Vous êtes ici : Vaping Post » Société » USA : les défenseurs de la vape s’organisent

USA : les défenseurs de la vape s’organisent

    Annonce
  • Vaze
  • Vaporesso

Une association américaine de défense du vapotage a récemment ouvert un plan d’adhésion pour les particuliers. Ayant réussi à empêcher l’interdiction des arômes dans l’Etat de Floride il y a quelques jours, elle rappelle à quel point les associations de lutte pour la cigarette électronique sont importantes.

Vapoteurs et professionnels du secteur lutteront désormais côte à côte

La situation du vaporisateur personnel est compliquée aux Etats-Unis. Entre la récente mise en place du processus de PMTA, obligeant les fabricants à obtenir une autorisation pour pouvoir vendre leurs produits sur le sol américain, et le combat acharné de la FDA afin de réduire le nombre de jeunes qui vapotent, malgré plusieurs études démontrant qu’ils sont de moins en moins nombreux à fumer, l’outil de réduction des risques liés au tabagisme vit des heures difficiles.

Afin de tenter de limiter la casse au maximum, de nombreuses associations de défense du vapotage militent chaque jour. Parmi elles, la Vapor Technology Association (VTA), qui vient de lancer un nouveau plan d’abonnement premium, permettant aux particuliers de prendre part à cette lutte pour défendre le vapotage de manière active.

Pour 25 $ par an, tout vapoteur américain peut désormais faire partie de la VTA et ainsi participer aux actions menées par l’association. Les adhérents pourront alors :

  • Rejoindre des efforts de lobbying destinés à protéger le droit des vapoteurs.
  • Recevoir toutes les dernières informations concernant la situation de la vape aux Etats-Unis.
  • Participer à des campagnes de défense du vapotage.
  • Accéder à divers outils permettant de transmettre des informations aux médias et aux législateurs locaux.
  • Avoir accès à des tarifs préférentiels dans tous les vape shops membres de l’association.

Si jusqu’à présent, l’adhésion à cette association était réservée aux professionnels, la VTA souligne désormais « l’importance critique d’amplifier les millions de voix » des vapoteurs américains. Pour Tony Abboud, son directeur, cette nouvelle possibilité d’adhésion devrait permettre de porter la lutte pour le vapotage à « un niveau supérieur » en combinant « le pouvoir des consommateurs et des entreprises ».

La semaine dernière, suite aux efforts acharnés de la Vapor Technology Association, le gouverneur de l’Etat de Floride imposait son veto concernant un projet de loi qui aurait interdit les arômes.

Un revirement de situation directement lié au travail fourni par la VTA, en collaboration avec la Florida Smoke Free Association, qui a contacté le gouverneur et ses conseillers afin de lui faire part de l’impact négatif qu’aurait une interdiction des arômes sur l’économie locale et la santé publique.

Aux Etats-Unis comme en Europe, le travail des associations de défense du vapotage est important. N’hésitez pas à vous renseigner auprès des organismes proches de chez vous si vous souhaitez, vous aussi, défendre l’outil de sevrage tabagique qu’est le vaporisateur personnel.

Merci à Philippe Poirson, membre de Sovape et auteur du blog Vapolitique, pour sa participation à la rédaction de ce listing.

Le reste de l’actualité aux USA

USA : une nouvelle étude confirme que vapoter est moins...

  • Publié le 20/11/2020

186 fumeurs pour une recherche sur 6 semaines Malgré les nombreuses études scientifiques déjà parues ayant prouvé que vapoter est moins nocif que fumer, certains travaux continuent pourtant d’affirmer le contraire. …

USA : l’État du Montana remporte son procès contre Big...

  • Publié le 20/11/2020

Les cigarettiers paieront bien ce qu’ils doivent Depuis l’instauration du Tobacco Master Settlement Agreement (MSA) en 1998, l’industrie du tabac se doit de verser, chaque année, plusieurs millions de dollars …

USA : une association se ridiculise en publiant une nouvelle...

  • Publié le 12/11/2020

Retour d’EVALI sur le devant de la scène ? Souvenez-vous, au cours de l’été 2019, la cigarette électronique était accusée d’être responsable d’une maladie pulmonaire ayant causé le décès de 68 personnes. Baptisée …

Annonce

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.