci, grâce aux clients qui, par peur d’un reconfirment, on fait du stock.

Le retour des clients buralistes. Dans l’immense majorité des cas, les clients de boutiques de vape qui ont été s’approvisionner en matériel et e-liquide chez les buralistes sont de retour en boutique. Avec un discours unanime, la qualité en boutique de vape est incomparable. Le réseau à la carotte a encore, manifestement, des progrès à faire.

Le retour des clients web, mais… En revanche, observent beaucoup de magasins, leurs clients partis s’approvisionner sur des sites web sont également, majoritairement, de retour, mais dans deux catégories. Avec un panier d’achat souvent inférieur à leurs acquisitions d’avant, les clients plus pointus et expérimentés sur la vape restent fidèles mais moins dépensiers dans les boutiques physiques. Ils semblent avoir fractionnés leurs achats. En revanche, les clients accros au conseil sont de retour, avec des taux d’achat équivalent.

Un renouvellement important du matériel ancien. Les vapoteurs qui possédaient depuis un an ou deux un ou plusieurs mods ont massivement renouvelé leur matériel durant le confinement, avec souvent la même explication, à savoir qu’en cas de panne, ils se seraient retrouvés en difficulté.

Un redémarrage des kits primo. Depuis fin mai, les ventes de kits primo vapoteurs sont à nouveau à la hausse, après un arrêt constaté dans les boutiques physiques durant le confinement. Aucun des professionnels contactés ne s’est risqué à avancer une explication, mais le nombre de fumeurs désireux de passer à la vape augmente à nouveau, et certaines boutiques constatent même une affluence de primo-vapoteurs supérieurs à l’an passé à la même période.

Perdus sans le bar à vape. La question récurrente est celle du retour du bar à vape, et comment s’en passer. Élément décisif dans beaucoup de décisions d’achat, le test de liquide fait lourdement sentir son absence. Si beaucoup de professionnels réfléchissent à des solutions alternatives parfois très ingénieuses, elle sont la plupart du temps onéreuses et complexes à mettre en place.

Si ces résultats sont optimistes, tous confient que le confinement a joué durement sur les finances, et plus aucun n’a d’avance de trésorerie. Même si la vape va bien, un reconfinement ou une mesure catastrophique, comme une taxe sur la vape, verrait sans doute la disparition du maillage des boutiques de vape dans l’hexagone.

On pourrait donc dire que la vape va moins mal que si c’était pire. Le fait que la cigarette électronique soit passée successivement à travers le scandale des liquides à base de Vitamine E aux USA et le confinement presque immédiatement après devrait faire réfléchir les décideurs politiques : c’est la preuve que ce marché a les reins solides et, par les temps qui courent, ça peut valoir la peine de le défendre contre les sinistres plans fomentés outre-Rhin. A bon entendeur…

Le reste de l’actu de la vape en France

France : une baisse historique du tabagisme enregistrée entre 2014 et 2019

  • Publié le 26/05/2020

Pas de baisse « significative » enregistrée entre 2018 et 2019 chez les hommes, mais une nette diminution chez les femmes Les dernières années ont été particulièrement marquantes en terme …

Juul arrêterait de vendre dans cinq pays, dont la France et l’Espagne

  • Publié le 4/05/2020

D’après un cadre de Juul, la marque s’apprêterait à se retirer de cinq pays européens : la France, l’Espagne, la Belgique, l’Autriche et le Portugal

La France en phase 3, les vape shops fermés ? (En direct)

  • Publié le 18/03/2020

Le Premier ministre français l’a annoncé : le pays passe en phase 3. Quelles conséquences pour les métiers de la vape ? Nos informations en direct.

Annonce

Les commentaires sont fermés.