Vous êtes ici : Vaping Post » Politique » Pays-Bas : le ministre de la santé continue son offensive contre le vapotage

Pays-Bas : le ministre de la santé continue son offensive contre le vapotage

Mis à jour le 19/04/2023 à 14h43
    Annonce

Après avoir annoncé l’interdiction prochaine de tous les arômes dans les e-liquides, Paul Blokhuis a récemment indiqué la mise en place d’un emballage neutre pour tous les produits du vapotage.

Sévère amalgame entre vapotage et tabagisme

Aux Pays-Bas, on estime que 20,4 % de la population fumeraient quotidiennement, dont 2,8 % consommeraient plus de 20 cigarettes par jour. Un chiffre qui, s’il a décliné au cours des 10 dernières années (- 7,2 %), reste élevé.

En juin dernier, le ministre de la santé, Paul Blokhuis, annonçait l’interdiction prochaine de tous les arômes pour les e-liquides, ainsi que la mise en place d’une taxation des produits de la vape.

Aujourd’hui, le défenseur de la santé publique est revenu à la charge en annonçant également la future mise en place d’un paquet neutre pour tous les produits du vapotage.

L’emballage neutre des produits du vapotage serait nécessaire afin de « limiter l’attrait » de ces produits et « sensibiliser à la nocivité du tabagisme ». Une mesure destinée à « protéger les jeunes et les adultes contre la dépendance » à la nicotine, qui entraînerait « de graves conséquences pour la santé et un risque élevé de décès prématuré » selon le ministre.

Un discours entrant en totale contradiction avec de nombreux travaux scientifiques, datant parfois de plusieurs années.

En effet, il a d’ores et déjà été prouvé maintes fois que la nicotine n’est pas directement responsable de maladie. De plus, plusieurs études ont également démontré qu’une augmentation du prix des produits de la vape conduisait les fumeurs à s’en éloigner, et augmentait ainsi le taux de prévalence tabagique du pays appliquant ces taxes.

Une situation que l’on peut vérifier aux Etats-Unis, pays dans lequel la régulation des produits du vapotage varie beaucoup d’un Etat à l’autre.

Il y a quelques semaines, une étude (1) indiquait par exemple qu’en appliquant une taxe d’1 $ par ml sur les e-liquides, 0,5 % de la population abandonnait le vapotage occasionnel, et 0,2 % arrêtait complètement de vaper. Un total de 0,7 % de la population dont 0,6 % retournait directement au tabagisme.


(1) Pesko, M.F., Courtemanche, C.J. & Maclean, J.C. The effects of traditional cigarette and e-cigarette tax rates on adult tobacco product use. J Risk Uncertain 60, 229–258 (2020). https://doi.org/10.1007/s11166-020-09330-9

Le reste de l’actualité aux Pays-Bas

Pays-Bas : un spectacle de lumières pour défendre la vape

  • Publié le 2/02/2021

La semaine dernière, une association a projeté plusieurs messages sur d’importants bâtiments de la ville, appelant à ne pas interdire les arômes.

Pays-Bas : le public en total désaccord avec une interdiction...

  • Publié le 21/01/2021

98 % des répondants se sont dits contre leur interdiction dans les cigarettes électroniques. Les 3/4 expliquent qu’ils aident à arrêter de fumer.

Pays-Bas : la défense de la vape s’organise

  • Publié le 15/01/2021

Une association de défense de la vape s’exprime sur les mesures d’interdiction proposées par le ministre de la santé.