Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Atomiseurs » Test : Spica Pro RTA – Sirius Mods

Test : Spica Pro RTA – Sirius Mods

    Annonce

Dans les pays qui comptent dans la vape, la Turquie ne vient pas spontanément en tête. Pourtant, ce pays est très actif dans le domaine, avec une passion et un savoir-faire unique en matière de MTL. Le Spica Pro de Sirius Mods en est la preuve et l’étendard.

La Turquie, patrie du MTL ?

Certains pays ont acquis une réputation en matière de vape : l’Asie du sud est, c’est le cloud chasing, l’Allemagne, les atomiseurs indestructibles, les États-Unis, les liquides saturés en arômes, la Grèce, les atomiseurs pour ceux qui disposent de relations et d’une fortune personnelle, etc. etc. Il faudra à présent ajouter à cette liste la Turquie, patrie du MTL.

S’il n’est pas parmi les plus bruyants dans le petit monde de la vape, ce pays de 76 millions d’habitants compte bon nombre de vapoteurs, qui tous semblent partager une véritable passion pour la vape en tirage indirect.

Les initiés connaissent Fakirs Mods, dont les Ion et Troya sont des références dans le domaine de la vape serrée en deux temps. Les plus pointus connaissent également Uzi Mods, dont le Major MTL 1.1 semble également qualitatif. Si je dis semble, c’est parce que s’en procurer un revient à gravir l’Everest en short et tongs. Si un lecteur qui aurait des affinités avec la Turquie d’ailleurs peut m’en procurer un, merci de prendre contact avec la rédaction.

La chaîne du reviewer le plus connu du pays s’appelle d’ailleurs “MTL world”, et ce n’est pas du chiqué : le nombre de revues est très faible, parce que le YouTuber ne reviewe vraiment que les atos MTL pur et dur.

Et donc, il y a Sirius Mods. Il y a quelques temps, ils avaient présentés le Spica, ato dédié au MTL fabriqué en petite série, sur lequel aucun vapoteur européen n’avait réussi à mettre la main, du fait de la complexité des échanges commerciaux entre la Turquie et l’Union Européenne. Pour leur deuxième réalisation, le Spica Pro, évolution du premier qui tient compte des remarques des clients, Sirius Mods a créé une plate-forme de distribution en Bulgarie, ce qui rend désormais possible la commercialisation dans le monde entier.

700 unités ont été livrées aux distributeurs en Turquie, 2000 mises à disposition sur leur site, Sirius Mods croit au potentiel de son Spica Pro. Et il y a de quoi.

Le Spica Pro en détails

Le Spica Pro arrive dans une boîte sobre et élégante, bien protégé et bien servi en ce qui concerne les pièces détachées et accessoires. On retrouvera donc, outre l’atomiseur, un tank PMMA de rechange, deux pins interchangeables pour l’air hole, un troisième étant déjà prè-monté sur l’atomiseur, et un outil pour le réglage de la chambre, nous y reviendrons. Un petit sachet contenant un kit de joints de rechanges complète l’ensemble. 

Première chose à faire avant de monter l’atomiseur de vos petits doigts impatients : le démonter et le mettre dans de l’eau chaude, pour pouvoir détendre les joints et enlever le tank. En effet, afin d’obtenir l’agrément TPD, Sirius Mods a été obligé d’introduire à l’intérieur deux pièces en plastique pour réduire la contenance aux 2 ml réglementaires. Il faut donc l’ôter, en faisant glisser le tank en verre. Impossible, en plus, de passer outre : le réducteur arrivant pile devant les trous d’alimentation, il rendra l’accès du liquide au coton difficile. 

Pour le montage, il est très bien expliqué dans le mode d’emploi en ligne (et en anglais) du Spica Pro sur le site Sirius Mods téléchargeable en PDF. Il est exemplaire : tout y est très bien expliqué, avec des schémas, et de bons conseils. Si vous le suivez, vous n’aurez aucun souci avec l’utilisation de votre atomiseur. 

Le Spica Pro dispose d’un réglage d’arrivée de liquide qui se gère par le drip-tip, un peu à la façon d’un Taifun GT III. Système par ailleurs très efficace, puisque, une fois clos, le tank est parfaitement étanche. Le remplissage se fait par le dessus, grâce au top-cap qui se dévisse… Après avoir enlevé le drip tip une fois les arrivées de liquide fermées. Ce n’est pas le plus facile à ouvrir, mais pas non plus le plus difficile, et la consommation très modeste de l’atomiseur fait que l’opération n’est pas à reconduire trop souvent. 

La gestion du flux d’air se fait par une bague de réglage, pour partie, et pour partie par des pin interchangeables. une seule pièce qui fait office d’airflow et de contacteur avec le 510, simple et efficace. C’est le plus ouvert qui arrive pré-monté sur l’atomiseur. Enfin, “le plus ouvert”, c’est une façon de parler…

Mais le coup de génie véritable du Spica Pro, c’est sa chambre d’atomisation pourvue d’une pièce mobile qui vous permet d’en régler la hauteur. Et ce réglage va vraiment influer sur la vape. C’est simple : plus la chambre est réglée bas, plus le hit sera prononcé. C’est à ça que sert l’outil fourni avec, qu’il suffit d’extraire de sa gaine et d’introduire dans la cheminée afin de pouvoir faire tourner la partie mobile. Attention, le dôme n’est pas freiné et peut entrer en contact avec le coil, alors mesurez régulièrement la résistance sur un mod electro pendant le réglage.

