Vous êtes ici : Vaping Post » Economie » USA : la plupart des états détourneraient des fonds normalement prévus pour la lutte contre le tabagisme

USA : la plupart des états détourneraient des fonds normalement prévus pour la lutte contre le tabagisme

    Annonce

Selon un magazine américain, la grande majorité des États des USA aurait détourné de l’argent initialement prévu pour financer la lutte contre le tabagisme. 

1990, des États attaquent Big Tobacco

Voilà un article qui devrait faire couler beaucoup d’encre outre-Atlantique. Selon le magazine américain The American Spectator, la majorité des États aux USA aurait utilisé de l’argent prévu pour le financement du traitement des maladies liées au tabagisme, dans beaucoup d’autres domaines étant bien éloignés de leur but principal. 

Tout débute dans les années 1990, période à laquelle 46 États poursuivent en justice les principaux fabricants de cigarettes (Philip Morris Inc, R. J. Reynolds, Brown & Williamson et Lorillard) afin de leur réclamer de l’argent destiné à financer le traitement des très nombreuses maladies liées au tabagisme.

Suite à de nombreuses années de bataille judiciaire, en 1998, les protagonistes des différents procès parviennent enfin à un accord : le Master Settlement Agreement (MSA). 

Cet accord comporte plusieurs points précis : 

  • L’interdiction aux fabricants de cigarettes participants de cibler directement ou indirectement les jeunes,
  • L’interdiction ou d’importantes restrictions sur la publicité, le marketing et les programmes ou activités promotionnels de leurs cigarettes, 
  • L’interdiction des caricatures, de la publicité dans les transports en commun, de la plupart des formes de publicité extérieure, des placements de produits dans les médias, des marchandises de marque, ainsi que la distribution d’échantillons gratuits,

mais également le versement régulier d’énormes sommes d’argent (plus de 200 milliards selon le magazine américain) destinées à financer le traitement des pathologies liées à la consommation de tabac, ainsi que des campagnes de prévention. 

97 % de l’argent touché serait en fait utilisé dans d’autres domaines

Si l’idée de départ était bonne, une première étude [1] réalisée par le ministère de la santé, parue en 2005, montrait déjà les premiers signes de la mauvaise utilisation que faisaient les États signataires de l’accord, de l’argent provenant de ce dernier. A l’époque, l’analyse expliquait déjà qu’ils utilisaient “beaucoup moins” pour la lutte contre le tabagisme, que ce qui était prévu initialement. 

Une seconde étude parue en 2014 [2] concluait quant à elle que “les États qui gagnent le plus d’argent grâce au MSA, sont ceux qui en font le moins dans le domaine de la lutte contre le tabagisme (…) en raison de la nécessité d’équilibrer les budgets et de financer les services publics”.

Parmi les exemples les plus frappants de cette mauvaise utilisation des fonds du MSA, l’État de Virginie-Occidentale qui, en 2007, aurait touché 911 millions de dollars en provenance de l’accord, dont 800 millions auraient en fait été alloués au fond de retraite des enseignants. 

D’après le Centers for Disease Control and prevention (CDC), les États signataires devraient cette année toucher environ 27,5 milliards de dollars, dont seuls 721,6 millions, soit moins de 3 %, seront effectivement utilisés afin de lutter contre les ravages causés par le tabagisme…


[1] States’ Allocations Of Funds From The Tobacco Master Settlement Agreement
Frank A. Sloan, Jennifer S. Allsbrook, Leanne K. Madre, Leah E. Masselink, and Carrie A. Mathews – Health Affairs 2005 24:1, 220-227 – https://doi.org/10.1377/hlthaff.24.1.220
[2] Jayawardhana, Jayani, et al. “Master Settlement Agreement (MSA) Spending and Tobacco Control Efforts.” Advances in Pediatrics., U.S. National Library of Medicine, 2014 – https://doi.org/10.1371/journal.pone.0114706

Annonce

Les commentaires sont fermés.