Vous êtes ici : Vaping Post » Société » USA : le pays se questionne à son tour sur l’impact environnemental des puffs

USA : le pays se questionne à son tour sur l’impact environnemental des puffs

    Annonce
  • Calumette
  • le petit vapoteur
  • Pulp
  • Vaporesso
  • Innokin

Les puffs représentant plus de la moitié du marché de la vape dans le pays, certaines questions commencent à être soulevées.

Un coût financier, et écologique

Puffs États-Unis écologie

Jusqu’à présent ignoré, le sujet du recyclage des puffs arrive aux USA.

C’était un sujet que l’on croyait purement européen, et pourtant, il a désormais traversé l’Atlantique. Aux États-Unis, pays dans lequel se vendraient environ 12 millions de puffs chaque mois, la question de leur impact environnemental arrive doucement sur le devant de la scène. Après un débat long de plusieurs années sur l’accroissement du nombre d’adolescents vapoteurs, les méfaits écologiques des cigarettes électroniques jetables seront-ils le prochain sujet à la mode ?

Pour Yogi Hale Hendlin, chercheur en santé et environnement à l’University of California de San Francisco, les USA sont au cœur d’un vide juridique à ce sujet. « Nous sommes dans un cadre réglementaire vraiment étrange où il n’y a pas d’endroit légal pour jeter les puffs et pourtant nous savons que chaque année, des dizaines de millions de produits jetables rejoignent les poubelles ».

À l’heure actuelle, chaque ville des États-Unis se débarrasse des puffs à sa manière. Dans le comté de Monroe par exemple, dans l’État de New York, le service assainissement a récemment transporté dans des fûts plus de 5 000 e-cigarettes jetables. Leur destination ? Un incinérateur de déchets industriels dans l’Arkansas, à plus de 1 200 km de là. Un transport qui, en plus d’être financièrement coûteux, l’est aussi écologiquement.

Les finances des écoles américaines sont également touchées par le phénomène. Dans certains États, les établissements publics doivent respecter un quota de déchets dangereux. Une limite qui, lorsqu’elle est dépassée, leur est facturée au prix fort. À Monroe, chaque école paie par exemple plus de 60 $ pour se débarrasser d’un seul contenant d’un gallon (3,7 kg) de vapoteuses.

Aucune réglementation nationale

En 2027, suite à une nouvelle directive européenne, tous les produits électroniques devront être munis d’une batterie amovible et rechargeable. Une loi qui, de fait, fera disparaître les puffs. Aux États-Unis, des lois similaires existent dans plusieurs États, mais les produits du vapotage n’ont jusqu’à présent pas été inclus dedans. De plus, aucune loi fédérale n’existe afin de s’attaquer au problème des déchets électroniques dans l’intégralité du pays.

Selon les derniers chiffres communiqués par le gouvernement américain, les e-cigarettes jetables représenteraient près de 53 % du marché de la vape sur le territoire. Un chiffre qui aurait plus que doublé en trois ans.

Le reste de l’actualité aux USA

Les commentaires sont fermés.