Le montage de l’atomiseur ne présente aucune difficulté, le placement du coton dans des rigoles prévues à cet effet est aisé, et si vous suivez le mode d’emploi, vous n’aurez ni fuites, ni dry hit

Revue technique

Les caractéristiques essentielles du Spica Pro de Sirius Mods

Type de matériel atomiseur
Diamètre 22 mm
Hauteur 56 mm sans drip tip
Contenance 4 ml
Poids 80 g
Remplissage par le haut
Type de montage mono coil
Plage d’utilisation 10 – 18 W
Arrivée d’air sous le coil
Drip tip oui, métal/Ultem
Matériaux acier 307, Ultem, Delrin, pyrex
Couleurs disponibles acier

Le coffret comprend

Spica Pro (x1), Boite (x1), Kit d’entretien (x1), drip tip (x1), outil (x1), Pins d’air flow (x3), Tank PMMA (x1)

Du MTL sans concessions

La vape du Spica Pro est exceptionnelle… si vous aimez le MTL. Parce qu’en la matière, il est sans concessions. Le pin le plus aérien avec l’air flow ouvert au maximum, c’est aussi serré qu’un Kayfun Prime en tirage serré. 

Rangez vos fils complexes et vos gros coils, vraiment. Un clapton passe dans les vis… Mais pas pour la vape. Si Sirius Mods va jusqu’à un coil de 3 mm dans ses préconisations, c’est pour ma part avec une résistance sur un axe de 2 mm avec 6 tours d’Inowire à 28 ga que j’obtiens de meilleurs résultats, le tout pour une vape à 13 watts.

Oui, j’en vois ici à qui ça fait tout drôle : “on peut vaper comme ça ?” Non seulement on peut, mais c’est bien. Les saveurs, au fait, sont à tomber par terre. Précises, bien dessinées, offrant un excellent rendu global tout en découpant bien chaque composant du liquide, le Spica Pro tiens la dragée haute aux ténors du secteur. Comparé au Kayfun Prime, par exemple, à qui il est souvent comparé, l’atomiseur de Svoëmesto apparaîtra médiocre en saveurs… et aérien. 

Parce que, quand on vous disait que les Turcs aiment le MTL et le prennent au sérieux, ce n’est pas une vue de l’esprit. Le Spica Pro ne fait aucune concession en la matière, c’est un atomiseur MTL pur et dur. C’est aussi un chasseur de saveurs sans compromis. 

La construction en est parfaite, le pack arrive bien complet, et si ce ne sont les quelques minutes d’ennui pour enlever le tank et le réducteur TPD à sa réception, vous n’aurez aucun problème avec ce Spica Pro, à condition de savoir ce que vous achetez : encore une fois, c’est de la vape indirecte pour amateurs hardcore.  

Le dript-tip est remplaçable par un 510 classique sans soucis. Seule chose, vous devrez vous servir de l’original pour gérer le contrôle de liquide. On espère un accessoire pour cela à l’avenir. 

Dernière qualité, et non des moindres : l’alimentation du coil. Le contrôle d’arrivée de liquide est vraiment bien fait, et je l’ai testé sur une gamme de liquides allant du 80 % PG à du 100 % VG, sans jamais le prendre en défaut. Même avec des liquides très très gras qui mettent de bons atomiseurs à la peine, le Spica ne m’a jamais imposé ni dry hit, ni à l’inverse fuites. 

On dit souvent, pour s’extasier, que tel ou tel atomiseur “va vous faire redécouvrir vos liquides”. Là,; c’est le cas, parce qu’un atomiseur capable de vous faire vaper du Boba’s Bounty ou des Velvet Cloud sur un coil en 2 mm à 13 watts, il faut reconnaître que ça ne court pas les rues. Et souvent, le résultat est intéressant. 

En résumé

Le Spica Pro s’inscrit sans conteste parmi le top des atomiseurs MTL du marché. Son rendu des saveurs est parfait, sa fabrication impeccable, sa chambre d’atomisation réglable qui change vraiment sa vape, il se pose en référence. Mais sa vape MTL est sans concessions, soyez-en conscients. 

On aime

  • C’est du MTL, du vrai, pas pour les plaisantins
  • Qualité de fabrication irréprochable
  • De la vape indirecte, de la vraie, pure et dure
  • Les saveurs sont au top 
  • Tirage serré, mais quand on dit serré, c’est serré
  • Le mode d’emploi exemplaire
  • Les pin interchangeables et la chambre réglable qui changent vraiment la vape, de serré à ultra serré
  • Consommation dérisoire
  • On vous a dit que c’était du vrai MTL ? 

On n’aime pas

  • Le dévissage du top cap pour le remplissage
  • Le drip tip 
  • Peut être trop MTL pour les petites natures

Conclusion

5 /5
 

Le Spica Pro est sans doute un des meilleurs atomiseurs MTL du marché. On pourra lui reprocher son côté sans concessions et son manque de polyvalence, mais pour ceux qui cherchent un atomiseur pour une vape indirecte très agréable et pleine de saveurs dans un atomiseur qui mérite largement l’appellation de “high end” par sa réalisation et ses prestations, alors ne cherchez pas plus loin, il vous attend. 

 

Le Spica Pro de Sirius Mods en images

 

Pour ne rien manquer de l’actualité de la vape, rejoignez les 6 500 abonnés à notre newsletter et recevez chaque semaine nos derniers articles !

Name of Reviewed Item: Spica RTA - Sirius Mods Rating Value: 5 Image: https://fr.vapingpost.com/wp-content/uploads/2018/07/article-spica-tete.jpg Review Author:Review Date: