Vous êtes ici : Vaping Post » Economie » USA : La vape indépendante entièrement menacée par la FDA

USA : La vape indépendante entièrement menacée par la FDA

    Annonce

La FDA envisage d’inclure dans son projet de réglementation une procédure d’approbation rétroactive pour les produits de la vape vendus dans les magasins spécialisés. Selon l’American Vaping Association (AVA) ce serait un désastre pour le marché de la cigarette électronique.

Des millions de dollars d’investissement pour survivre

Une polémique sur l'utilisation de la cigarette électronique chez les jeunes est apparue la semaine dernière.

Pour une association, le projet de la FDA conduit à la prohibition de la vape indépendante

Le projet de régulation de la Food and Drug Administration (FDA) pourrait se révéler un véritable cataclysme pour le marché de la cigarette électronique. Un article du Wall Street Journal nous révèle les véritables conséquences de l’application de la réglementation souhaitée par la FDA.

Le journaliste Tripp Mickl a rencontré Tige Mercer, un propriétaire de boutiques spécialisées dans les produits de la vape et associé d’un fabricant de e-liquides à Atlanta (Géorgie). Ce dernier lui a fait fait part de ses inquiétudes quant au projet de réglementation de la FDA. Tous les produits actuellement commercialisés sur le marché (e-liquides et cigarettes électroniques) devraient passer par un processus d’approbation rétroactif qui nécessite pour chaque vendeur et/ou fabricant des investissements colossaux.

Le journaliste rapporte que l’homologation des produits vendus par Tige Mercer lui coûterait entre 2 et 10 millions de dollars, prix à payer pour collecter toutes les informations et émettre une demande pour chaque article, selon le cabinet de conseil spécialisé SciLucent LLC.

Selon la Smoke-Free Alternatives Trade Association (SFATA), cette réglementation enterrerait 99% des acteurs présents sur le marché, puisque la quasi totalité n’aurait pas les moyens de payer ces montants exorbitants. Il s’agit d’une « Vapocalypse », selon Daniel Walsh, directeur d’une société fabricant des e-liquides.

Kevin Altman, un expert de l’économie du tabac,  affirme que les gagnants seraient les grands cigarettiers, les seuls à avoir les moyens de faire homologuer leurs produits auprès de la FDA. Cette mesure pourrait expliquer les gammes d’arômes très limitées proposées par ces géants comme nous l’évoquions dans ces colonnes.

Le marché français disposant de nombreux produits américains, principalement des e-liquides, la question de la variété future de cette offre venue d’outre-Atlantique peut être posée.

 

Review Author:Review Date: